Avertir le modérateur

26/02/2009

Incroyable: la Corrèze en grève depuis 5 semaines

Incroyable: la Corrèze en grève depuis 5 semaines

Et si le soulèvement de la Guadeloupe se propageait... à la Corrèze. Dans ce scénario de fine catastrophe limousine, le fantaisiste Laurent Laurent décèle l'une des racines de la crise qui sévit aux Antilles: le mépris des zones françaises isolées.



Incroyable: la Corrèze en grève depuis 5 semaines
Personne ne le sait, mais cela fait plus d’un mois que la grève générale sévit en Corrèze. Le département est pratiquement paralysé. Rideaux de commerçants baissés, station d’essence vide, le gouvernement laisse pourrir la situation, prétextant une spécificité locale alors que les grévistes réclament simplement l’égalité. Il est vrai qu’il est des spécificités : le climat n’est pas le même qu’à Paris, en témoigne l’épaisse couche de neige qui sévit encore sur les hauteurs du mont Bessou alors qu’à Montmartre la neige a fondu sur les cimes.

La situation présente relève d’une longue histoire de domination de Paris. Depuis que…

…ce territoire fut rattaché à l’Ile de France par Louis XI, il a toujours gardé son quant-à-soi, se considérant non pas comme « Français à part entière mais un peu Français entièrement à part », dans ce que le parisianisme hautain appelle honteusement, les ploucs. La légende des forces de l’ordre qui furent molestées sur le marché de Brive-la-Gaillarde (les violences) croise aujourd’hui un réel mécontentement social avec un grand S, un grand O-C-I-A-L. Oui, délaissé par l’industrie et le développement économique, par le refus de l’état centralisateur d’y créer un grand port autonome alors que le potentiel est énorme, les Corréziens revendiquent aujourd’hui une augmentation de 200 euros des salaires. Ils ont raison. Augmentation sensible de leur pouvoir d’achat, qui fera d’eux les clients d’aujourd’hui pour les commerces et entreprises d’aujourd’hui, ce qui fera les investissements de demain. C’est comme ça que marche l’économie, et dans l’inverse. Pas juste avec des primounettes  ou des miettes, vite boulottées dans les marges brutes pour ne pas dire brutales, de accaparateurs étrangleurs monopolisateurs. Voilà une relance de la machine économique, par la consommation.

Les deux grand poètes locaux, aujourd’hui disparu de la scène politique, Jacques Chirac et François Hollande, chantres de la corrèzitude, se tiennent encore enfermés dans leur réserve.

Mais le malaise est profond. Le Limousin grogne.

Si ce n’est la différence ethnique qui est bien visible entre les locaux qui roulent les r et parisiens qui parlent pointus, les revendications ne sont pas raciales, les différences entre la race limousine ou normande ne rentre pas en ligne de compte dans ce conflit, car il est avant entre les riches et les pauvres. Même si le tempérament chafouin de la population perpétue des coutumes locales tenaces, comme la recette du boudin aux châtaignes. Alors que cette terre a un potentiel énorme et que Tulle devrait être la plaque tournante du continent auvergnat, on la tient sous le boisseau et la férule à la fois. C’est inadmissible.

Malgré les efforts du ministre des départements continentaux, qui a effectué plusieurs allés et retours Paris-Tulle, en vain, on craint une poussée indépendantiste.

Mais ceci n’est pas du goût du patronnas local qui martèle à qui veut l’entendre que les entreprises Corrézienne, dont l’approvisionneur d’essence Total, sont dans les difficultés avec la crise et qu’il ne faut pas décourager les entreprises et les riches. Selon eux, à force d’être malfaisant, les pauvres vont finir par devenir odieux.

Oui, le malaise est grand. Déjà les autres territoires emboîtent le pas : la Bourgogne, le Berri, La Franche-Comté, la Charente libre et la bonne de vingtaine de régions grognent et réclame déjà  200 euros, bientôt 300 euros le tout sans violence, il faut le remarquer.

Les raisons de la crise économique, de la crise politique, de la crise de société sont partout semblables, la Corrèze est seulement à l’avant garde.

Jeudi 26 Février 2009 - 13:47
Laurent Laurent

11:08 Publié dans economie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : greve, crise, correze

Commentaires

Merci pour l'astuce, le tout est très instructif. Pardon pour les fautes éventuelles, n'étant pas francophone, j'ai utilisé Google Translate.

Écrit par : julie | 03/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu