Avertir le modérateur

26/07/2009

Sarkozy, Israël et les juifs : même pas peur !!!

Sarkozy, Israël et les juifs : même pas peur !!!

Il ne s’agit pas ici de présenter le livre de Paul Eric Blanrue qui a fait l’objet de nombreux articles depuis sa publication, mais bien plus d’observer l’évolution, depuis le 28 mai, date de la parution.

Couverture de la 2° édition du livre - 13.5 ko
Couverture de la 2° édition du livre

Paul-Eric Blanrue n’a donc pas trouvé d’éditeur en France, et disqualifie de façon limpide Jean Robin, quand celui-ci, tentant d’accrocher son wagon à la locomotive en marche, essaie d’obtenir un entretien, et pose un jugement faussement objectif sur l’ouvrage, entraînant une réponse claire de l’auteur.

Editeur belge trouvé, le diffuseur refuse de diffuser, situation des plus paradoxales, quand on sait que le métier de diffuseur n’a jamais consisté à évaluer, mais à diffuser sans jugement ce que l’éditeur, avec lequel il est sous contrat, diffuse.

Deux courageuses librairies parisiennes le proposent, par commande directe auprès de Marco Pietteur (oserdire.com), mais chut ! pour l’une des deux,dont la photo est publiée sur le site de l’auteur, il ne faut pas que ce soit su ; pour l’autre on assiste à une ratonade par la ldj, postée ici, ce qui permet que l’on demande enfin la dissolution de cette milice qui a toujours joui d’une invraisemblable impunité sur notre sol.

On en est là, à attendre la deuxième édition, dont la couverture exprime clairement la situation.

Nécessaire recadrage : le sionisme ne concerne qu’un sixième de la communauté juive. - 4.6 ko
Nécessaire recadrage : le sionisme ne concerne qu’un sixième de la communauté juive.

Quant aux journalistes, deux seulement sont venus à la conférence de presse du 4 juin, et aucun papier n’est sorti. Si ça ne s’appelle pas avoir les foies, comment peut-on qualifier pareil silence, et que penser d’un pays dans lequel la liberté semble si contrainte, et qui se permet de juger les élections iraniennes ? Ne marcherions-nous pas sur la tête ?





Pour commander le livre:
http://oserdire.eu/index.php?page=shop.product_details&am...

source:
http://www.youtube.com/watch?v=k9oDneS_Cgs

http://www.dailymotion.com/video/x9tzoi_paul-eric-blanrue...

http://www.dailymotion.com/video/x9tzuz_paul-eric-blanrue...

http://www.agoravox.tv/tb_receive.php3?id_article=23218

07:00 Publié dans sarkozy | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sarkozy, israel, juif, blanrue

Commentaires

Je ne peux pas juger le livre, je ne l'ai pas lu, mais je peux en juger le titre et l'article publié ici pour parler de ce livre car je les ai lu.

D'abord parler "des Juifs" me semble une démarche bien trop générale pour ne pas être antisémite. Car qu'est-ce qu'on peut dire sur "les Juifs" ? On ne peut pas parler d'une communauté de personne comme on peut parler d'une seule personne. Si l'on s'y essaie, on tombe facilement dans le "La plupart du temps, les Juifs...", "Le plus souvent, les Juifs..." et écrire prétendre que la majorité d'une communauté de personnes surtout sur des bases abstraites, surtout lorsque cette communauté a connu de nombreuses persécutions, surtout dans une période de crise où il est facile de chercher des boucs-émissaires pour décharger la violence, la peur et désigner un coupable désigné justement par des généralités (les Juifs en savent justement quelque chose car leur dernière persécution fut également dans un contexte de crise !), tout cela me semble plutôt douteux.

Ensuite le grand fantasme des accointances entre Sarkozy et les Juifs, entre Sarkozy et Israël, alors que Sarkozy est très impopulaire, et même désavoué, permet aussi de dresser les gens, majoritairement ulcérés par la politique de Sarkozy, contre "les Juifs" que l'on prétend ici les alliés de Sarkozy.

Mais quand quelqu'un dit "La France n'a pas à rougir de son passé, elle n'a pas inventé la solution finale" alors que la France, à plus de 90% a participé activement à cette "solution finale" depuis la population jusqu'aux institutions et aux autorités, comment prétendre que cet homme est "l'ami des Juifs et d'Israël" ?

Je suis Juif et Sarkozy représente tout ce que j'exècre le plus, à tous points de vue.

Je ne sais pas si le contenu du livre est antisémite, mais le titre suggère quelque chose qui, dans les circonstances actuelles, est extrêmement dangereux pour les Juifs. En tous cas, on ne peut que reconnaître que les auteurs du livre jouent avec la notion de l'antisémitisme le plus classique.

Comment pouvez-vous parler du "courage" des auteurs d'un livre sous prétexte qu'ils osent tenir des propos plutôt douteux dans le titre et dont les conséquences peuvent être extrêmement lourdes ? Avez-vous lu leur livre ? Je ne l'ai pas lu moi-même et vu le peu que vous en dites, je doute que vous l'ayez lu aussi. Comment pouvez-vous alors parler de courage lorsque vous évoquez un livre que vous n'avez pas lu ?

Vous ne dites rien sur ce livre, pas une ligne. Mais par contre, vous parlez de courage comme pour dire qu'il est courageux de parler des Juifs sans que ceux-ci ne taxent immédiatement les auteurs d'antisémites. Comme si la notion de l'antisémitisme n'était pas réelle, comme si elle n'avait aucune base solide, comme si elle était une lubie dont la conséquence n'est que de restreindre la liberté d'expression.

Depuis que la droite décomplexée est au pouvoir, c'est fou comme certaines personnes inversent les choses. Des gens trouvent courageuse l'attitude de Christian Vanneste qui a qualifié l'homosexualité de sexualité inférieure à l'hétérosexualité, de menace pour l'humanité, d'avoir dit qu'il faudrait des soins psychiatriques pour les homosexuels, et trouvent liberticides les réactions fort légitimes pourtant des associations homosexuelles qui en dénoncent l'homophobie. J'ai l'impression qu'il se passe la même chose pour les Juifs. Dès qu'une personne sort "Les Juifs sont comme ci, font ça, etc" et que les personnes directement concernées, c-a-d la communauté juive elle-même, s'en émeut et dénonce l'antisémitisme, on encense les tenants des propos orduriers en les présentant comme des héros courageux et on prétend que les Juifs s'opposent à la liberté d'expression. Je trouve cela limite inquiétant.

Enfin, pour parler "des Juifs" et d'Israël, il faut connaître son sujet. Et je crois que peu de gens prennent la peine de s'y pencher sérieusement. Il est tout de même plus que douteux qu'il existe une telle agressivité univoque à l'encontre d'Israël et que toute personne auteure de propos négatifs au sujet d'Israël refuse toute discussion pouvant remettre un temps soit peu en question ses certitudes. Ayant moi-même connu de près Israël, j'ai longuement étudié l'Histoire de l'Etat d'Israël, j'y ai vécu 2 ans, j'ai vu des propos sur Bellaciao et Indymedia absolument mensongers et des erreurs ahurissantes prouvant la méconnaissance patente des personne se livrant à ce lynchage autorisé. J'ai essayé calmement de donner mon avis, fruit de mes connaissances et de mon expérience personnelle, mais j'ai été immédiatement lynché et mon commentaire a été supprimé.

Alors, où est la vérité ? Comment cela se fait-il qu'une telle virulence irraisonnée, dont les fondements sont invérifiés, soit à ce point répandue sans qu'il soit possible d'ouvrir des discution où les uns et les autres s'écoutent et où la parole des personnes directement concernées soient prise en compte ?

N'est-ce pas plutôt cela, le courage ? Tenter de discuter avec des gens qui font montre d'une hargne, d'une violence, d'une intolérance ahurissantes, d'un refus catégorique de l'écoute et de la remise en question ?

Écrit par : RougeNoir | 26/07/2009

Je précise que je suis totalement contre la censure. Il faut toutefois que les personnes homophobes, antisémites, racistes, assument leurs positions au lieu de prétendre être le contraire.

Je ne dis pas que les auteurs de ce livre sont antisémites (je n'ai pas lu leur livre), je dis qu'ils flirtent avec l'image antisémite. Le côté provocateur du livre est probablement là pour le faire vendre. Mais je parle de manière générale, de personnes comme Christian Vanneste qui se pose en défenseur de la liberté d'expression pour avoir osé dire qu'une catégorie de la populaztion était supérieure à une autre.

Écrit par : RougeNoir | 26/07/2009

Quant au sionisme qui ne concerne qu'un sixième de la communauté juive, c'est un mensonge. Mais vous semblez méconnaître la question. La communauté juive est très majoritairement sioniste. Il n'y a que les Natureh Karta (une branche du judaïsme haridi) qui ne sont pas sionistes, et encore ! Ils souhaitent le retour à Sion mais après l'arrivée du messie.

Il suffit de connaître un minimum cette communauté pour le savoir.

Après parler du sionisme est une erreur. Il n'existe pas un sionisme mais des sionismes : le sionisme communiste, le sionisme socialiste, le sionisme nationaliste, le sionisme religieux et le sionisme politique, et tous sont différents.

Écrit par : RougeNoir | 26/07/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu