Avertir le modérateur

12/02/2009

ATTENTION à la revolte des 600 euros

Guadeloupe : une colère contagieuse?

La blogueuse CC s'interroge sur les tergiversations du gouvernement dans la crise guadeloupéenne. Et se demande si ce soulèvement massif pourrait traverser les océans. Comme les émeutes grecques. Mais en plus cyclonique…



La Guadeloupe vue des Saintes (photo JMeisson-flickr-cc)
La Guadeloupe vue des Saintes (photo JMeisson-flickr-cc)

Il faut savoir que la Guadeloupe et la Martinique — les deux îles sont jumelles, pour les problèmes — sont des îles sur lesquelles l'industrie principale est celle de la banane. Les habitants de ces îles sont découpés en trois :

- Les expatriés ou non fonctionnaires, qui bénéficient d'un salaire supérieur à celui de la métropole, parce que la vie est chère. C'est la prime à la vie chère qui existe aussi à Paris et dans quelques villes où la vie est plus chère qu'ailleurs.

- Les salariés, qui travaillent en grande parties dans l'industrie de la banane. Des salaires très bas, le SMIC, pas de prime à la vie chère. Ils sont une majorité.

- Les békés, qui sont les tenants de l'industrie de la banane. Ils sont les descendants des premiers colons français sur l'île, ils vivent en clan, ne se marient qu'entre eux et ont véritablement la main mise sur toutes les ressources de l'archipel.

Les salariés protestent en ce moment pour une augmentation de leur pouvoir d'achat, ce qui semble bien légitime, puisqu'on reconnaît, pour les fonctionnaires que la vie est chère, pendant que les békés s'en mettent plein les poches impunément depuis des siècles.

Bref, ce sont les salariés, les classes dites "moyennes" qui trinquent.

Vous le sentez bien, le deux poids, deux mesures, là ? (j'espère que vous avez cliqué et que vous avez pris le temps de regarder le reportage, si le sujet vous intéresse...? Allez, je vous remets le lien : Là, voilà ! Prenez le temps, c'est intéressant.)

Sachant cela, voilà l'ami Frédéric Lefebvre ! ça faisait longtemps qu'on ne l'avait pas vu...

L'homme à la chevelure magnifique a déclaré : "Il ne peut pas y avoir deux lois de la République, et donc il faut travailler à cet équilibre. J'imagine que c'est ce que va faire Yves Jégo avec le gouvernement"

Et ce soir, nous apprenons de la bouche de Fillon que l'augmentation de 200 € dont on parlait, ne serait pas mise en place.

Pas deux lois ? Qu'est-ce qu'il a voulu dire, Lefebvre ?

Alors, on me dira que si le gouvernement avait augmenté les salariés des îles de 200€, il aurait sans doute fallu le faire aussi en métropole, parce que les salariés français, si prompt à manifester, ces ringards, auraient à leur tour réclamé leur dû...

Mais les fonctionnaires qui n'ont pas de primes à la vie chère ne protestent pas parce que leur collègues d'outre-mer en bénéficient...

On peut comprendre que la situation est différente.

Etrange...

Je n'ai pas de réponse.

Mais je crains un soulèvement massif et un gros syndrôme grec...

Les Martiniquais et les Guadeloupéens semblent très déterminés.

Et cela pourrait bien traverser les océans...

Retrouvez cet article sur le blog de bah!? by cc.


Jeudi 12 Février 2009 - 07:00

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu