Avertir le modérateur

25/06/2009

Prévoir, c’est aller contre la logique de notre monde

voyance.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici un très bonne article, où je suis, tout à fait d’accord sur le principe de l’évolution libre, pouvant être castrée, par la volonté de vouloir la contrôlée.

Cela sucite justement, beaucoup d’autres questions.

Par exemple, ne croyez vous pas, que le type de société dans lequel nous vivons, puisses justement pervertir notre libre arbitre, par le conditionnement sociale,religieux,culturel..., au point d’aliénés les masses ?

Ainsi, cela nous expliquerai peu être, la raison du désordre total, de notre civilisation actuellement, et qui est due, en partie, par l’écart entre l’évolution technologique exponentielle qu’il y a eut, depuis quelques années ,et l’évolution psychique des hommes stagnante, voir rétrograde, puisque contrôlé par la société. Les médias, et cette évolution technologique seraient apriori les vecteurs aggravant, que dis-je, l’ultime outil, afin d’asseoir un contrôle total, sur les peuples du monde entier.

Bon dieu, mais qu’allais-je faire dans cette galère ? Si cela peut vous rassuré, en eliminant une première peur; Nous sommes tous dans la meme galère. Non, vous n'etes pas seul !!!

47488a047520c9ed2ac8515424d7bff7.jpgJe crois que le retour à la conscience collective et donc de soi-même, pourrait débloquer ou contrecarré, l’accroche hypnotique conditionné, que tente de nous faire subir, un certain nouvel ordre mondial, qui est imminent, et d'ailleurs encore officieux pour certain.

Leurs meilleures armes contre nous, sont nos propres peurs et celle qu’ils nous créent, nous insère, tout au long de nos vies. Une révolution intérieure, une prise de conscience aiderai probablement, à l’emergence de ce XXIe siecle spirituel, dont malraux suggere la venue ; la menace de la disparition pouvant surgir, dans le cas contraire .

Aura-t’on ce sursaut de conscience, pour nous sortir de cette société anxiogène, qui ce sert de nos peurs, pour mieux nous manipuler ?

fascisme02.jpgRéussirons-nous a dépassé ces peurs conditionnées, et finir par les maitrisées, les contrôlées, afin qu’elles s’évanouissent et nous libèrent de cet esclavage psychique, qui est malgré tout intrinsèque au fonctionnement de l’homme ?

Autant de questions qui demandent, a être développées, ne croyez vous pas !?

bonne lecture

Monté Cristo


Prévoir, c’est aller contre la logique de notre monde

Plus le monde a évolué, moins il a été prévisible. Quelle est la dynamique qui sous-tend l’évolution de notre monde ? La réponse me paraît être : l’accroissement de l’incertitude.

Commençons par le début avec la matière inanimée : ce qui sous-tend les lois de la physique sont l’entropie et la tendance de tous les systèmes à son accroissement. Or l’entropie est directement liée au désordre de la matière. Plus l’entropie augmente, plus le désordre augmente.

Arrive ensuite l’apparition des premières cellules vivantes et l’émergence des végétaux. Ces cellules sont en échange permanent avec l’extérieur. Elles génèrent ainsi des interactions complexes et rendent encore plus incertaine l’évolution du monde. A l’entropie de la physique, vient s’ajouter l’aléa du vivant.

Le règne animal poursuit cet accroissement de l’incertitude. En effet, les animaux sont dotés d’un cerveau qui va leur permettre de gérer dynamiquement une situation et accroître leurs chances de survie. Ce comportement est largement conditionné, mais est non modélisable de façon précise : savoir qu’une gazelle va chercher à échapper au lion ne dit pas précisément ce qu’elle va faire. Quand va-t-elle exactement se mettre à courir ? Va-t-elle partir à droite ou à gauche ? Va-t-elle trébucher sur une pierre ? … Il est alors encore moins possible de prévoir l’évolution du monde.

Et voilà que nous arrivons avec notre cerveau « sophistiqué » et notre capacité à construire des stratégies propres et nouvelles. Nous sommes encore moins prévisibles que les animaux, et notre impact collectif sur le monde est considérable.

Ainsi toute l’évolution a accru l’incertitude et la complexité du monde. Et si c’était son vrai moteur ?

Sans pouvoir répondre à une telle question, il me semble possible de voir que lorsque l’on cherche à limiter l’incertitude, on va contre la logique de l’évolution. Nous sommes des facteurs d’incertitude – c’est d’ailleurs ce qui fait notre liberté – et nous devons apprendre à vivre avec, et non pas à la réduire.

Ceci est singulièrement vrai dans les entreprises et leurs relations avec le monde financier : on demande sans cesse aux entreprises de bâtir des plans prévisionnels qui vont servir à calculer des valeurs financières ; ces valeurs seront alors immédiatement « vendues » au marché et les entreprises seront contraintes d’atteindre ces résultats. Ces mécanismes qui cherchent à limiter l’incertitude sont donc à l’opposé des logiques réelles qui sous-tendent l’évolution du monde.

Il est urgent que nous apprenions à fonctionner autrement…

(Sur ce thème, lire aussi :

- Le TGV crée un futur qui n’est pas écrit à l’avance

Apprenons que le changement est la norme

- Aléatoire, chaos et système vivant

- C’est beau la vie, mais quelle pagaille

- Ciel, j’ai vu un UVLI

- Il est bien trop tôt pour se prononcer sur les conséquences de la Révolution française

 

par Robert Branche (son site) mercredi 24 juin 2009

Source :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/prevoir-c-es...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu