Avertir le modérateur

28/04/2009

Biographie non autorisée et gratuite du Saigneur des Carpates, Frédéric Lefebvre

Biographie non autorisée et gratuite du Saigneur des Carpates, Frédéric Lefebvre

Il arrive ansi qu’il y ait des coïncidences. J’avais prévu cette mini-biographie depuis quelques semaines et je la terminais au moment où cette vidéo des Anonymous français sortait. Ce n’est pas plus mal. Cela ne veut pas dire que les grands esprits se rencontrent mais que la lassitude de l’intolérance, de l’arrogance, des mensonges du nuisible de la République pousse à réagir. Les Anonymous se sont décidés, je suppose, à la suite de la loi Hadopi, et des saillies indécentes du porte-flingue du château. Quant à moi il ne s’agit que de l’effet naturel du défense d’un cops contre un virus malfaisant. C’est la réaction de la matière contre l’anti matière de la démocratie.

Si Sarkozy, comme le disent les journaux étrangers s’est surpassé lors de son fameux banquet où les leaders d’autres pays ont été à la fête, Monsaigneur c’est chaque jour qu’il se surpasse. Ses « bons mots » font se gondoler toute la Venise huppée du Neuillyois et toutes les salles de garde et d’arrière garde de l’United Money Profit, mais elles fatiguent à la longue. Ses attaques permanentes outrées et insultantes ad hominen ne grandissent pas le débat démocratique. Mais, comme dirait l’autre, quand les bornes sont dépassées il n’y a plus de limites. Ses attaques contre Internet ont déclenché des anti-corps comme cette vidéo d’Anonymous. Certaines des saillies verbales du Rocco Siffredi du verbe passent mal comme celles des « procureurs staliniens », des « tontons macoutes », l’état de santé mentale de Ségolène.

photo_1237197594900-1-0 copy.jpg
Pour Frédéric Hennisseur de la Bute, l’OSS 117 genre Dujardin de la nation, les idées s’arrêtent à des slogans et à des outils pour tuer son ennemi. Il le dit lui-même aussi fier qu’un bar tabac : mes balles sont des idées. Voilà donc ce qu’il dit de sa propre logorrhée. Le pitbull du château défend son maître avec sa gueule, juste sa gueule, par réflexe pavlovien. Sans doute a-t-il fait du close combat où l’on dit que l’attaque est la meilleure défense. Il attaque la jour et la nuit, le matin, midi et soir, trois obus à chaque repas. Ses diatribes sont lourdes et indigestes.
Le lance-flammes du locataire de la Lanterne n’a jamais rien fait de ses dix doigts. Dès la sortie de ses études - de droit comme il convient - il est pris en charge par le RPR qui fait de lui l’un des apparatchiks le plus apparatchik de l’UMP. Il n’est pas né dans un chou mais d’une carte de membre comme dirait Rocco. On ne peut pas dire d’une carte d’électeur car celui qui fustige tous ses adversaires n’a même pas été capable de se confronter à l’électorat. Il n’est député que grâce au système de la chaise musicale ou alors à la mairie et au conseil régional que sur liste. Il ne sait rien donc de l’élection et attaque les élus dès qu’il a cinq secondes à sa disposition. Il ne fait que comme son chef autre apparatchik moulé du RPR qui engueule les députés pour leur absence alors que lui, notre Unique, en 12 ans de parlement il n’a pris la parole qu’au maximum une heure et a été absent 99 % du temps.
levebre copy.jpgLe caniche de l’Empereur a toujours été dans les bagages du Governator depuis qu’il l’a rencontré. S’il est le Frédo le Nettoyeur de l’UMP et le porte-flingue de sa majesté, il a aussi été le gros bras du Prince des Ténèbres quand il était à la tête du parti à sa dévotion. Il était là pour discipliner ceusses qui payaient leur cotisation et tenir les élus sous une main de fer dans un gant de crin. Il dit quelque part que c’est un pur. Pour sûr c’est un brut de décoffrage comme on dit chez Bouygues. Mais ce n’est pas un doux. Au secrétariat de l’UMP, on avait peur de lui : menaces de non investiture pour les récalcitrants. Mais ce n’est pas fini car la langue de vipère de l’assureur devenu la doublure du Kaiser Sarkoko à la tête de l’UMP en subit tous les jours l’indigeste présence et les communiqués qu’il ne peut ni voir avant publication, ni commenter ni contester qui fait de ce chef de parti un muet et donc un fantôme. Je prédis pour quelque temps la disgrâce définitive de la seconde erreur de casting du Très Haut après le gars de l’occident qui disparaît aux Hébrides avec son nouveau ministère inutile et inaudible, celui de la relance. Du reste la relance n’est plus le sujet du Lider Minimo, étant en période électorale c’est maintenant à nouveau pour des siècles et des siècles, amen, la violence et la sécurité. Autant récolter encore tant qu’il est temps quelques miettes qui tombent des bavoirs des électeurs du 4ème âge, et ceux du FN qui s’enfuient.
Il y en a une qui lui a tenu tête. Ce n’est pas la Carlita, mais l’autre « femme de sa vie » de sa Luminescence, Cécilia. Entre le chien de garde, le molosse de Rome et la future épouse d’Attias le courant ne passait pas, mais les éclairs si.
Si notre Saigneur de la Carpette impériale, le sulfateur de l’Elysée, parle beaucoup à tort et toujours à travers, parfois il est muet comme une carpe. Il est muet par exemple quand Canal pluche l’interroge sur l’étrange affaire qui fait qu’il travaille en même temps au ministère de l’intérieur et possède une société de Lobby PIC conseil puis Domaines Publics. Le P de Pic voulant dire Perroquet comme quoi il a de l’humour le bougre ou comme quoi il suit le principe de Socrate Connais-toi toi-même (je ne la vous fais pas en grec). En effet cette société a pour objet de travailler pour des entreprises comme Bouygues (BTP) mais également l’immobilier, les jeux, l’alcool et le tabac. Tiens juste des domaines du ministère de l’intérieur et de l’aménagement du territoire ! Ça tombe bien, non ?
Voici donc une petite biographie pamphlétaire non autorisée, mais gratuite pour honorer Hadopi et ma parole de ne jamais toucher ni un rouble, ni un penny, ni un cent, ni un diram, ni une roupie, ni un yen, ni un yuan, ni un pesetas, enfin rien de ce qui est sonnant et trébuchant pour avoir écrit quelque chose sur notre Prince des Ténèbres ou sur tout ce qui le touche de près ou de loin. Vous pourrez si vous le souhaitez faire un don à Agoravox pour ses bons et loyaux services. En un mot c’est cadeau !

fredericlefebvre_jpg copy.jpgSi le clown du roi mérite un opus il ne mérite pas non plus une collection. Je me suis arrêté à une trentaine de pages, car la répétition des insultes, des anathèmes, des mensonges, des amalgames, cela lasse. Il y en a juste assez sur sa vie politique et ses diatribes verbales puantes pour que cet opus serve de référence. Je ne vais pas non plus m’user à écrire sur lui. Il a ce qu’il mérite, mais que ce qu’il mérite. Du reste en conclusion il a reçu un Big Brother Award avec mention spéciale bâton merdeux. Ainsi n’y a-t-il pas que du locataire de la lanterne, de celui qui fait son job de président de la République qui le félicite pour son action éclatante et son doux parler. Il a été récompensé pour son œuvre. Le Panthéon l’attend.
Et n’oubliez pas non plus ce sommet de la littérature contemporaine et de l’analyse politique à lire dans les mêmes conditions au même endroit : Les douze lunes du guide ou In Sarkozyae annus horribilis.

par Imhotep

12:35 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lefebvre, sarkozy, ump

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu