Avertir le modérateur

31/07/2009

Quand le FMI entonne un air de pipeau


Quand le FMI entonne un air de pipeau

par Damien Millet et Éric Toussaint

 

dsk dajjal copy.jpg


Visiblement, le Fonds monétaire international (FMI) apprécie d’occuper la une des pages économiques des journaux pendant la période estivale. C’est pourquoi Dominique Strauss-Kahn, son directeur général, a annoncé le 29 juillet dernier « une série de mesures historiques » qui ressemble bien davantage, pour les pays en développement, à une série de coups d’épée dans l’eau.

 

Première mesure : le FMI a décidé « la suspension du paiement des intérêts sur l'encours des prêts concessionnels pour tous les pays membres à faible revenu jusqu'à la fin de 2011 ». L’annonce est séduisante, mais la réalité est tout autre. D’abord, seuls les intérêts sont concernés, et pour une durée limitée. Le capital sera remboursé dans sa totalité et le paiement des intérêts reprendra dès le début de 2012. Ensuite, le taux d’intérêt auquel le FMI prête aux pays les plus pauvres est d’habitude très faible : de l’ordre de 0,5%. Le taux va donc passer de 0,5% à 0% pendant deux ans et demi. Il n’y a pas là de quoi faire bondir de joie les populations des quelque 80 pays concernés…

 

Deuxième mesure : le FMI va accroître ses prêts à destination de ces pays, pour un montant estimé à 17 milliards de dollars d'ici à 2014, dont 8 dans les deux années à venir. Mais d’une part, ce montant est très faible face aux 1 430 milliards de dollars correspondant à la dette extérieure publique de l’ensemble des pays en développement, et cet apport éventuel sera très insuffisant pour faire face aux effets de la crise économique qui frappe le monde depuis la mi-2007. C’est presque autant que le seul prêt accordé à l’Ukraine en novembre dernier. Et d’autre part, il s’agit de prêts, que ces pays devront de toute façon rembourser prochainement, prêts de surcroît assortis de conditionnalités néolibérales strictes : seuls les pays dociles y auront droit. Ce faisant, le FMI les pousse vers une nouvelle crise de la dette, puisque leurs revenus d’exportation ont baissé depuis 2008 et que la crise mondiale fait sentir ses effets en détériorant nettement leur situation financière.

 

 

fmi.JPG

On le voit, il n’y a là rien de nature à soulager les souffrances durablement des peuples du Sud. Au lieu d’apporter une solution économique, le FMI essaie plutôt de redorer son blason après une longue période de graves difficultés pour cette institution dont les erreurs et les errements ont jalonné les trente dernières années de l’actualité internationale. Après avoir imposé des politiques d’ajustement structurel aux conséquences humaines dramatiques depuis les années 1980, le FMI a traversé une grave crise de légitimité. Détesté à juste titre dans les pays du Sud, le FMI a vu ses deux derniers présidents (l’Allemand Horst Köhler et l’Espagnol Rodrigo de Rato) démissionner avant la fin de leur mandat. Quand les cours des matières premières sont partis en flèche entre 2004 et 2008, les pays émergents ont commencé à accumuler d’importantes réserves de change avec lesquelles nombre d’entre eux (Argentine, Brésil, Uruguay, Philippines, Indonésie…) se sont dépêchés de rembourser par anticipation le FMI pour quitter son encombrante tutelle. A tel point que les créances détenues par le FMI ont fondu, passant de 106,8 milliards de dollars fin 2003 à 15,5 milliards fin 2007. D’autre part, la Chine s’est mise à prêter sans conditionnalité aux pays les plus pauvres, au premier rang desquels les pays d’Afrique subsaharienne. En somme, alors que les populations du Sud refusaient la logique imposée par le FMI depuis longtemps, les clients ont commencé à déserter, et même les directeurs quittaient le navire…

 

Dans ce contexte, la crise économique mondiale a représenté une réelle opportunité pour le FMI. Les premiers pays en difficulté (notamment ceux d’Europe de l’Est) ont eu recours à ses prêts pour faire face à la crise, malgré les conditionnalités qui y sont attachées. Les remèdes sont bien pâles, quand ils n’aggravent pas eux-mêmes les effets de la crise. Ainsi, sous la pression du FMI, la Lettonie a imposé une baisse de 15% des revenus des fonctionnaires, la Hongrie leur a supprimé le 13e mois (après avoir réduit les retraites dans le cadre d’un accord antérieur) et la Roumanie est sur le point de s’engager aussi dans cette voie. La potion est tellement amère que certains gouvernements hésitent fortement.

 

En avril dernier, le G20 qui s’est réuni à Londres a décidé de faire du FMI un acteur majeur de la sortie capitaliste de la crise qu’il tente de mettre en œuvre, notamment en lui fournissant des fonds supplémentaires. Les grands argentiers du monde s'efforcent de garder la main et de donner à un FMI discrédité et délégitimé le rôle du chevalier blanc qui va aider les pauvres à faire face aux ravages de cette crise, quitte à piétiner les plates-bandes d’une Banque mondiale qui traverse des difficultés comparables.

 

 

dsk dajjal black copy.jpg


Il faut empêcher le FMI de continuer à nuire, l’urgence est là. La solution est simple : l'abolition immédiate du FMI et son remplacement par une institution radicalement différente, centrée sur la satisfaction des besoins humains fondamentaux. Il faut dire que le G20 a diablement raison de mettre le FMI au centre de l’échiquier mondial : en termes d’échecs, le FMI est un véritable expert…

 

 

 

 

Damien Millet est porte-parole du CADTM France (Comité pour l'annulation de la dette du tiers-monde, www.cadtm.org). Eric Toussaint est président du CADTM Belgique. Ils ont écrit ensemble le livre « 60 Questions 60 Réponses sur la dette, le FMI et la Banque mondiale », CADTM/Syllepse, novembre 2008.


Damien Millet est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.  Articles de Damien Millet publiés par Mondialisation.ca

Articles de Éric Toussaint publiés par Mondialisation.ca

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid...

à voir aussi :

http://lemondedissident.20minutes-blogs.fr/archive/2009/0...

15:30 Publié dans economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dsk, fmi, nom, nwo, dette

Dette Américaine, The Truth

 

LA DETTE AMERICAINE "UNE VERITE QUI CHOQUE"

Voici le compteur, en temps réel, de la dette nationale américaine officielle. Et juste en dessous la dette réelle américaine, qui est tout à fait officieuse !!! Les états-unis sont ruinés,et le pays le plus endetté au monde, mais chuuuuutt , c'est un secret "de polichinel"!!!

Création monétaire hyper-inflationniste? Non ! Giga-inflationniste !!!!

Barack Obama Flickr.jpg
Barack t'as l'air inquiet, non !? T'as raison, moi ça me tourne la tète, la monstruosité du chiffre qui tourne aussi !!!

Monté Cristo

Source:

http://www.truthin08.org/widget/

à télécharger compteur mondial en temps réel : (population, naissances, morts, production, pétrole......................)

http://www.poodwaddle.com/clocks2.htm

14:15 Publié dans economie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dette, americaine, compteur

30/07/2009

L’accusation d’antisémitisme ? Une stratégie

L’accusation d’antisémitisme ? Une stratégie selon une ancienne ministre israélienne

Au moment où les Etats-Unis manifestent un désir de "paix globale" au travers du marathon décrit par les deux vidéos suivantes, il n’est pas inutile d’entendre la voix d’une ancienne ministre israélienne reconnaissant sans la moindre gêne que l’accusation d’antisémitisme est un truc que les israéliens utilisent constamment.

Pas inutile non plus de rappeler, que depuis janvier 2007, le Huffington Post pointait que l’AIPAC tente de pousser les Etats Unis, à la guerre contre l’Iran :

Israël refuse d’arrêter la colonisation

Les tensions continuent entre Obama et Israël qui refuse d’arrêter la colonisation.

 

Source:

http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=23314

http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=23315

REVUE DE PRESSE DE CHEZ PIERRE JONANOVIC

LA BNP AIME RECITER LE ROSAIRE AUX ILES VIERGES
du 29 au 3 Août 2009 :

BNP_Paribas_469_300_4011b.jpg
Je vous parlais la semaine dernière de la CIC et de ses sociétés écran aux Iles Vierges, et bien là c'est Mediapart qui a révélé que la BNP a "servi d'intermédiaire à des clients fortunés pour investir dans des produits de Madoff. Outre la Sicav luxembourgeoise, Luxalpha –la plus connue–, d'autres fonds ont été utilisés, dont l'un, dénommé Groupement Financier, est basé dans le paradis fiscal des Iles Vierges britanniques. Notre enquête révèle que la banque française aurait pu contrevenir à l'insu de ses clients aux règles de ce fond, dont les statuts ont par ailleurs été mystérieusement modifiés en août 2007. L'un des directeurs de ce fonds était Thierry de la Villehuchet, le financier français qui s'est donné la mort peu après l'annonce du scandale". Vous avez remarqué la dévotion phénoménale de tous ces banquiers français à la Vierge ? C'est bien, non ?
pri%C3%A8re.jpg


Je vous salue Marie, pleine de grâces fiscales
Le Seigneur avec vous
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos écritures comptables, est béni
Sainte Vierge-Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres banquiers
Maintenant et à l'heure de notre banqueroute
Amen


Récitez cette prière, amis de la BNP et du CIC et des autres banques qui avez des comptes aux Iles Vierges, vous allez en avoir besoin. Quand Edwy Plenel mène l'enquête, en général il y a des dégâts...

Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

DANGER: LES BANQUIERS CANADIENS VENDENT LEURS STOCK OPTIONS !!!
du 29 au 3 Août 2009 :

banque-de-montreal.jpg

Il y a 15 jours, ce sont les patrons de la BNP qui passaient à la caisse (voir plus bas). Aujourd'hui c'est les banquiers canadiens qui liquident leurs stock options. Ca sent le brûlé on dirait. Lisez ce papier canadien de la Presse Affaires de Michel Girard: "Avis aux actionnaires des grandes banques canadiennes: une centaine de banquiers viennent de passer à la caisse en procédant à une liquidation massive de leurs actions. Entre la fin du mois de mai et le début de juillet, La Presse Affaires a relevé les transactions de 139 dirigeants et administrateurs de banque. Ils ont collectivement vendu des actions pour une valeur globale de 103 millions de dollars. Ces actions provenaient de l'exercice d'options à prix d'aubaine. Les banquiers ont ainsi globalement encaissé un profit brut de quelque 40 millions de dollars. La dernière fois que les initiés des banques canadiennes avaient massivement vendu remonte au printemps et à l'été 2008. Ils avaient frappé dans le mille, soit juste avant la magistrale déconfiture de la Bourse à l'échelle mondiale. À l'instar des titres de tous les secteurs boursiers, les titres des banques canadiennes s'étaient momentanément effondrés de quelque 50% par rapport à leur sommet historique". Merci Céline, notre lectrice canadienne. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

VITE, LA KLE SOUS LA PORTE AVANT L'EFFONDREMENT.
du 29 au 3 Août 2009 :

KLEPIERRE.jpg

Klepierre, une grosse filiale de la BNP qui gère des centres commerciaux, a annoncé "la cession de 186 millions d'euros d'actifs, dont 154 millions de centres commerciaux et 32 millions de bureaux, et être aussi en négociations pour près de 300 millions d'euros supplémentaires. Klepierre s'est fixé un objectif d'un milliard d'euros de cessions d'actifs d'ici mi-2010 pour contribuer à réduire son endettement". Et savez-vous pourquoi ce désintéret soudain pour les centres commerciaux ? Parce que le mot d'ordre est de se débarasser au plus vite de tout ce qui est commercial, avant que cela ne s'écroule. Comme l'avait si bien prédit Gerald Celente : des centres commerciaux vides où seuls les fantômes feront du lèche vitrine. En effet, les banques ont plus de 300 milliards (165 aux US) a récupérer de leurs emprunts commerciaux selon Bloomberg cette année, et le problème c'est que bien des commerçants ne peuvent pas ou plus payer, et ce sera pire en 2010... Donc la BNP dégraisse avant la catastrophe. Voir Usine Nouvelle qui a repris reuters. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LES VAMPIRES FERMENT DES AGENCES DE LA BANQUE DU SANG
du 29 au 3 Août 2009 :

bank-of-america.jpg

La Bank of America a décidé de fermer 610 agences (10% de 6100 agences) un peu partout aux US, histoire d'allèger les comptes et de virer des banquiers. A tous les coups, l'action va monter en fléche... Lisez ce papier de WBTV. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

 

COLONEL KURTZ: "J'AIME L'ODEUR DES BONS DU TRESOR, C'EST L'ODEUR DE LA BANQUEROUTE"
du 29 au 3 Août 2009 :

71068.jpg
Le gouvernement US vend en ce moment pour 6 milliards sur 20 ans à 2,387% , et va vendre pour un total de 211 milliards de dette cette semaine !! Si vous êtes intéréssé... contactez Goldman Sachs (voir plus bas). Voir CNBC et aussi Bloomberg. Ce Coppola, quel génie !


Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LES AMERICAINS ONT ACCES AUX COMPTES BANCAIRES EUROPEENS
du 29 au 3 Août 2009 :

L'AFP nous apprend que la CEE "a accepté lundi de négocier un accord permettant aux États-Unis de continuer à accéder aux informations bancaires du réseau Swift dans le cadre de la lutte anti-terroriste". Ben voyons. En fait cela permet de retrouver tous les Américains qui ont des comptes dans des pays bancaires souples, comme la Hongrie par exemple. Et qui est visé, entre autres, le belge Swift, celui qui fait les virements partout dans le monde. Merci Céline. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LA BANQUE DU SANG N'A PAS SUCE ASSEZ DE SANG
du 29 au 3 Août 2009 :

Gros_Banquier.gif
Je vous dis toujours "attention, plus de 55.000 milliards d'argent toxique se baladent dans les bilans". Eh bien regardez ça, ça recoupe en partie et c'est politiquement incorrect, merci à "Isnoop":


J'ai trouvé un article qui est passé sous silence ici en Europe... Un inspecteur chargé d'analyser le coût du TARP pour le contribuable américain a estimé que finalement ça n'est pas 780 milliards que l'etat américain devrait dépenser mais presque 24.000 milliards... ce qui correspond à 80.000 dollars par Américain ou encore 200.000 dollars par famille... Même si ça reste de la théorie, ce n'est pas une annonce annodine dans le flot d'annonce mainstream qui sont toujours "better than expected". Bloomberg qui a publié en premier cette information est revenu une première fois sur le montant pour le passer à 24 milliards... puis est revenu au montant initial en trillion. Même pour eux ça semblait être trop énorme".

Absolument exact, sachant que ce pauvre fonctionnaire s'est fait taper dessus par sa hiérarchie pour avoir fait son boulot correctement. Personne ne doit savoir que l'ardoise est de 55.000 milliards de dollars. Regardez bien ces liens 1, 2 et la video de cnbc 3.
Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

VENTE A "DECOUVERT" INTERDITE
du 29 au 3 Août 2009 :

L'un de nos lecteurs nous a signalé cette info qui est passée inaperçue : "L'Autorité des Marchés Financiers a annoncé, vendredi 24 juillet, que la vente à découvert des valeurs financières sur la place parisienne restait interdite jusqu'à la fin janvier 2010". Et notre lecteur ajoute: "Ils avaient interdit la VAD sur les financières l'an dernier quand ça sentait très mauvais pour les banques... Peut-être que ça ne sent pas la rose en ce moment non plus !"... Pour ceux qui ne le savent pas, "La vente à découvert consiste à emprunter une action dont on pense que le prix va baisser et à la vendre, avec l'espoir d'empocher une forte différence au moment où il faudra la racheter pour la rendre au prêteur" explique Challenges. D'où l'expression "on voit ceux qui n'avaient pas de slip", c'est-à-dire pas l'argent sur leur compte pour parier... Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LADA VA LICENCIER 24.000 PERSONNES
du 29 au 3 Août 2009 :

Prolétaires de tous les pays, n'oubliez pas la dette finale, 55.000 milliards de dollars. Les patrons russes de Lada, vous savez ces robustes 4x4 Made in USSR, ont annoncé lors d'une conférence de presse qu'ils allaient licencier 24.000 ouvriers et leurs brouettes, car les Lada ne se vendent plus. Et là, nous ne sommes pas chez les capitalistes mais bien dans le pays de Staline, Lenine et Brejnev. C'est un licenciement final. Et dire que pour les communistes seul le travail comptait... 24.000 personnes ! C'est une ville entière avec toutes les familles ! Espèrons que cela ne finira pas comme les ouvriers Chinois qui ont tout simplement lynché le directeur de l'usine venu leur annoncer qu'ils étaient virés. 24.000 personnes d'un coup, vous vous rendez-compte ! Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LA VAGUE DES FAILLITES COMMERCIALES: LE CASINO STATION
du 29 au 3 Août 2009 :

313g.jpg
Eh oui, et c'est un gros morceau qui s'est mis en chapitre 11, le groupe de 18 casinos Station basé à Las Vegas. Des opérations menées en 2007 qui avaient tout prévu, sauf une crise avec 30% de revenus en moins. Comme quoi, cela ne sert à rien de faire des plans sur la comète. L'avenir a toujours plus d'imagination que nous. La famille Fertitta n'avait pas prévu ça... Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

CRISE DE 1929, LES LECONS NON APPRISES DE L'HISTOIRE
du 29 au 3 Août 2009 :

L'histoire se répète. Regardez ce documentaire remarquable de ce qui s'est passé en 1929, et surtout comment cela s'est passé. Le lendemain du jeudi noir, des banquiers ont réuni 250 millions de dollars et ont acheté eux-même leurs actions pour faire remonter artificiellement les cours. L'histoire se répète, regardez bien..., et surtout regardez toutes les parties, ça a été découpé en tranches. Document de PBS.


Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

COMMENT LIRE LE FIGARO DANS LE BON SENS
du 29 au 3 Août 2009 :

Regardez ça:

chomage_insee_chomeur_travail_emploi.jpg


Baisse surprise du nombre de chômeurs en juin. Le Figaro - il y a 42 min
Pour la première fois depuis un an, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a reculé de 18.600. Mais le chômage reste en légère hausse si l'on compte les demandeurs d'emploi ayant exercé une activité partielle. Lire la suite

Le titre du papier laisse penser que le chômage a baissé en juin. Il n'a pas baissé, ils ont simplement été sortis des stats parce qu'ils y étaient depuis trop longtemps. Et s'ils ont accepté un boulot à tiers ou mi-temps, alors ils ont été transvasés dans les "demandeurs d'emploi ayant exercé une activité partielle" (j'adore leurs formulations) et ceux-là, tiens, quel hasard, sont en hausse ! Bref, vous avez compris cette "baisse surprise", genre Oh! une bonne nouvelle ! Lisez cet article de la Tribune. Quant à Heulliez, l'un de nos lecteurs nous apprend que 400 personnes sur 1000 ont été virés et que la société ne coûte plus que 30.000 € pour celui qui veut la reprendre. SACHEZ que tous ces licenciés n'apparaîtront dans les stats de l'ANPE au mieux qu'en septembre ou octobre. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

AVANT DE PRENDRE UN AVION TOXIQUE (mise à jour)
du 30 au 3 Août 2009 :

ad0f7a25211abc3889cb0f420c85e671.jpg

Juste pour faciliter le travail de votre Ange gardien, je vous donne ici la liste des compagnies aériennes A NE PRENDRE SOUS AUCUN PRETEXTE. Cliquez sur ce lien, vous aurez la liste en PDF des compagnies interdites de vol en Europe par la CEE. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

Source:

www.jovanovic.com 2008-2009

Le racket "démocratique" va s’amplifier

Le racket "démocratique" va s’amplifier

taxe_carbone.jpgDepuis longtemps les pseudos écolos au service des faiseurs de fric faisait débat, il fallait sauver la planète ; le compte à rebours a commencé et la pantomime des sauveurs de couche d’ozone et autre banquise tombe le masque : tout le monde va passer a la caisse, la banquise et les glaciers ne fondront pas moins vite, mais il reste un lot de consolation, c’est un ancien pontife de la gauche caviar qui vient nous l’annoncer la larme a l’œil ! Nos politiques de droite comme de gauche, resteront les sherpas d’un seul et même système qui ne dira jamais son NOM………

Prétendument au service des citoyens, nos élus semblent servir d’étranges intérêts, car de quelque bord qu’ils soient, c’est à l’unanimité qu’ils collectent notre argent pour renflouer leurs amis banquiers. C’est la main sur le cœur que l’on doit croire Mr Bernanke quand il nous dit qu’il a renfloué les banksters en se pinçant le nez et avec dégouts. L’inénarrable Mr Lagarde se devait de nous servir le même laïus « toutes hontes bues » après nous avoir expliqué en pleine crise que les milliards servis aux banquiers, rapporteraient de l’argent à l’état, elle prépare comme Mr Bernanke les esprits aux futures déconvenues du système bancaires(2)! Tous ces gougnafiers feraient bien de se rappeler que tous partis confondus ils ont signé un blanc seing aux banquiers par l’article 104 du traité de Maastricht(1), et récidivé en faisant passer de force le traité de Lisbonne et son article 123(1a).

C’est donc en bon serviteur de système que Mr Rocard vient nous expliquer comment l’état va nous siphonner l’argent nécessaire à la nationalisation des pertes de nos chers banquiers, oubliant au passage les profits colossaux que ces derniers font grâce aux privilèges exorbitants octroyés par TOUS LES PARTIS POLITIQUES EUROPEENS aux banquiers privés(3), pire encore, que lui-même dénonçait il y a peu(4). La reprise que tous les hommes d’états ont financé et promis ne sera pas au rendez vous cette année, et il y a fort a parier qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents avant l’hiver………..a suivre

Michel Rocard : la taxe carbone "sera lourde"

SIGE_ROCARDDESSIN_apx_470__w_ouestfrance_.jpg





Michel Rocard estime que l'inquiétude des Français sur la contribution climat-énergie (CCE) est justifiée car cette taxe carbone sera "lourde".
"S'ils sont inquiets, c'est légitime parce que la taxe sera lourde", déclare l'ancien Premier ministre socialiste dans un entretien publié mercredi dans "La Provence". "Ils le seront jusqu'à ce que les formes de la compensation soient définies".
Le président de la conférence d'experts sur la taxe carbone, qui a remis mardi son rapport au gouvernement, assure qu'une compensation est prévue pour "ceux pour qui c'est énorme". Et de citer "les ruraux ou banlieusards lointains, qui ont des horaires de travail atypiques, (...) ainsi que les revenus modestes et moyens".
Cette compensation se fera "probablement" sous la forme d'un "chèque vert", avance encore Michel Rocard, qui tente de trouver des mots rassurants: "Ce ne sera pas un impôt supplémentaire. Ce sera un prélèvement constant".
Concrètement, la taxe carbone fera grimper le litre d'essence à la pompe de 7 à 8 centimes, "peut-être un peu plus pour le gazole". Et "pour le chauffage au gaz, cela va représenter une augmentation de l'ordre de 10%".
Quant au calendrier de mise en oeuvre, l'ancien Premier ministre indique que le projet de loi d'application "devrait prendre place sous la forme d'une loi rectificative dans le budget 2010". AP

 

rocard-michel_large.jpg

(1) Article 104 de Maastricht :

Il est interdit à la BCE et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées “banques centrales nationales”, d'accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions ou organes de la Communauté, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la BCE ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite.

(1a) Article 123 du traité de Lisbonne :
1. Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États
membres, ci-après dénommées "banques centrales nationales", d'accorder des découverts
ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux
administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités
publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres ; l'acquisition
directe, auprès d'eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales
nationales, des instruments de leur dette est également interdite.
2. Le paragraphe 1 ne s'applique pas aux établissements publics de crédit qui, dans le
cadre de la mise à disposition de liquidités par les banques centrales, bénéficient, de la
part des banques centrales nationales et de la Banque centrale européenne, du même
traitement que les établissements privés de crédit.

(2) http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/social/20090727.F...
(3) http://www.dailymotion.com/relevance/search/rocard+maastr...
(4) http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-int...

Denissto

Source :
http://www.denissto.eu/node/145

 

Dossier: le président sondivore

Dossier: le président sondivore

L'Elysée commande des sondages, ceux-ci sont publiés dans des journaux, l'institut de sondages OpinionWay est mouillé jusqu'à l'os, le cabinet Publifact, dirigé par Patrick Buisson, joue les intermédiaires et s'en met plein les poches... Affaire d'Etat!

Sur Marianne2 :
nng_images.php.jpg

Comment l'Etat finance la passion « sondivore » de Sarkozy Par Régis Soubrouillard
Le temps serait à la glasnost du côté de l’Elysée, l’occasion de lever un coin du voile sur les structures de la communication gouvernementale dont la polémique sur le contrat passé entre OpinionWay, le cabinet Publifact et l’Elysée a relevé des aspects fumeux notamment en ce qui concerne les pratiques des différents services de communication de l'Etat mais aussi l'ampleur des moyens.

Exclusif : Buisson réalise 50 % de marge brut sur les sondages ! Par Philippe Cohen
Sur les 392 000 euros facturés par Publifact, le cabinet de Patrick Buisson à l'Elysée, à peine la moitié a servi à rémunérer les prestations d'Opinion Way. Explication.

Sondages OpinionWay : cette fois, la com' de l'Elysée cafouille Par Régis Soubrouillard
D'habitude parfaitement calibrée, la communication élyséenne présente des signes de faiblesse inquiétants à mesure des révélations sur l'affaire Opinion Way-Le Figaro. Faute de pouvoir éviter le sujet, les affidés du président répondent aux questions des journalistes quitte à rajouter de la confusion à un dossier de moins en moins clair.
sarkozy-opinion-way.jpg

OpinionWay fait payer la droite... pour se payer la gauche ! Par Sylvain Lapoix
Face au scandale des sondages commandés par l'Elysée publiés dans Le Figaro et LCI, l'institut OpinionWay met en avant des « cautions » de gauche pour qui elle travaille, Bakchich et l'institut Terra Nova... à qui elle offre en vérité des sondages !

Sondages de l'Elysée : la polémique enfle Par Gérald Andrieu
En épluchant les comptes de la Présidence de la République, la Cour des comptes a mis à jour un cabinet chargé de jouer les intermédiaires entre l’Elysée et des instituts de sondages. Problème : certains des sondages payés par la Présidence auraient atterri dans des journaux. Mis en cause, OpinionWay dément...

A l'Elysée, un cabinet manipulateur... de sondages ? Par Gérald Andrieu
La Cour des comptes s’intéressait pour la première fois aux dépenses de l’Elysée. Son rapport révèle l’étrange contrat passé par la Présidence avec un mystérieux cabinet d'études...

le-sondage-perso-de-Sarko.jpg

180915ae910882e476146f834103a867.jpg


Source:
http://www.marianne2.fr/Dossier-le-president-sondivore_a1...

29/07/2009

Est-ce le fantôme de Michael Jackson?

Spécial Michael Jackson


Michael Jackson Ghost? During CNN Larry King Interview with Jermaine Jackson.


Est-ce le fantôme de Michael Jackson?

Voici que pendant le tournage d'une émission de CCN, qui se déroule dans la maison de Michael Jackson à"NeverLand", l'on voit apparaître au détour d'un couloir, une silhouette qui le travers de gauche à droite.

Depuis sa mort, les spéculations, les fantasmes de tous ordres vont bon train. Les émissions en son hommage, sur sa carrière,  même sur son actualité alors qu'il est mort, continue de plus belle. Michael Jackson une vache à lait, même outre tombe?

Mais que ce passe t'il sur CNN, avec Michael Jackson?

Entre la silhouette qui apparaît furtivement dans un couloir et l'apparition tout aussi fantomatique derrière le présentateur du journal télévisé, on risque de finir par croire, que tout ça est une machination de CNN, pour remonter leur audience et donc, leurs parts de marché !! Vous croyez pas?

Donc pour les nostalgiques et ceux qui espèrent encore pouvoir apercevoir Michael, regardez CNN !!!! Voilà le message, non!?

IT'S EXCLUSIF ON CNN !!!!!

Monté Cristo

Hommage à Michael Jackson

Janet Jackson expresses the family's grief at the loss of Michael Jackson at the BET awards

Janet Jackson exprime sa peine de la perte de Michael Jackson aux récompenses "Bet Awards"

Beyonce I Can't Help It Tribute To Michael Jackson In Philadelphia


Beyonce rend un hommage à Michael Jackson à Philadelphie


Monté Cristo

Michael Jackson : prochain prix Nobel de la paix ?

Michael Jackson : prochain prix Nobel de la paix ? Une pétition sur le net !

 


Michel Jackson qui est décédé le 25 juin dernier sera-t-il le prochain prix Nobel de la paix ? Ses fans se mobilisent sur le net
!

Plus de 5 000 personnes ont déjà signé une pétition en ligne, lancée par l'étudiante américaine Anneliese Nichole Brown. Cette étudiante en anthropologie à l'université de Los Angeles, espère recueillir 1 million de signatures d'ici à septembre !


Même si cette pétition est un succès, elle ne servira pas à grand chose : seuls des personnalités politiques, des professeurs ou des prix Nobel de la paix sont aptes à proposer des candidats...

Anneliese Nichole Brown justifie cette pétition pour récompenser l'oeuvre "d'un artiste légendaire et un humaniste qui a consacré sa vie au bienfait de l'humanité. A travers les frontières, il a délivré un message positif de solidarité et d'amour dans le monde."
Signer la pétition - ici -
Source : http://www.dontmiss.fr/n20640-1/michael-jackson-prochain-...
Lien :http://www.petitionspot.com/petitions/mjnobelpeaceprize/

Michael Jackson et les Juifs

Michael Jackson et les Juifs

by Tom Tugend | The Jewish Journal – Los Angeles

Alors que les fans lui ont rendu un dernier hommage à Los Angeles, le 7 juillet, le magazine américain The Jewish Journal se demande si le roi de la pop était ou non antisémite, s'il s'était converti à l'islam et si ses enfants sont bien juifs

jackson_wiesel.jpg
La vie de Michael Jackson était pleine de contradictions et son rapport aux Juifs ne faisait pas exception. En 1993, par exemple, il avait demandé l’autorisation de se rendre, une semaine avant l'ouverture officielle, au musée de la Tolérance – où était présentée une exposition permanente sur la Shoah. Le rabbin Marvin Hier, fondateur du musée et du Centre Simon Wiesenthal, avait ainsi lui-même dirigé la visite. "Au sortir de l’exposition, Michael était en larmes. Par la suite, il m'a écrit qu’il en avait pleuré pendant des semaines", se souvient Marvin Hier. Deux ans plus tard, les deux hommes ont eu un nouvel échange épistolaire. Sauf que le ton était quelque peu différent. Le chanteur venait de sortir son album HIStory, dont le single They Don’t Care About Us comprenait des paroles controversées : "Jew me, sue me, everybody do me/Kick me, kike me, don’t you black or white me, ..." Le rabbin Hier lui adressa une lettre furieuse et le chanteur se confondit en excuses, affirmant qu'il était "attaché à la tolérance, à la paix et à l’amour”.

F05850C0CDFA424087D1E0E4469FFE56.ashx.jpgEn 1999, Jackson fait la rencontre d’un autre rabbin, Shmuley Boteach, avec qui il mène la campagne intitulée "Heal the Kids". "Nous passions souvent les repas de Shabbat ensemble", se rappelle Shmuley Boteach, qui ajoute : "Lors d’une visite du Premier ministre Ariel Sharon aux Etats-Unis, j’ai proposé à Michael de les faire se rencontrer." Malgré les avertissements de son entourage qui craignait que le chanteur heurte une partie de son public, la rencontre eut finalement lieu.

Pour les observateurs de la vie de Michael Jackson, 2005 fut une année riche en rebondissements. D’un côté, l’enregistrement d’une conversation téléphonique révélait un Jackson s’en prenant à deux anciens associés financiers, tous deux juifs, et les traitant de "sangsues". De l'autre, plusieurs yeux experts remarquaient un signe de changement au lendemain du procès de Santa Maria (d’où le chanteur est sorti acquitté des accusations d’abus sur enfants) : son poignet gauche était serti d’un petit bandeau rouge typique de celui porté par les disciples du Kabbalah Centre de Los Angeles.

mjdubai.jpgEn 2008, c’est sur son éventuelle conversion secrète à l’islam que les spéculations sont allées bon train. Selon des rumeurs, il aurait suivi les conseils de son frère aîné Jermaine, lui-même converti à l’islam [en 1989], et se serait rebaptisé Mikaeel.

Dernier rebondissement, la question s’est posée de savoir à qui reviendrait la garde (et l’héritage) de ses deux premiers enfants. Aux parents de la star ou à la mère de ses enfants ? Debbie Rowe étant juive, ses enfants le sont également selon l’orthodoxie du judaïsme.

Michael Jackson Assassiné II

Devant tant de contre-verse autour de son choix religieux, pour ma part, cela me semble rester la piste et un des mobiles principaux de son assassinat.
Au même titre que le conflit israelo-palestinien poursuit sa montée, en grandissant d'un cran un peu plus chaque jours, pour atteindre trés bientôt son paroxysme. Mikaeel s'est retrouvé bien malgré lui, au beau milieu de cette guerre sourde et sournoise des religions, au delà du conflit armée pour les terres de Palestine.

Les médias ont d'ailleurs tendance à se focalisés sur les conditions, plutôt que les mobiles de sa mort. Pourquoi noyer le poisson, en parlant sans cesse du poison qui a causé son décés???
Peu m'importe de savoir avec quel produit injecté par son médecin, il a perdu la vie. Mais plutôt, pourquoi quelqu'un a voulu qu'il disparaisse et pour quels raisons!? Car pour ma part et pour beaucoup de gens, il s'agit bien d'un assassinat.

Le fait que Mikaeel est critiqué une certaine élite juif de la finance Américaine, et donc tourné les talons à cette communauté ,tout en ce convertissant à l'islam, aura sonné le glas de son existence et de son destin hors du commun. De plus, sa mort est devenu beaucoup plus lucrative pour ces financiers toujours plus avides, plutôt qu'il soit rester en vie. Dans le tumulte financier actuel et quant on voit apparaître de plus en plus au grand jour, les malversations pécuniaire de cette communauté aux états-unis, on sait aujourd'hui à qui aura profité le crime et la disparition de Mikaeel Jackson.

Monté Cristo

lire aussi mon article: http://lemondedissident.20minutes-blogs.fr/archive/2009/0...
1458059-1938703.jpg

28/07/2009

Déclarations de Lyndon LaRouche

Déclarations de Lyndon LaRouche /
Message urgent pour l’Europe
28 juillet 2009 - 11:57

Le 27 juillet 2009

Par Lyndon LaRouche

LaRouche2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’avenir de l’Eurasie tient désormais à l’impact probable de la réaction européenne à la phase terminale de la crise financière et d’une administration Obama quasi condamnée. Cette réaction se mesurera à l’aune de deux événements : l’élection générale Allemande du 27 septembre et la désintégration aujourd’hui inévitable des Etats-Unis entre, approximativement, les 2 et 12 octobre prochains.

A moins que des forces raisonnables, se manifestant dans le gouvernement et le Congrès, prennent le contrôle de l’administration Obama avant le mois de septembre, la crise américaine prévue pour le mois d’octobre fera l’effet d’une bombe, dans la période menant au scrutin allemand, et peut-être même avant.

D’ici à la mi-septembre, les illusions qu’entretiennent les principales nations eurasiatiques à leur propre sujet seront balayées : si les Etats-Unis sombrent, le monde entier sombre. Cette explosion entraînera un nouvel âge des ténèbres auquel aucune nation ne survivrait sous une forme reconnaissable.

Telle est la réalité du râle d’agonie montant des corps sans tête que sont les banques comme Goldman Sachs.

 

Source :

http://www.solidariteetprogres.org/article5643.html

 

Désintégration financière à l’automne?

Brèves /
Désintégration financière à l’automne, action dès maintenant
27 juillet 2009 - 22:23

 

bourse crise tokyo.jpg27 juillet 2009 (Nouvelle Solidarité) - On entend dire ici ou là que la reprise est au coin de la rue, que la crise serait aussi bénigne qu’une petite grippette, comme si le facteur psychologique et la manipulation des comportements pouvaient mettre un terme à la réalité. « Le monde entier est pris dans une désintégration financière, a déclaré samedi Lyndon LaRouche, entre les 12 et 15 octobre, c’est-à-dire la fin de l’année fiscale américaine, les Etats-Unis et la plupart des pays vont entrer dans un processus de désintégration accélérée. »

« A moins de lancer une mise en banqueroute organisée du système financier, d’ici à la fin de l’automne nous aurons une situation économique mondiale chaotique. Il faut absolument mettre le système en redressement, en commençant par annuler les plans de renflouement. Nous devons faire en sorte que ce soit les Etats souverains qui reprennent les commandes de l’économie.

« Le système arrive à échéance entre les 12 et 15 octobre, à moins que des changements imprévisibles aient lieu d’ici-là. Lorsque l’année fiscale américaine arrivera à son terme, on verra clairement que nous sommes lancés dans un effondrement mondial. »

faillite.1172681683.jpgEn effet, le 30 septembre marquera la fin de l’exercice fiscal outre-atlantique, où banques et sociétés seront dans l’obligation de publier leurs comptes. C’est aussi à l’automne qu’expirera le plan de rachat gouvernemental des actifs titrisés (TALF), qui a fourni à Wall Street près de 1000 milliards de dollars pour aller se refaire sur les marchés. Le 15 juillet, le Comité des normes comptables et financières (FASB), qui en début d’année avait permis aux banques américaines de contourner la comptabilisation de leurs actifs à la valeur du marché et de maintenir leurs bilans artificiellement gonflés, a déclaré son intention de revenir en arrière. Les membres du FASB semblent désormais moins effrayés par les lobbys financiers que par les peines de prison qui les attendent pour complicité de manipulations comptables. L’application du « mark to market » forcerait les banques américaines à comptabiliser leurs pertes sur les prêts et sur les créances titrisées.

De surcroît, l’embellie boursière de ces dernières semaines, qui fait dire aux experts que la crise se termine (au mépris des indicateurs calamiteux de l’économie réelle), se révèle être le fruit d’une manipulation géante des marchés. Depuis trois semaines les bourses ont augmenté de plus de 10% ; dans ces conditions, on aurait du observer une hausse des volumes échangés, mais ces derniers ont baissé de 40% par rapport aux trois mois précédents. Il semble que l’activité des investisseurs traditionnels ait été remplacée par celle des logiciels de trading. L’affaire Aleinikov le confirme. Ce programmeur d’origine russe a été arrêté le 4 juillet à New York pour avoir dérobé les algorithmes top secrets qu’il avait mis au point pour Goldman Sachs. Ces derniers mois, ce logiciel a permis à Goldman Sachs de gagner plus de 100 millions de dollars par jour sur le trading d’actions. Logiciel miracle ? Pas vraiment. Ce programme, avec des codes de sécurité obtenus grâce aux entrées de Goldman Sachs au Trésor et à la Fed, capture les flux de texte des serveurs du New York Stock Exchange et d’autres bourses, ce qui lui permet d’avoir la tendance du marché avant tout le monde, et de jouer automatiquement sur une multitude de petits écarts gagnants à coup sûr (voir la tribune de Marc Mayor dans le MoneyWeek du 23 juillet).

picresize.php.jpgDans le même domaine, la Chronique Agora, site d’information et d’analyse économique et financière, a dénoncé des manipulations de marché ayant eu lieu début juillet à la bourse de Paris.

Les injections de liquidités pour soutenir cette grande folie spéculative - 23 700 milliards de dollars (170% du PIB américain) rien que pour les Etats-Unis selon l’inspecteur général du TARP (le plan de renflouement américain) - font peser le risque d’une hyperinflation brusque et violente, comparable à celle qui frappa l’Allemagne en 1923.

Les 60 jours qui viennent seront décisifs pour l’avenir : chaos ou bouleversement. Rendez-vous tous les jours dans la rue avec nos militants, et le 1er Août à 19h, pour une conférence internet d’importance capitale de Lyndon LaRouche, en direct de Washington [*].

Source:

http://www.solidariteetprogres.org/article5642.html

27/07/2009

REVUE DE PRESSE DE CHEZ PIERRE JOVANOVIC

ULTRA DANGER: CE NOUVEL IMPOT ANGLAIS
du 27 au 29 juillet 2009 :

fenetre-04.jpg

En lisant cet article dans Daily Mail, j'ai sincérement cru que j'étais devenu fou à force de trop travailler et aussi de faire cette revue de presse gratuite. J'ai relu, eh bien, non, je suis certainement fou, mais les politiciens anglais du Labour le sont bien plus que moi, et, restez surtout assis, ils veulent imposer un nouvel impôt de 600 € sur les maisons qui ont des belles vues et des patios ! (non ce n'est pas le 1er avril, vous n'avez pas glissé dans votre escalier, et vous n'avez pas franchi une porte temporelle).

Pendant une bonne minute, je suis resté là à réfléchir, car une nouvelle dimension vient d'être passée pour remplir les caisses. Simon Walters écrit que "plus de 100.000 maisons ont été estimées et seront pénalisées simplement pour avoir une jolie vue de leur fenêtre". Il est évident que les Anglais roulent à gauche, certes, mais là, leurs politiciens veulent clairement une révolution. D'ailleurs, la première concernée va être la Reine d'Angleterre ! Avec un maximum de fenêtres, et une vue imprenable de son palais de Buckingham, elle va payer aussi. Mais selon Walters, c'est les classes moyennes qui sont visées, puisqu'elles ont encore un peu d'argent. Alors, voici mon pronostic:

+ crise globale
+ banquiers anglais sauvés
+ ouvriers et classe moyenne licenciés
+ bonus scandaleux des banquiers anglais
+ scandale des notes de frais de tous les députés
+ des millions d'Anglais la tête sous l'eau et/ou mis à la rue
+ baisse des salaires enseignants, policiers, infirmiers, pompiers, etc., 6 millions de gens au total
+ augmentation des impôts
+ baisse des retraites
+ impôt sur la vue imprenable que les Anglais ont de leurs fenêtres, etc.
= Révolution probable à 62% de chances dans les 6 prochains mois en Angleterre.

Ne riez pas jaune, en France ils avaient inventé l'impôt sur le sel (la gabelle) et l'impôt sur les fenêtres ! Bon nombre de fonctionnaires du fisc royal se sont retrouvés avec une fourche de plantée dans le derrière ou tout simplement entre les yeux. Et je sens que maintenant on retourne à cette époque. Je suis maintenant sûr que les banquiers vont se retrouver avec leur têtes sur des piques. Ca sent vraiment la révolution cet impôt sur les fenêtres, pardon, sur la vue imprenable... Non, je ne suis pas fou, juste un peu à force de lire tout ça. Et vous aussi, si vous continuez à lire ce qui se passe VRAIMENT en ce moment et que TF1, France 2, etc, ne vous disent pas. Je vous demande d'envoyer un mail à tous vos amis pour qu'ils lisent ce que je viens de vous rapporter sur cet impôt... Que les vraies infos se propagent... Merci d'avance, le lien tout prêt est en haut de page, il suffit de le copier et coller dans vos mails. Un impôt sur les patios ! Je vous jure... Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

DANGER: PLUS DE COMPENSATION POUR LES SOLDATS BLESSES
du 27 au 29 juillet 2009 :

PC_080824soldats-touches-panjwayi_8.jpg

Comment allèger le budget ? Simple, à ne plus payer le superflu, comme par exemple les compensations des soldats blessés au front et qui ne peuvent plus se servir de leur bras, jambes, etc. Cool, non ? C'est la dernière trouvaille des crétins qui travaillent pour Gordon Brown, et si vous ne me croyez pas, car je sais que c'est dur à croire, eh bien lisez ce papier du Times de Londres : "The government will this week launch an attempt to deny soldiers crippled in battle full compensation for their injuries". C'est sûr que les fonctionnaires du Ministère des Finances anglais ont rarement entendu des balles siffler à leurs oreilles. Et puis c'est quoi ces crétins à qui on paye des compensations ? C'est pas des banquiers eux ! C'est pas des gens qui travaillent l'argent n'est-ce pas ? Il y a trop de blessés en ce moment en Afghanistan et en Irak. Ils n'ont qu'à faire attention, ces moins que rien de paras, soldats, officiers, sous-officiers et même généraux. Je vous le dis, ça sent le brûlé, prenez vos précautions... Les soldats anglais ont intérêt à être tués plutôt qu'être blessés, finalement. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LES BANQUES BAISSENT LES LIMITES DE CARTE DE CREDIT
du 27 au 29 juillet 2009 :

Voici le témoignage d'un commerçant librairie d'occasion :

carte-bnp-pertes-350-millions-deuros.1229351960.jpg

"Je lis avec intérêt votre blog depuis plusieurs mois. Je me permets de vous écrire pour vous apporter mon témoignage. Je suis petit commerçant (libraire) depuis 15 ans et client de la même banque (BNP Paribas) depuis plus de 20 ans. Ces 15 dernières années, j'estime avoir été un bon client vu les sommes importantes que j'ai pu leur verser à titre professionnel. Je n'ai jamais eu d'incident majeur à déplorer qui m'aurait fait ficher à la Banque de France.
Il y a 2 ans, j'ai signé un petit prêt de 2500 euro sur 2 ans pour me permettre d'avoir une avance de trésorerie. Je viens de terminer son remboursement sans problème. J'ai voulu repartir pour deux années avec la même somme, le directeur d'agence m'a dit "non". (...) Mais ce n'est pas le plus important : J'ai voulu effectuer un achat avec ma carte bancaire professionnelle ce matin pour utiliser la facilité de crédit jointe (carte à paiement différé, j'achète fin juillet, je suis débité fin août) = paiement refusé.
Panique. Mes deux comptes sont créditeurs (de peu, malheureusement), aucun incident en cours, plafond de 1500 euro d'achat possible loin d'être atteint. Je cours à la banque (directeur en congé c'était prévu). Je m'entretiens avec un des guichetiers que je connais bien et là, stupeur, il m'apprend que mon plafond d'achat à été rabaissé à 500 euro, apparemment ce mois ci, sans mon consentement et sans m'avoir prévenu !!!!"

Et il conclut "Attention !Les banques coupent actuellement tout crédit, y compris celui des cartes bancaires". Eh oui, les banques limitent la casse et sans même vous prévenir, baissent votre limite et vous vous retrouvez coincé dans un hôtel à l'étranger sans pouvoir payer votre note. SACHEZ QU'EN CE MOMENT LES BANQUES SONT EN TRAIN DE REVOIR TOUS LES PLAFONDS DES CARTES. Lisez le papier en-dessous.
Vous n'avez pas être informé de ce qu'ils font, vous n'êtes rien, et eux sont des Seigneurs féodaux, ils font ce qu'ils veulent avec votre compte. Sachez, manants-clients de la BNP, LCL, Crédit Agricole, etc., qu'en ce moment ils sont à cran et qu'ils cherchent toutes les excuses et toutes les possibilités pour ponctionner votre compte sans que vous puissiez lever le petit doigt. Vous êtes cuits car vous êtes prisonnier de votre banque. Et c'est justement le sujet de mon dernier livre qui va sortir mi-septembre,777 la chute du Vatican et de Wall Street selon saint Jean. Vous êtes un manant, et votre chargé de compte est un Dieu qui a tout pouvoir sur vous. Votre Visa a été ramené à 500 euros. Changez de banque, juste pour voir... Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

DANGER : LES SIGNAUX DE WALL STREET QU'IL FAUT LIRE ENTRE LES LIGNES
du 27 au 29 juillet 2009 :

Ne tenez pas compte du Dow Jones, mais de ce qui se passe avec l'or (il monte doucement mais sûrement) et surtout sur les Bons du Trésor US sur 1 mois, 2 ans et surtout 10 ans. Le taux d'intérêt pour ce dernier va vers les 4%, ce qui est signe que tous les riches sont en train de se mettre à l'abri (sur la dette, il faut être fou)... Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LES BANQUES EUROPEENNES PRETES POUR LE WATERLOO DES CARTES DE CREDIT
du 27 au 29 juillet 2009 :

pj-an683_pjcred_g_20081119150125.1240190708.jpg

C'est dans le Financial Times de ce matin : "Europe braced for rising credit card defaults". C'est clair, attention à votre limite de Visa Mastercard et American Express. Vous risquez d'avoir des surprises. Jane Croft, Megan Murphy et Francesco Guerrera ont écrit que "les prêteurs européens se préparent à la première vague de non paiements des porteurs de cartes de crédit (...) Selon le FMI, rien qu'aux US, sur des encours 1.914 milliards de dollars, 14% ne seront pas remboursés". UN NOUVEAU RECORD. Du coup, les banques vous font payer tout ce qu'elles peuvent. Mais rien ne pourra arrêter la vague d'impayés. Et n'oubliez jamais que c'est par la cupidité crétine des banquiers qu'en en est là. Mais ils vous le font payer, et pendant ce temps, se distribuent des bonus colossaux. A titre indicatif, les banques US ont perdu 10,44% de ce qui devait leur être remboursé en juin 2009. Faites le compte quand vous avez 70 millions de porteurs, vous allez voir que les sommes sont colossales. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LA GRIPPE DU BANQUIER CUPIDE A FRAPPE : 7 BANQUES SDF
du 27 au 29 juillet 2009 :

Allez, sortez vos mouchoirs, mais soyez rassuré quand même: on est loin des 9000 banques fermées entre 1929 et 1933. Mais quand même: la grippe financière a étalé 7 banques (6 en Georgie et 1 à New York) selon le hit parade de la FDIC, qui va finir par avoir du mal à payer tous les clients! Ah n'oubliez pas, on est pour le moment en 1930. Roosevelt, président américain a volé tout l'or des Américains pour sauver les autres banques. Les 9000 qu'il a fermées, c'est parce qu'elles étaient à plus qu'à découvert, il ne leur restait que le squelette. Pour suivre les banques SDF par satellite, cliquez ici pour la carte du Wall Street Journal et ici pour la liste de toutes les banques au tapis, site FDIC. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LES RABBINS LAVENT ENCORE PLUS BLANC
du 27 au 29 juillet 2009 :

rabbi1177868579.jpg

La cupidité s'est emparée des rabbins orthodoxes à lire la suite de leurs aventures dans le New York Post. Un rabbin pourri qui a roulé les banques US de 50 millions de dollars, lui même piloté par le FBI en échange de sa grâce, a acheté des politiciens, des reins, des blanchiments d'argent, des oeuvres de charité, des biens cachés de sociétés en faillite, etc., etc. Les fédéraux ont ainsi découvert que certaines oeuvres de charité juives servaient surtout de couverture pour laver l'argent avec des commissions allant de 8 à 10%. Mazeltov. Quant aux politiciens du New Jersey, ils sont arrivés au plus haut niveau de corruption de tous les Etats.
Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

UN DIRECTEUR D'USINE EN BEIGNET DE CREVETTES
du 27 au 29 juillet 2009 :

20090707-5811.1247646491.jpg
Les ouvriers chinois, 30.000 au total, d'une acierie géante n'ont pas aimé la privatisation de leur usine qui allait se traduire par des licenciements. Ils se sont emparés du directeur et l'ont battu à mort. Voilà une "Extension du domaine de la lutte" que la CGT devrait prendre en compte pour les prochains enlèvements de patrons... A la Poste par exemple. Allo ? La CGT ? Alllooo ? Il n'y a plus personne à la CGT. Vous savez quoi ? je ne suis pas communiste pour un rond, mais en ce moment je regrette Georges Marchais. Il aurait été formidable à la télé. Lire le FT. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LE FONDS MONOPOLY INTERNATIONAL LANCE UNE AUTRE PLANCHE A BILLETS
du 27 au 29 juillet 2009 :

Le FMI va imprimer 250 milliards de dollars de planche à billets et les injecter dans les réserves de devises des pays membres. Génial, non? Le Monopoly, il n'y a que ça de vrai...

billet-FMI.jpg


Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

Source :

www.jovanovic.com 2008-2009

 

 

Pr ROGER DOMMERGUE, UN JUIF PARLE

Pr ROGER DOMMERGUE, UN JUIF PARLE

En ces temps de terrorisme intellectuel à coup d’accusations incongrues d’antisémitisme (vous ne croyez pas à la VO du 11 septembre, vous êtes antisémite, vous critiquez Kouchner, vous êtes antisémite, vous m’avez croisé sans dire bonjour, vous êtes sans doute antisémite et ainsi de suite…)

Contre toutes voix dissidentes venant briser le silence assourdissant de la pensée unique qu’impose l’Empire et ses filiales serviles, véritables métastases actuellement propagées dans l’échiquier des nations à la souveraineté déjà en mort clinique (besoin d’un nouvel ordre mondial et blablabla) dans ce beau pays de France où arrivera tranquillement une loi liberticide et de censure, supplémentaire à la loi Gayssot, comme promis par Mr Fion lors de son discours pitoyable de prosternation à l’assemblée des bandits et larbins encravatés qu’est le diner du CRIF 2009, j’envoie ici du très très lourd, avec une interview dynamite du professeur Roger Dommergue Polasco de Menasce, qui lui a le luxe de pouvoir s’exprimer sans trop de crainte sur le sujet, étant juif.

Petite baroud d’honneur dans la liberté d’expression, avant que le Ministère de la Vérité et que la Police de la Pensée ne prennent totalement le contrôle sur nos âmes et cerveaux.

” Le langage politique est destiné à rendre vraisemblable les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l’apparence de la solidité à ce qui n’est que vent.” George Orwell.

Roger Dommergue Polacco de Menasce

Il s'est attaqué à la circoncision du 8e jour dans la communauté juive dont il est lui-même issu, la jugeant traumatisante et cause de nombreux comportements déviants consécutifs à des troubles endocriniens. Il s'inspire des travaux du Docteur Jean Gautier qui a postulé l'antériorité fonctionnelle du système hormonal sur le système nerveux[1]. Son livre J'ai mal de la terre est largement autobiographique[2].

 

source:

http://diablogtime.free.fr/?p=881

http://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Dommergue_Polacco_de_M...

12:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : juif, dommergue, professeur

Israël déploie une équipe de cybernautes pour diffuser de la désinformation positive

Israël déploie une équipe de cybernautes pour diffuser de la désinformation positive

Par Jonathan Cook - The National

2009-07-07T211411Z_01_APAE5661MZQ00_RTROPTP_2_OFRWR-ISRAEL-UNION-COLONIES-20090707.JPGLe ministère des Affaires étrangères israélien aurait mis sur pied une équipe clandestine spéciale de travailleurs rémunérés dont le travail consistera à surfer sur l’Internet 24 heures sur 24 pour propager des informations positives sur Israël.

Le soutien passionné à Israël qui s’exprime dans les sections interactives des sites Internet, forums, chats, blogs, Twitters et Facebook, n’est peut-être pas ce dont il a l’air à première vue.

Le ministère des Affaires étrangères israélien aurait mis sur pied une équipe clandestine spéciale de travailleurs rémunérés dont le travail consistera à surfer sur l’Internet 24 heures sur 24 pour propager des informations positives sur Israël.

De jeunes Israéliens férus de l’Internet, surtout des soldats fraîchement diplômés et démobilisés dotés de compétences linguistiques, sont recrutés pour jouer le rôle de surfeurs ordinaires, tout en propageant la ligne gouvernementale sur le conflit du Moyen-Orient.

«  Pratiquement, l’Internet est un théâtre d’opérations dans le conflit israélo-palestinien, et nous devons être actifs dans ce théâtre, sans quoi nous allons perdre », dit Ilan Shturman, le responsable de ce projet.

L’existence d’une « équipe Internet de combat » est apparue au grand jour depuis qu’elle a été inscrite dans le budget du ministère des Affaires étrangères cette année. Près de 105 000 € ont été réservés à une première phase de développement, et un financement supérieur est prévu pour l’an prochain.

jpg_jpg_gazatf1-2-028db.jpgL’équipe sera sous l’autorité d’un vaste département qui traite de ce que désigne le terme hébreu « hasbara », officiellement traduit par « explication publique » mais qui signifie plus couramment « propagande ». Cela inclut non seulement le travail des relations publiques gouvernementales mais des questions plus secrètes que traite le ministère avec une cohorte d’organisations privées et d’initiatives qui font la promotion de l’image d’Israël dans la presse, à la télévision et en ligne.

Dans une interview accordée ce mois à The Calcalist, un journal d’affaires israélien, M. Shturman, vice-directeur du département hasbara du ministère, a admis que son équipe travaillerait clandestinement.

« Nos gens ne diront pas : "hello, je suis du département hasbara du ministère des Affaires étrangères israélien et je voudrais vous dire ceci". Et ils ne s’identifieront pas non plus nécessairement comme Israéliens, dit-il ; ils parleront comme des surfeurs et des citoyens, et écriront des réponses qui auront l’air personnelles mais seront basées sur une liste préparée de messages développés par le ministère ».

Rona Kuperboim, chroniqueuse pour Ynet, le site d’information israélien le plus populaire, a dénoncé cette initiative, disant qu’elle indique qu’Israël est devenu « un Etat doté d’une police de la pensée ».

1968-mai-Information-libre.jpgElle a ajouté que « de bonnes RP ne peuvent pas rendre plus agréables la réalité dans les territoires occupés. Des enfants y sont tués, des maison bombardées, des familles meurent de faim ».

Elle a été contactée par de nombreux intervenants demandant comment postuler à un job dans l’équipe du ministère des Affaires étrangères.

Le projet formalise des pratiques de relations publiques que le ministère a développées spécifiquement pour l’attaque israélienne contre Gaza en décembre et janvier dernier.

«  Pendant l’opération Plomb Durci, nous avons fait appel aux communautés juives à l’étranger et avec leur aide nous avons recruté quelques milliers de volontaires qui se sont joints aux volontaires israéliens » a dit M. Shturman.

« Nous leur avons fourni du matériel de contexte et de propagande et nous les avons envoyés pour représenter le point de vue israélien sur les sites web et les enquêtes d’opinion sur l’Internet ».

L’armée israélienne avait aussi un des sites les plus populaires sur le site de partage de vidéos YouTube, où elle chargeait régulièrement des clips, bien que cela fasse l’objet de critiques de la part de groupes pour les droits de l’homme en raison des fausses informations induites à propos de ce qui était montré dans ses films.

M. Shturman a dit que pendant la guerre le ministère avait concentré ses activités sur des sites web européens, où le public était plus hostile à la politique israélienne. En tête de sa liste de sites ciblés par le nouveau projet, il y aurait les sites BBC Online et BBC Arabic, a-t-il ajouté.

Elon Gilad, qui dirige l’équipe Internet, a déclaré au Calcalist que beaucoup de personnes avaient contacté le ministère au cours de l’attaque sur Gaza pour offrir leurs services. « Les gens demandaient juste de l’information, et par après nous avons vu que l’information était diffusée sur tout l’Internet ».

h-20-1267201-1221710783.jpgIl a suggéré qu’il y avait eu une large coopération de la part du gouvernement, avec le ministère de l’Absorption fournissant des détails de contact pour des centaines d’immigrants récents en Israël qui écrivaient dans leur langues d’origine du matériel pro-israélien pour des sites web.

La nouvelle équipe est censée augmenter la coordination étroite du ministère avec un groupe de défense privé, giyus.org (Give Israel Your United Support). Quelque 50 000 activistes auraient téléchargé un programme intitulé Megaphone qui envoie une alerte à leurs ordinateurs chaque fois qu’un article critiquant Israël est publié. Ils sont alors censés bombarder le site de commentaires de soutien à Israël.

Nasser Rego de « I’lam », une ONG basée à Nazareth qui observe les médias israéliens, dit que des organisations arabes en Israël faisaient partie des cibles régulières des groupes hasbara pour des « assassinats de réputations ». Il s’inquiétait de savoir si la nouvelle équipe tenterait de présenter un travail plus professionnel et convaincant.

« Si ces gens donnent une fausse représentation de ce qu’ils sont, on peut se dire que cela ne les dérangera pas trop de donner une fausse représentation des groupes et des individus sur lesquels ils écrivent. Leur objectif, c’est clair, sera de discréditer ceux qui défendent les droits humains et la justice pour les Palestiniens ».

SARKOTELEl.jpgQuand le quotidien The National a appelé le ministère des Affaires étrangères, Yigal Palmor, un porte-parole, a nié l’existence de l’équipe Internet, tout en admettant que des responsables officiels étaient en train de durcir l’exploitation de nouveaux médias.

Il a refusé de dire quels commentaires de M. Shturman ou M. Gilad avaient été faussement représentés dans les médias de langue hébraïque, et a dit que le ministère n’entreprendrait aucune action sur les communiqués.

Israël a développé une approche de plus en plus sophistiquée des nouveaux médias depuis le lancement d’une campagne « Brand Israël » en 2005.

desinformation.gifLa recherche marketing a persuadé les responsables qu’Israël devait mettre en avant de bonnes nouvelles concernant les succès commerciaux et les innovations scientifiques et médicales impliquant Israël.

M. Shturman a dit que son équipe chercherait à utiliser des sites web pour améliorer «  l’image d’Israël en tant qu’Etat développé qui apporte sa contribution à la qualité de l’environnement et à l’humanité ».

David Saranga, chef des relations publiques au Consulat général d’Israël à New York, et qui a dirigé la pression en faveur d’un accroissement des messages positifs sur Israël, arguait la semaine dernière qu’Israël était désavantagé par rapport à la défense des pro-palestiniens.

«  Contrairement au monde musulman qui a des centaines de millions de partisans ayant adopté la version palestinienne afin de battre Israël, le monde juif ne compte que 13 millions de partisans » écrivait-il dans Ynet.

Israël se préoccupe particulièrement du fait que les soutiens lui font de plus en plus défaut parmi les jeunes générations d’Europe et des Etats-Unis.

En 2007 il est apparu que le ministère des Affaires étrangères était derrière une photo publiée dans Maxim, magazine étatsunien pour hommes très populaire, dans lequel des soldates israéliennes posaient en maillot de bain.


(JPG) Jonathan Cook est écrivain et journaliste basé à Nazareth, Israël. Ses derniers livres sont : Israel and the Clash of Civilisations : Iraq, Iran and the Plan to Remake the Middle East (Pluto Press) et Disappearing Palestine : Israel’s Experiments in Human Despair (Zed Books).

Son site : http://www.jkcook.net/ Du même auteur :

- Israël pour la suppression des noms arabes des lieux
- Des médecins israéliens accusés de violer l’éthique
- Torture : les Nations unies exigent d’accéder à la prison secrète d’Israël
- Israël "tabasse des enfants"
- Bataille de l’électricité avec Israël pour une petite bédouine

Nazaretz, The National - Vous pouvez consulter cet article à : http://www.thenational.ae/apps/pbcs... - Traduction de l’anglais : Marie Meert

source:

http://www.webtelelibre.levillage.org/index2.php?option=c...

26/07/2009

Sarkozy, Israël et les juifs : même pas peur !!!

Sarkozy, Israël et les juifs : même pas peur !!!

Il ne s’agit pas ici de présenter le livre de Paul Eric Blanrue qui a fait l’objet de nombreux articles depuis sa publication, mais bien plus d’observer l’évolution, depuis le 28 mai, date de la parution.

Couverture de la 2° édition du livre - 13.5 ko
Couverture de la 2° édition du livre

Paul-Eric Blanrue n’a donc pas trouvé d’éditeur en France, et disqualifie de façon limpide Jean Robin, quand celui-ci, tentant d’accrocher son wagon à la locomotive en marche, essaie d’obtenir un entretien, et pose un jugement faussement objectif sur l’ouvrage, entraînant une réponse claire de l’auteur.

Editeur belge trouvé, le diffuseur refuse de diffuser, situation des plus paradoxales, quand on sait que le métier de diffuseur n’a jamais consisté à évaluer, mais à diffuser sans jugement ce que l’éditeur, avec lequel il est sous contrat, diffuse.

Deux courageuses librairies parisiennes le proposent, par commande directe auprès de Marco Pietteur (oserdire.com), mais chut ! pour l’une des deux,dont la photo est publiée sur le site de l’auteur, il ne faut pas que ce soit su ; pour l’autre on assiste à une ratonade par la ldj, postée ici, ce qui permet que l’on demande enfin la dissolution de cette milice qui a toujours joui d’une invraisemblable impunité sur notre sol.

On en est là, à attendre la deuxième édition, dont la couverture exprime clairement la situation.

Nécessaire recadrage : le sionisme ne concerne qu’un sixième de la communauté juive. - 4.6 ko
Nécessaire recadrage : le sionisme ne concerne qu’un sixième de la communauté juive.

Quant aux journalistes, deux seulement sont venus à la conférence de presse du 4 juin, et aucun papier n’est sorti. Si ça ne s’appelle pas avoir les foies, comment peut-on qualifier pareil silence, et que penser d’un pays dans lequel la liberté semble si contrainte, et qui se permet de juger les élections iraniennes ? Ne marcherions-nous pas sur la tête ?





Pour commander le livre:
http://oserdire.eu/index.php?page=shop.product_details&am...

source:
http://www.youtube.com/watch?v=k9oDneS_Cgs

http://www.dailymotion.com/video/x9tzoi_paul-eric-blanrue...

http://www.dailymotion.com/video/x9tzuz_paul-eric-blanrue...

http://www.agoravox.tv/tb_receive.php3?id_article=23218

07:00 Publié dans sarkozy | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sarkozy, israel, juif, blanrue

Muse en résistance !

Muse en résistance !

United States Of Eurasia - Muse (Non-Collateral Damage)

Voici le nouveau single d’un des plus gros groupe de rock contemporain, MUSE ! Ce morceau "United States of Eurasia" montre bien que la théorie du complot n’est pas une exclusivité d’internautes paranoïaques mais que le monde est en train de vivre un éveil face aux capitalistes fanatiques. Peut être ici une nouvelle hymne aux luttes révolutionnaires...le morceau est de plus tout à fait Queenesque !!!!

Source:

http://www.youtube.com/watch?v=ZKxN4JyGtoE&eurl=http%...

http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=23292

25/07/2009

LE SECRET DE GOLDMAN SACHS

Revue de Presse de chez Pierre Jovanovic

LE SECRET DE GOLDMINE SACHS (1)
du 24 au 26 juillet 2009 :

goldman-sachs.jpgVous avez vu Wall Street ? Vous avez vu les résultats gargantuesques de Goldman Sachs ? Vous avez vu les vidéos de tous les analystes financiers qui se demandent "Mais comment font-ils chez Goldman Sachs? Quel est leur secret?" Leur secret est tellement énorme qu'on ne le voit pas, tels des aveugles marchant au bord d'un précipice... Il m'arrive comme ça, une ou deux fois par an, d'avoir ce que j'appelle une sorte de révélation "aveuglante", celle qui vous fait dire, "mais comment n'avais-je pas compris avant, comment puis-je être aussi bête". Là c'est comme si un marteau m'avait assomé alors que je me perdais dans ces milliers d'articles à la recherche d'une explication pour leurs résultats qui défient les lois de la gravité financière...
Certains ont des révélations en lisant la Bible, moi c'est plutôt dans mes revues de presse. Et là, chapeau bas, messieurs de Goldman Sachs, "respects" comme on dit, j'ai compris votre vilain secret! En fait, il m'a suffi de lire un article très simple, mais ô combien instructif du New York Post publié il y a à peine une heure par Terry Keenan pour raccrocher toutes les informations que je vois passer et que je partage avec vous ici depuis le 20 février 2008.

Mais ce qui m'a sidéré voyez-vous, mes chers lecteurs et lectrices, c'est de ne jamais avoir vu cette information clairement marquée dans toutes mes sources, et j'en ai beaucoup.

Alors comment Goldman Sachs arrive-t-il à gagner autant d'argent ? Ha ha ha, Ha Ha ha, Accrochez-vous au pinceau, on enlève le plafond, eh bien tout simplement parce que c'est Goldman Sachs qui a la charge de la vente des Bons du Trésor du gouvernement américain !!! Ha Ha Ha ha Mais oui! Regardez: Bear Stearns, concurrent de GS, a été tué par Harry Paulson, ancien patron de GS. Lehman Brothers, principal concurrent de GS, a aussi été tué par Harry Paulson. Ni vu, ni connu, c'est la crise mon bon monsieur. Et dans ce domaine très spécialisé des bons du Trésor, une fois la Bear Stearn et la Lehman Brothers au tapis, qui est le grand gagnant ? Goldman Sachs !

HenryPaulson20080924.jpgLe reste à JP Morgan (avec le cadavre de la Bear), et les miettes données aux cochons ! Imaginez que Goldman Sachs prend son pourcentage sur tous les achats et ventes des Bons du Trésor américain, qu'il soit du gouvernement, de la région et même municipal ! Et comme vous le savez, depuis le 1er janvier 2009, AVEC CETTE CRISE COLOSSALLE ce sont des trilliards et trilliards de dettes qui ont été vendues, et on ne parle pas des Bons du trésor arrivés à échéance et sur lesquels la GS prend AUSSI sa commission ! C'est beau, c'est propre, du travail de pro, une exécution faite devant le monde entier par Paulson, ancien président de GS !

Et tenez-vous bien, en tant que Secrétaire, il avait quand même gardé ses millions de stocks options de... Goldman Sachs bien-sûr ! Il a éxécuté les deux seuls concurrents de GS, et lui a laisé une voie royale ( voir par exemple la vidéo de Glenn Beck plus bas, lui aussi scandalisé, mais il n'avait pas encore accroché ce wagon-ci, il s'est reposé sur un article de Rolling Stones). Et moi, snif, qui croyais que c'était le gouvernement américain qui vendait ou rachetait sa propre dette, un peu comme la Banque centrale anglaise... Mais non: Goldamn Sachs est le seul, ou presque, pour les enchères et aussi pour prendre sa com sur toutes les entrées et sorties passage... C'est beau des concessions comme celles-ci. Tu m'étonnes qu'ils gagnent des milliards en ce moment !

LE VRAI SECRET DE LA SALOMON BROTHERS BANK (2)
du 24 au 26 juillet 2009 :

Comment ai-je eu soudain ma "révélation" ? Simple ! Grâce à la banque Salomon Brothers!!! J'avais suivi cette affaire pour le Quotidien de Paris, et c'est quand même vieux. John Gutfreund, patron de la Salomon a été le premier à vendre du prêt toxique dans les années 85 et c'est lui qui a racheté tous les prêts des petites banques régionales pour en faire des "saucissons empoisonnés" et à les vendre aux crétins d'investisseurs du monde entier (mais par petites doses, pas comme en 2000). Les gens de la Salomon étaient devenus tellement sûrs d'eux et gagnaient tellement d'argent qu'ils s'appellaient eux-mêmes les "Big Swinging Dicks" (qu'on peut traduire comme "les grosses bites tournantes"). Et bien-sûr ils ont voulu gagner encore plus d'argent, avoir des "bites" encore plus grosses et les faire tourner encore plus vite ! Mais il y a une loi: tout vampire qui se respecte finit, par la loi de sa propre cupidité, par se sucer lui même, jugez-en: ne pouvant dépasser le nombre précis de Bons du trésor qui lui était alloué par l'administration, en 1991 la Salomon Brothers Bank a été prise en flagrant délit de bidouiller les enchères données à un haut fonctionnaire du Trésor, et ceci pour pouvoir acheter en fraude ENCORE PLUS DE BONS DU TRESOR AMERICAIN QU'IL NE LUI ETAIT PERMIS.

Vous me suivez ?

C'est avec les Bons du Trésor US qu'ils gagnaient des milliards de dollars juste en passant deux coups de fil!!

JohnGutfreund.jpgEntre décembre 1990 et mai 1991, la Salomon Brothers Bank a rempli des faux documents pour dépasser son quota et a fait des fausses enchères pour en avoir plus. Le scandale à Wall Street a été énorme, et Alan Greenspan n'a fait ni une, ni deux, il a sabré le nom de Salomon Brothers Bank de la liste des accrédités aux Bons du Trésor, et lui a collé une amende record de presque 300 millions de dollars de 1991, soit presque 1 milliard aujourd'hui !!

Récitez un Kaddish à la mémoire de la Salomon Brothers Bank... Les "bites tournantes" ont explosé en plein vol comme le vol Paris-Rio. Et pourquoi ? PARCE QUE LA SALOMON BROTHERS BANK VOULAIT UN MAXIMUM DE BONS DU TRESOR US !!! Vous comprenez maintenant pourquoi Paulson a coulé la Bear et la Lehman, tout en sauvant AIG, Freddie Mac et Fannie Mae ? C'est trois derniers ne jouaient pas dans la chasse gardée des Bons du trésor !
Et maintenant, prenez votre Bible, ouvrez les psaumes de Salomon et chantons ensemble : "Money Money Money, it makes me happy". Une chose est sûre, la Salomon Brothers Bank a donné le ton. A force de jouer à l'hélicoptère, ces crétins cupides ont même fini par décoller du sol, comme Simon le Magicien. Mais il a suffi d'une simple prière de l'apôtre Pierre pour que Simon se fracasse au sol. Tiens, lisez cet excellent papier...

UN AUTRE SECRET EST ICI : MERDITH WHITNEY (3)
du 24 au 26 juillet 2009 :

meredith-whit.jpgRappelez-vous, il y a un mois ou deux, j'avais rapporté ici que Meredith Whitney avait conseillé de ne pas acheter de banques, car pour le moment elles se battaient avec leurs emprunts toxiques (voir archives et la page videos). Et puis soudain il y a quelque jours, Whitney a expliqué sur CNBC qu'il fallait acheter du Goldman Sachs (lien sur Meredith)! Les fauves ont été lachés...

C'est là qu'intervient l'article de Terry Kenan dans le New York Post dont j'ai parlé tout à l'heure, et qu'il a titré "GOOD FOR GOLDMAN, BAD FOR AMERICA" ! "Au moment ou la top analyste bancaire meredith Whitney est devenue "bullish" sur la vénérable firme, lundi dernier,... le Dow Jones et le SP 500 ont réalisé leurs meilleurs scores depuis mai, puisque les experts ont proclamé que le record de Goldman à Wall Street veut dire que tout va bien dans Tout le monde Street . Tristement, c'est exactement le contraire. En fait, Ce qui est mauvais pour l'Amérique est bon pour Goldman Sachs (..) Une grosse partie de son CA vient de la vente et achat de la dette US, fédérale, d'état et locale. En tant que principal vendeur de Bons du Trésor US, GS a un intérêt direct sur le fait que l'Amérique creuse son trou de plus en plus profond. Ces jours-ci, vendre la dette de l'Oncle Sam est un très gros business, et l'un des seuls en constante augmentation car les IPO, les private equity et les fusions-acquisitions doivent se remettre du credit crash. Selon l'estimation de Goldman lui-même, l'Amérique va emprunter la somme record de 3,25 trilliards sur cette seule années fiscale, quatre fois plus qu'en 2008. Avec ses plus gros concurrents dans ce marche (Lehman Brothers and Bear Stearns) hors de course Goldman est le seul péage sur la route tracée en rouge de Washington. Et Whitney a appelé ça le "debt tsunami" qui va accroître encore plus la fortune de Goldman Sachs".

Et Terry Kenan de conclure que Goldman Sachs joue sur la faillite de l'Amérique: "plus elle emprunte, plus ils gagnent".

Voilà d'où vient l'argent miracle et les bénéfices insolents de Goldman Sachs. Et dites-vous bien qu'aujourd'hui les bénéfices de la BNP, SG et CA viennent aussi de là, ne l'oubliez pas, de la dette de la France, des régions, des villes, etc.. Alors quand on vous dit, "formidable, tout va bien, les banques gagnent de l'argent", eh bien vous savez pourquoi. Les huissiers, en ce moment, gagnent aussi beaucoup d'argent!

UN SCANDALE KASHER : LES RABBINS DU NEW JERSEY VENDENT TOUT, Y COMPRIS DES REINS du 24 au 26 juillet 2009 :

Immense scandale aux Etats-Unis, dans le New Jersey: le FBI a arrêté 40 personnes, dont des rabbins, des maires et des fonctionnaires dans un Etat où tout pouvait être acheté, des reins aux politiciens, et le tout manipulé par un rabbin, déjà condamné pour fraude bancaire et propriétaire de 300 appartements. Une affaire monstrueuse, qui, après Madoff, va relancer bien des problèmes et aiguiser bien des haines. Lisez ce papier du New York Post, le seul en ce moment avec le Wall Street Journal à oser à rompre le politiquement correct. Et comme Obama vient de taper sur la table après qu'un crétin de policier ait arrêté un professeur de Harvard, noir, chez lui (parce que la voisine a pensé qu'il cambriolait), et cela malgré le fait qu'il lui ait prouvé que c'était sa maison... Les haines raciales vont monter maintenant d'un cran. Etre noir aux USA, quel drame ! Les vagues de ces deux affaires vont être colossales dans la tête des gens. Voilà que les rabbins font dans le blanchiment d'argent maintenant, et pas qu'un seul. Mais que se passe-t-il en ce moment ? DEPUIS QUAND LES RABBINS LAVENT LES PECHES ET L'ARGENT EN MEME TEMPS ?

source:

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2009

A-t-on peur d’être libre ?

A-t-on peur d’être libre ?

ailes-de-la-liberté-thumb1894625.jpgJ’aimerai vous exposer un des plus grands problèmes de l’homme : c’est à dire, la liberté. C’est un problème très complexe, qui nécessite une étude et une compréhension approfondies. On entend beaucoup parler de liberté, de liberté religieuse et de liberté d’agir à sa guise. De nombreux ouvrages ont été écrits à ce sujet par des spécialistes. Mais je crois que nous pouvons aborder la question de manière très simple et très directe, et peut être cela nous apportera-t-il la véritable solution.

Je me demande si vous ne vous êtes jamais arrêté en chemin pour observer la beauté de la nature. Or pour observer, pour regarder, pour être pleinement attentif à ce qui est beau, votre esprit doit être libre de toute préoccupation, n’est-ce pas ?

Il ne doit pas être accaparé par des problèmes, des soucis, des spéculations. Ce n’est que lorsque l’esprit est très calme et silencieux que vous pouvez réellement observer, car alors il est sensible à la beauté des choses qui l’entoure ; peut-être tenons-nous là une des clefs de notre problème de liberté.

Mais finalement que signifie être libre ? La liberté consiste-t-elle à faire ce qui nous plait, à aller où bon nous semble, à penser à notre guise ? De toute façon, c’est ce que nous faisons déjà, non !?

La liberté est-elle simplement synonyme d’indépendance ? Bien des gens dans le monde sont indépendants, mais pourtant très peu libre.

La liberté suppose une grande intelligence, ne croyez-vous pas ?

Être libre, c’est être intelligent, mais l’intelligence ne naît pas simplement du désir d’être libre ; elle ne peut voir le jour que lorsque vous commencez à comprendre l’ensemble de votre environnement, les influences sociales et religieuses, celle des parents et de la tradition, qui vous enserrent perpétuellement.

peur.jpgMais pour comprendre ces diverses influences – celles de nos parents, de notre gouvernement, de la société, de la culture dans laquelle nous baignons, de nos croyances, de nos dieux et de nos superstitions, de la tradition à laquelle nous nous plions sans même y songer , pour comprendre toutes ces influences et nous en libérer, il faut une intense lucidité, mais en général nous cédons à ces pressions parce que, au fond de nous, nous avez peur.

Nous avons peur de ne pas réussir dans la vie, peur de ce que dira nos amis, peur de nous écarter des traditions, de la famille, peur de ne pas agir comme il faut. Mais la liberté est en réalité, un état d’esprit dans lequel n’entre ni peur, ni contrainte, ni désir de sécurité.

Ce désir d’être en sécurité, ne l’éprouvons-nous pas tous ou presque ? N’avons-nous pas envie d’entendre dire à quel point nous sommes merveilleux, beaux, ou extraordinairement intelligents ? Si tel n’était le cas, nous ne ferions pas figurer à la suite de notre nom les sigles de nos titres et diplômes. Ce genre de pratique nous donne de l’assurance, un sentiment d’importance. Nous voulons tous être célèbres ou simplement reconnu ; or, des l’instant où nous désirons être quelque chose, nous cessons d’être libre.

Percevez bien cela, car c’est la véritable clef de la compréhension de ce problème de liberté. Que ce soit dans la sphère des hommes politiques, du pouvoir, de l’influence et de l’autorité, ou dans la sphère prétendument spirituelle,ou religieuse où l’on aspire à être vertueux, noble, saint, dés lors que vous voulez être quelqu’un, vous cessez d’être libre. Si vous comprenez la simplicité de la démarche, vous en verrez aussi la beauté et la profondeur.

Après tout, les examens n’ont d’autre but que de vous donner accès à une situation, de faire de vous quelqu’un. Les titres, le prestige social et le savoir vous incitent à être quelque chose.

N’avez-vous pas remarqué que vos parents et vos professeurs vous disent que vous devez devenir quelqu’un dans la vie, réussir comme votre oncle ou votre grand-père ?

A moins que vous essayiez d’imiter l’exemple d’un maître, d’un saint, d’un professeur, d’un parent, ou que vous restiez fidèles à une tradition particulière, tout cela sous-entend de votre part l’exigence d’être quelque chose, et ce n’est que lorsque vous comprenez vraiment ce fait que la liberté est là, pour ainsi etre tout simplement vous.

prejuge.jpgL’éducation a donc pour fonction de nous aider dès notre tendre enfance à n’imiter personne, mais à être nous-même en permanence. Et il est clair, que c’est extrêmement difficile, dans un monde comme le notre, avec les méthodes éducative actuelle.

Que vous soyez beau ou laid, que vous soyez envieux ou jaloux, soyez toujours ce que vous êtes, mais comprenez-le. Il est très difficile d’être soi-même, car vous pensez que ce que vous êtes est ignoble et que, si seulement vous pouviez changer cela en quelques chose de noble, de meilleur ce serait merveilleux ; mais cela n’arrive jamais.( Ne soyez pas hypocrite avec vous même, nous avons tous pensée ça un jour)

Si au contraire vous regardez en face ce que vous êtes vraiment et que vous le comprenez, alors cette compréhension même provoque une transformation.

La liberté ne consiste donc pas à vouloir devenir autre, ni à faire tout ce que vous pouvez avoir envie de faire, ni à vous soumettre à l’autorité de la tradition, de vos parents ou de votre religion, mais à comprendre ce que vous êtes d’instant en instant.

Or votre éducation ne vous prépare pas du tout à cela ; elle vous encourage plutôt à devenir ceci ou cela – mais la connaissance de soi, c’est autre chose.

Notre "moi " est très complexe, ce n’est pas simplement cette entité qui va à l’école, qui se dispute, qui joue, qui a peur, c’est aussi quelques chose de plus secret, de moins évident à appréhender.

Ce "moi" est fait non seulement de toutes les pensées qui nous traversent, mais aussi de toutes les notions qui ont été imprimées dans notre esprit par les autres, par les livres, par les journaux, par vos leaders,par vos profs, par vos parents et il n’est possible de comprendre tout cela que si vous n’éprouvez pas le désir d’être quelqu’un, que si vous n’imitez pas, si vous ne vous conformez pas, mais au contraire vous êtes en révolte contre toute cette tradition à vouloir devenir quelqu’un.

Là est la seule vraie révolution, qui mène à une extraordinaire liberté.
Et je crois que cultiver cette liberté est le rôle véritable de l’éducation.

Vos parents, vos professeurs et vos propres désirs vous poussent à vous identifier à une chose ou à une autre afin d’être « heureux », d’être rassuré. Mais, pour être intelligent, ne faut-il pas nous dégager de toutes influences qui nous asservissent et nous broient ?

cerveau_intro.jpgL’espoir d’un monde nouveau repose sur ceux d’entre nous qui commencent à voir où est le faux et se révoltent contre cet état de fait, non seulement en paroles, mais en actes.

Voilà pourquoi nous devons aspirer à une éducation vraie ; car ce n’est qu’en grandissant dans la liberté que nous pourrons créer un monde nouveau qui ne soit pas fondé sur la tradition ou modelé en fonction des critères propres à quelque philosophie, quelque idéaliste ou quelque politique. Mais il ne peut y avoir de liberté tant que vous cherchez uniquement à devenir quelqu’un ou imiter un noble exemple.

Ce monde est un monde fou, en proie à la confusion totale, un monde où les communistes combat le capitaliste, où le socialiste résiste à l’un comme l’autre et où chacun a un adversaire, et lutte pour parvenir en lieu sûr et atteindre une situation de pouvoir, de confort. A l’intérieur même de chaque camp politique, il y a des divisions, comme en ce moment avec le PS ou encore dernièrement avec le libéralisme qui aura eu raison du système capitaliste, aujourd’hui agonisant. Le monde est écartelé entre croyances contradictoires, distinctions de caste, de religion et de classe, nationalités qui divisent, stupidités et cruauté de tous ordres - et c’est dans ce monde-là que l’on vous apprend à vous intégrer. On vous encourage à entrer dans le cadre de cette société désastreuse et perverse ; c’est ce que souhaitent vos parents, et vous aussi vous voulez vous y insérer.

Le rôle de l’éducation est-il donc simplement de vous aider à vous plier aux schémas de cet "ordre" social pourri ou au contraire de vous donné accès à la liberté – la liberté totale de grandir en âge et en sagesse et de créer une autre société, un monde neuf ?

liberte3.jpgCette liberté, nous la voulons – pas dans les temps à venir, mais là, maintenant, sinon nous risquons tous l’anéantissement. Nous devons dans l’immédiat, créer une atmosphère de liberté, de tolérance afin que nous puissions vivre et découvrir par nous-mêmes ce qui est vrai, devenir intelligents et capables d’affronter le monde et de le comprendre, au lieu de nous y soumettre, de sorte que psychologiquement parlant il y ai en nous, au plus profond de nous, un esprit de révolte permanent. Car seuls ceux qui sont constamment en révolte découvrent la vérité – contrairement au conformiste qui obéit à une tradition. Ce n’est qu’en étant perpétuellement en recherche, ce n’est qu’en observant sans cesse, en apprenant sans cesse que nous trouverons la vérité, "Dieu", ou l’Amour ; et nous ne pouvons ni chercher, ni observer, ni apprendre, ni être profondément conscient des choses si nous avons peur. La fonction de l’éducation est donc assurément d’éradiquer en soi et en dehors de soi cette peur qui détruit
la pensée humaine, les rapports humains et l’Amour.

Alors si l’on veut changer ce monde, c’est par l’intérieur de chacun d’entre nous, qu’il faudra commencer !!

(extrait en partie du livre "le sens du bonheur" de Jiddu Krishnamurti)

Voici une chanson de Keny Arkana, qui porte ce même message, que je souhaite faire passer au plus grand nombre, même s’il est exprimé de façon un peu différente. Bon, je ne suis pas fan, mais son texte n'est pas inintéressant.

Monté Cristo

Qui gouverne la France ?

Qui gouverne la France ?

Voici une conférence de Pierre Asselineau de Juin 2009. Après la déclassification des archives américaines, on y découvre que c’est l’empire américain qui a oeuvré et oeuvre toujours pour la construction de l’Union Europénne. Avec pour seul but, de bloquer toutes oppositions à l’empire américain. De Gaulle avait très bien su distinguer ce cheval de troie.

Diplômé d’HEC et de l’ENA, inspecteur des finances, François Asselineau est aujourd’hui président de l’UPR (Union Populaire Républicaine).

 

 






Source: http://www.dailymotion.com/Auzarmes?hmz=6f776e6572696e666...

Envoyé par Auzarmes

IL faut avant tout remercier Thierry Delbos AKA Thie5286 http://www.dailymotion.com/thie5286.
Le narrateur est François Asselineau de l' UPR (Union Populair Republicaine) http://u-p-r.fr/ .

Je n'ai fait que relayer l'info en remasterisant l'ensemble pour faire des morceaux de 20 minutes.
D'ailleurs DailyMotion m'a mis des batons dans les roues et sabotait systematiquement les videos que je rapatriais du compte de Thierry lorsque que j'etais logue, j'ai du retelecharger en anonyme pour enfin obtenir les videos intactes.

Auzarmes

24/07/2009

Obama est passible de destitution

Brèves /
Réforme de la Santé : « Obama est passible de destitution »

obama-NOM-fasciste.jpg23 juillet 2009 (Nouvelle Solidarité) – Alors que la presse française relaye finalement l’opposition croissante rencontrée par le président américain dans sa réforme du système de santé, elle reste dans une approche descriptive et n’est pas allée chercher plus loin pour voir de quoi cette réforme relève. Pour elle, il s’agit simplement d’une promesse de campagne pour donner une couverture santé aux 46 millions d’Américains qui en sont dépourvus. Mais la réalité est tout autre : dans sa conférence de presse télévisée d’hier soir, Barack Obama a appelé à cinq reprises à l’établissement d’un « conseil indépendant de médecins et d’experts de la santé » qui déciderait de l’accès aux soins en fonction de critères coût-efficacité. Cette mesure est une copie conforme du tristement célèbre Tiergarten-4 imposé en 1939 par Adolf Hitler et pour lequel les nazis furent jugés à Nuremberg.

Lyndon LaRouche, qui dénonce depuis deux mois la nature de cette réforme, a immédiatement réagi à l’intervention du Président, qui évoquait pour la première fois publiquement cet aspect de sa réforme : « Désormais, Obama est destituable car il a proposé une loi qui est l’exacte copie de la législation pour laquelle le régime d’Hitler a été condamné par les tribunaux d’après-guerre. C’est un délit passible de destitution. Proposer une telle chose dans un pareil moment est passible de destitution. Maintenant qu’il a fait ces déclarations, le Président des Etats-Unis mérite d’être destitué. »

Avant la conférence de presse, LaRouche avait appelé ses collaborateurs à tout faire pour empêcher l’adoption de cette réforme, expliquant qu’avec la désintégration économique et financière qui se poursuit, tout risque de s’effondrer au plus tard en octobre. « S’ils ne peuvent faire passer leur loi avant les vacances parlementaires et que le débat est repoussé jusqu’à l’automne, alors ils perdront », a-t-il dit.

Obama ressuscite le T-4 d’Hitler

hitler_obama_0_preview-766959.jpgLes deux architectes du nouveau T-4 voulu par Barack Obama, sont le directeur du budget auprès de la Maison Blanche, Peter Orszag, et le principal conseillé du président pour la santé, Ezekiel Emanuel. Pour Orszag, de la clique des économistes comportementalistes, ce comité d’expert nommé par la Maison Blanche échappant au contrôle du Congrès et chapeauté par un actuaire [*] en chef, aura pour but de « faire plier la courbe des dépenses ». Orszag a reconnu que ce comité s’inspirait directement du NICE britannique (National Institute for Health and Clinical Excellence) mis en place par le gouvernement Blair en 1999, qui interdit les traitements onéreux aux personnes dont l’espérance de vie ne semble pas optimale. Ainsi, si vous êtes vieux, obèse ou fumeur, vous n’êtes pas soigné à la même enseigne, voir pas soigné du tout (mais vous continuez à cotiser bien sûr). On voit donc la réalité de la promesse faite par Obama aux 46 millions d’Américains sans couverture médicale : « Avant vous n’aviez pas le droit de vous faire soigner, maintenant vous avez le droit de ne pas être soignés ».

Rien d’étonnant puisque Ezekiel Emanuel, frère de « Rahmbo » Emanuel (le chef de cabinet d’Obama, chargé de forcer les démocrates à adopter la réforme), écrivait en 1996 que les soins « qui garantissent des générations futures saines, le développement d’aptitudes pratiques au raisonnement et une entière participation des citoyens aux délibérations publiques doivent être garantis comme fondamentaux. Inversement, les services fournis aux individus qui ne peuvent plus, de manière irréversible, être ou devenir des citoyens participatifs n’ont rien de fondamental et ne doivent pas être garantis. Un exemple évident est la non garantie des soins aux patients atteints de démence [les maladies dégénératives comme Alzheimer par exemple, précise t-il par ailleurs] ».

Notes:

[*] Haut technicien de l’assurance qui réalise des études statistiques pour mettre au point les primes d’assurances et veiller à la rentabilité de l’entreprise.

 

La réforme T-4 de septembre 1939

En 1939, devant concentrer son effort budgétaire sur la machine de guerre allemande, Hitler ne pouvait se permettre de dépenser des millions de marks en pure perte et demanda à son ministre de la Santé de « faire certaines économies sur les dépenses hospitalières ».

Il finit par rédiger le décret du 1er septembre, intitulé « destruction des vies sans valeur » :
« Le Reichsleiter Bouhler et le docteur en médecine Brandt sont chargés de la responsabilité d’étendre les attributions de certains médecins désignés nominativement. Ceux-ci pourront accorder une mort miséricordieuse aux malades qui auront été jugés incurables selon le meilleur jugement humain disponible de leur état de santé. »

Source :

http://www.solidariteetprogres.org/article5625.html

INTERVIEW DE GERALD CELENTE PAR PIERRE JOVANOVIC (juillet 2009)

INTERVIEW DE GERALD CELENTE PAR PIERRE JOVANOVIC (juillet 2009)
du 23 au 24 juillet 2009

celente-fox0.jpg

Pierre Jovanovic: Gerald Celente, vous êtes l'un des rares à avoir annoncé la crise. On vous appelle Mr Doom... Ce matin, le gouvernement allemand a pourtant annoncé que leur crise s'est terminée à la fin du second trimestre. Qu'en pensez-vous?

Gerald Celente : Les gens sont comme des enfants : quand vous leur dites des choses qu'ils n'aiment pas entendre, ils vous donnent des surnoms, Dr Funeste...

Pierre Jovanovic: Alors que pensez vous des propos du gouvernement allemand ?

Gerald Celente : Nous sommes toujours impressionnés que les gens qui n'ont pas vu la crise arriver nous disent ce qui va arriver maintenant... Ils n'ont aucune crédibilité. Pourquoi quelqu'un irait-il croire des gens qui n'ont pas vu la crise arriver ou qui ne l'ont pas anticipée et qui nous disent maintenant ce qui va se passer ensuite ? Franchement, ça nous dépasse que des gens puissent les croire.

Pierre Jovanovic: Comment expliquez-vous que vous êtes l'un des rares dans le monde entier ( avec Roubini, Shieff et le Leap2020) à avoir publiquement prédit l'arrivée de la crise avec 2 ans d'avance ?

Gerald Celente : Parce que nous sommes des « athées politiques », nous ne croyons pas à la politique, on ne s'incline pas devant les politiciens, on ne s'agenouille pas devant les autels politiques, et contrairement aux politiques et aux institutions financières, on ne cherche pas à être élus et nous n'avons rien à vendre. On ne vend pas des services d'investissements.
Eux, ils font toujours quelque chose pour eux, et en quelque sorte ils l'amplifient pour faire croire qu'il y aura toujours des green shots, des conséquences prospères de leurs idées. Et pour ça, il faut que les gens restent confiants, parce que si les gens ne croient plus le gouvernement, ou en ce qu'il fait, alors... Et le peuple Français sait mieux que tout autre ce que cela veut dire.

Pierre Jovanovic:
Vous parlez toujours des USA. Que pouvez-vous nous dire sur la crise en France et en Europe ?

Gerald Celente :
C'est une dépression globale. Il n'y a aucune issue. Regardez ce qui se passe en Irlande, qu'ils appellaient le Tigre Celtique ! Ce n'est pas un Tigre Celtique, c'est un mort!! Regardez leur PNB il décline de plus 10%... Au Japon c'est de 14% En Allemagne, ils annoncent avec un malin plaisir que leur production et les exportations ont baissé de 26%. L'Angleterre a la tête sous l'eau. La Lettonie, la Lithuanie... Le PNB de l'Ukraine a baissé de 23% . Ce sont les pressions qui vont faire tomber. Ils essaient d'empêcher les gens de tomber dans la panique parce qu'ils vont commencer alors à sortir des pires devises qu'ils impriment pour acheter de l'or... Vous ne pouvez pas sortir de cette situation simplement en imprimant encore plus d'argent. Seul un imbécile peut croire ça. Vous ne pouvez pas imprimer de l'argent fantôme basé sur rien, juste de l'air, et qui ne produit rien. Angela Merkel, la chancelière allemande, a été la seule à s'opposer aux colossaux « stimulus packages » parce qu'ils savent ce que cela avait fait juste avant la 2e guerre mondiale, avec la république de Weimar.

Pierre Jovanovic: Alors justement, vous avez parlé de l'or. Comment expliquez-vous que le prix de l'or ne bouge pas trop ? Il baisse même en ce moment.

Gerald Celente : Parce que le prix de l'or est manipulé sur le marché des commodities par tous les vendeurs à court terme et bien sûr par les banques centrales. Si le prix de l'or commence à monter et arriver au niveau où il devrait vraiment être, à nouveau ce serait alors la panique dans les rues, et les gens abandonneraient leurs devises. Aux Etats Unis par exemple, le gouvernement est endetté, et cela pour chaque foyer fiscal de 546.000 dollars pour divers services comme la sécurité sociale et la santé. Il n'existe aucune solution dans le monde pour que cette dette soit payée.

Pierre Jovanovic : Selon vous quel sera le premier pays à tomber ?

Gerald Celente : Oh, on a déjà commencé à voir les premiers pays tomber en Europe de l'Est. L'Autriche en particulier, et l'Europe en général avec la Suède notamment seront sous grande pression à cause de leurs banques qui ont tellement financé la croissance des pays de l'Est, une croissance qui ne s'est jamais matérialisée. L'économie russe est au bord de l'effondrement, on a vu leur marché boursier baisser de 20% en simplement quelques jours. C'est difficile de dire lequel va tomber en premier. L'empire américain est en train de tomber, il est en pleine déliquescence et cela devant les yeux du monde entier.
Vous savez, lorsque les géants tombent, c'est ressenti dans le monde entier. On dit que quand l'Amérique éternue, le reste du monde attrape un rhume. Aujourd'hui c'est l'Amérique qui a un rhume et c'est le reste du monde qui va avoir une pneumonie. Les Etats Unis ont seulement 5% de la population globale mais ils consomment 25% de l'énergie mondiale et presque 3.000 milliards des exportations mondiales. Si les USA ne consomment pas, la Chine ne vend plus rien. C'est une crise globale. Le pays qu'il faut observer en priorité est l'Amérique et vous pouvez voir ce qui se passe en Chine avec les émeutes dans les provinces occidentales du pays. Et ce n'est que le début. La Chine a 1,3 milliard d'habitants et des millions de problèmes, donc si les USA ne consomment pas, le reste du monde décline.
Cependant, cela ne sera pas aussi grave pour les gens en Europe qu'aux USA parce que vous avez des filets de sécurité sociale, vous avez des programmes gouvernementaux qui aident les gens, et les gens savent se débrouiller tout seuls. Les Américains eux, ne savent que traverser la rue pour manger au MacDonald ou aller faire leurs courses au Wall Mart. Pour la grande majorité d'entre eux, c'est tout ce qu'ils savent faire par eux-mêmes, du moins pour la grande majorité de la population.

celente-fox.jpg

Pierre Jovanovic: Donc vous pensez que le filet de sauvetage de la Securité Sociale, comme par exemple en France, va aider la France à ne pas tomber totalement dans la crise ?

Gerald Celente: La France a le meilleur système de protection sociale avec la Suède, Norvège et Danemark. Les Européens savent se débrouiller, ils savent faire pousser des plantes, ce n'est pas le cas des Américains. Les Européens mangent le mieux, hormis les Anglais. Le vrai problème qui va se poser pour l'Europe et le reste du monde, c'est l'immigration. On peut voir les nouvelles lois très dures qui sont passées en Italie pour empêcher l'immigration. Ce sera le gros problème.

Pierre Jovanovic:
Pouvez-vous nous expliquer pourquoi les grands média américains comme le new York Times, CNN, etc., n'aiment pas du tout ce que vous dites. Vous n'intervenez que sur Fox News... Etes-vous censuré ?

Gerald Celente :
Ce que je dis ils l'appellent du « porno-pessimiste ». Comme je l'ai dit, ils sont comme des petits enfants ils veulent se cacher, ne pas voir la dure réalité et les faits. Rappelez-vous, c'est l'Amérique ici, c'est Hollywood, Ici ils veulent une fin heureuse. En Amérique vous épousez une personne très riche, Vous vivez trés heureux après Et vous ne mourrez jamais...
Personne n'est jamais malade, Il y a une pilule pour toutes les maladies. Ils veulent s'accrocher à la couverture Obama. Ils vont se coucher et veulent faire de doux rêves. Avec le président Bush s'était la même chose, ils avaient un président qui ne pouvait même pas se défaire d'un sac en papier et ils pensaient qu'il allait les protéger des méchants terroristes.
Les Américains sont comme des petits enfants qui se cachent dans les jupes de leur mère plutôt que de regarder les vraies données. Alors quand vous regardez le New York Times, ce sont les gens qui ont menti au public et qui l'ont entraîné dans la guerre irakienne en publiant de faux reportages sur les armes de destruction massive de Saddam Hussein et ses attaches avec AlQaida. Les médias n'ont pas de place pour les vraies informations, ils traitent en ce moment les signes de vie de Michael Jackson après sa mort... C'est des crétins, des crétins médias. Ils n'ont rien pour montrer leur niveau d'excellence....

Pierre Jovanovic:
Dans votre dernier numéro de Trends-Report, vous avez titré « Obamaggedon 2012 », comme Armaggedon. On dirait que vous parlez d'un événement apocalyptique et c'est une référence à l'Apocalypse de Jean. Pensez-vous que tout ça va se passer en 2012 ?

Gerald Celente :
Oui, c'est ce que nous croyons, et cela va se révéler sans doute même avant. La grande différence avec l'adminstration Obama est que... (pause) A nouveau, nous, nous sommes des athées politiques, la criminalité était déjà très élevée ici, mais l'administration Obama l'a amenée à un nouveau niveau... avec ses programmes de bailout, de sauvetages, de stimulus, qui ne créent que de nouveaux monopoles, que ce soit pour Wall Street, Wall Mart, les agricoles...
L'argent a été volé aux gens et donnés aux gros qui soi-disant étaient trop gros pour tomber. Mussolini a dit que la fusion des pouvoirs politiques et des entreprises était le fascisme. Le fascisme est arrivé aux USA avec un visage différent, et un sourire plus agréable que celui de Bush. C'est la même chose, mais une nouvelle partie.
On l'a appelé Obamageddon car tout les programmmes qu'il pousse vont mettre les USA en faillite et il n'y aura aucune issue. Vous ne pouvez pas imprimer de l'argent fantôme basé sur rien, garanti par rien sans détruire l'économie. 2012, bien-sûr... avec le calanderier Maya... mais on ne dit pas que le monde arrive à sa fin à cause d'une révélation chrétienne ou autre.
Il ne reste plus de temps. D'ici la prochaine élection, personne ne croira en l'espoir, ou en la confiance, ou en l'optimisme... Le bateau est en train de couler et aucune bonne volonté ou pensée positive ne va le remettre d'aplomb.

Pierre Jovanovic: Il y avait un sondage hier dans la presse française disant que 54% des Français ne voyaient pas ou ne sentaient pas la crise. Vous avez éventuellement une explication pour ça ?

Gerald Celente : Les Français vivent mieux que les Américains. J'ai passé du temps en France. Il y a toujours ces choses magnifiques là bas. Ici nous sommes une société « au rabais » une société où la publicité vous dit que vous pouvez tout acheter pas cher. La qualité de la vie est beaucoup plus élevée en France... Les gens ne sentent pas la douleur autant qu'ici.

Pierre Jovanovic :
Pensez-vous que les médias soient contrôlés par votre gouvernement au point de dire tous ensemble « tout est ok, ne vous inquiétez pas, il n'y a pas de crise ? »

Gerald Celente : Regardez qui sont les gens dans les médias. Ce sont des chaises musicales, je peux en parler avec autorité ici aux USA où je vois des gens de la télé prendre ensuite des postes au Pentagone, au Departement d'Etat et ailleurs. Oui, et c'est le même club, ils sont tous sortis de Princteon, Yale et Harvard.
Il y a un point que les gens ne comprennent pas, et qui me fascine : c'est que quand vous êtes au collège ou au lycée: vous avez les jeunes qui veulent être les représentants de la classe, ou autre, et vous avez ceux qui veulent être les journalistes du lycée. Et c'est justement ceux que les autres n'aiment pas !
Et, Mesdames et Messieurs, ils sont tous là dans les médias et au gouvernement ! Ce sont ceux que vous n'aimiez pas en classe qui vous disent ce que vous devez penser, croire et comment vous comporter. Le slogan de notre journal c'est « Pensez par vous-même »

Pierre Jovanovic: Gerald Celente, tous ceux qui vous écoutent veulent savoir que faire avec leur argent à la banque ? Est-ce qu'ils doivent tout sortir ? Quel est votre conseil ?

Gerald Celente : Nous ne donnons pas de conseils d'investissements mais je vais vous dire ce que je fais moi : pourquoi devrais-je garder mon argent à la banque pour ce petit pourcentage qu'ils donnent ? Ici les banques ont emprunté à presque 0% et elles vous le prêtent à 6%. Pourquoi devrais-je leur donner mon argent ?
Je peux investir mon argent chez moi et dans mon entreprise. Ensuite j'achète de l'or. Plus de 80% de mes avoirs sont en or et dans l'immobilier celui que j'ai c'est de l'immobilier productif.

Pierre Jovanovic:
C'est une question qui revient souvent ici sur la radio... Est-ce que vous gardez votre or à la banque ?

Gerald Celente : Non !

celente-fox3.jpg

Pierre Jovanovic: Qu'est ce qui vous rend si certain (et cela contre l'opinion des journalistes des médias américains) que tout va se terminer en émeutes et des révoltes anti-impôts vers 2011 ou 2013 ?

Gerald Celente :
Vous savez, je suis un garçon du Bronx. Et je dis que quand les gens ont tout perdu, et qu'ils n'ont plus rien à perdre... Là les gens ont commencé à tout perdre... Vous en France vous avez inventé ça... Quand les gens ont tout perdu ils commencent à se révolter. Et ça va commencer ici. Regardez le niveau du chômage, je veux dire tous les chômeurs, y compris ceux sortis des statistiques, des travailleurs à tiers temps, etc. Le chômage est en réalité à 18,7 %

Pierre Jovanovic: Cela va monter a 30%, 40%, comme en Espagne ?

Gerald Celente :
Selon nos médias, d'ici deux ans cela va monter à 25%

Pierre Jovanovic: Votre dernier conseil aux Français ?

Gerald Celente :
Ne pas acheter de la culture américaine et aider toutes vos entreprises locales, agricoles, tournez votre dos à la globalisation qui est une farce. Il y a suffisamment de gens dans votre communauté pour cela. Pas besoin d'enrichir les multinationales.

Lien sur le site de Gerald Celente Trends report et sur son canal video YouTube

Propos recueillis et traduits par Pierre Jovanovic (c) juillet 2009

Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

Source :

www.jovanovic.com 2008-2009

23/07/2009

Le FMI, une escroquerie ?

Le FMI, une escroquerie ? Non !!! plutôt un génocide implicite organisé sur du long terme, qui est de plus exécuté sous les yeux de tous. Faut croire qu'ils ont réussi, à que l'on se préoccupe que de nous même, ou de choses sans intérêt et insignifiante, pour ne plus rien voir, ne plus rien ressentir, envers les autres êtres humains de la planète!

Mais alors, sommes nous toujours des êtres humains, si notre conscience est autant alterée ???

En tout cas, voici un documentaire qui fait froid dans le dos et vous éclairera peut etre mieux, quand à ce qui se passe réellement. Voyez comment la colonisation continue sournoisement, implicitement et fait naître ainsi une nouvelle forme esclavagisme moderne, par la politique monétaire et de la finance économique occidentale.

"Endettons les,endettons les, endettons les, gloups,gloups, pour qu'ils ne se développe jamais, en faisant de nous des rentiers à vie, tout en les dépouillant de leurs richesses, de leurs matières première, que nous n'avons pas!!!"

Voilà ce que doit penser, tout bon néo-colonialiste, digne de ce NOM (nouvel ordre mondial)

Aaaaah! si l'on pouvait réunir tous ces gens, cette "élite" de dégénérés mentaux dans une grande salle et tout faire exploser !!! Quel bonheur pour moi et surtout pour le reste de l'humanité, qui serait enfin libre, pour un vrai développement des peuples dans la paix, et des consciences de tous !!

On a bien le droit de revé !!!! Quoi que même le rêve, commence à disparaître dans ce monde en désordre et chaotique. Honnêtement, vous avez des perspectives d'avenir heureuse, dans un tel monde? à part ce battre contre, je ne vois pas !!!

Monté Cristo

 

 

source:

http://www.dailymotion.com/video/x5cxek_fmi-mondialisatio...

Vers une criminalisation du citoyen ordinaire

Vers une criminalisation du citoyen ordinaire

Nous assistons actuellement à une dérive inquiétante du Droit pénal. Plusieurs nouvelles lois visent un même but: condamner le citoyen ordinaire à des peines d'emprisonnement, même lorsqu'il n'a commis aucun crime...


La criminalisation de la vie quotidienne

Alors que le "monde d'en-haut" bénéficie d'une impunité sans limite pour ses crimes financiers, économiques, écologiques ou sociaux, le "monde d'en-bas" est soumis à un contrôle incessant et à une répression disproportionnée par rapports aux actes.

Depuis 2 ans, des lois nouvelles sont apparues simultanément dans les pays occidentaux: leur but est que le citoyen ordinaire devienne condamnable à la prison pour des actes de la vie quotidienne.

Prison pour les parents dont les enfants ne sont pas allés à l'école.

Prison pour ceux qui n'ont pas acheté leur billet de train.

Prison pour les exclus du système économique, mendiants ou squatters.

Prison pour excès de vitesse. (Au début du mois de Décembre , un automobiliste a été condamné à 2 ans de prison ferme pour un simple excès de vitesse, sans avoir causé d'accident)

Prison si l'un de vos proches qui vous accompagnait est mort à cause de votre erreur de conduite.

radars3.jpgPrison si l'un de vos amis a causé un accident de voiture après être parti ivre de chez vous.
(en décembre 2003, un couple a été inculpé pour ce motif en France - voir les
archives des "brèves nouvelles du monde" pour les détails)

Prison si vous causez la mort d'un tiers dans un accident de la route. (10 ans de prison, soit davantage que certaines condamnations prononcées -ou réellement exécutées- dans des cas de violences préméditées, viols, actes de torture, ou assassinats)

Causer la mort d'une personne d'une personne dans un accident routier est un drame, mais ce n'est pas un crime intentionnel et cela ne doit pas être puni comme tel. Vouloir éliminer tout risque d'accident est un but illusoire, car les risques d'accident existeront tant qu'il y aura des voitures. Une société doit être capable d'accepter une part de risque, car le risque est inhérent à la vie. Dès lors qu'on est vivant, on risque de mourrir. Quand il n'y a plus de risque, c'est qu'on est mort. Et il en est de même pour une société. Une société qui a éliminé tout risque est une société morte.


Dans l'ordre nouveau qui s'instaure actuellement sans susciter d'opposition réelle, le citoyen ordinaire du monde d'en-bas sera soumis à une oppression permanente, une
surveillance électronique constante, et une peur omniprésente. Car qui sème la peur récolte la soumission.

 

L'invention du concept de "dangerosité"

Depuis une dizaine d'années, les médias ont introduit progressivement un mot et un concept qui n'existaient pas précédemment: la "dangerosité". Comme George Orwell l'avait prévu dans "1984", l'introduction de mots nouveaux ou la suppression de mots anciens dans le langage sont un puissant moyen de manipulation des esprits.

Plutôt que de parler tout simplement de "danger", les médias ont donc inventé (ou plutôt "relayé") ce concept de "dangerosité". L'idée est que même si quelque chose ou quelqu'un n'est pas réellement et objectivement dangereux, il pourrait l'être potentiellement. L'appréciation du danger potentiel étant d'ordre subjectif, tout innocent devient potentiellement coupable.

 

Une dérive inquiétante du Droit

Une fois que les médias ont préparé le terrain et introduit ce nouveau concept, les gouvernements ont créé des nouvelles lois et des nouveaux délits basés sur des notions juridiques floues. On a ainsi créé des peines de prison pour la "mise en danger d'autrui". En vertu cette loi, une personne peut être emprisonnée même si elle n'a causé aucun dommage réel à autrui.

Grâce au prétexte du 11 Septembre, une étape supplémentaire a été franchie aux Etats-Unis, avec le principe des "arrestations préventives". En matière de terrorisme, vous pouvez désormais être emprisonné pour une durée illimitée (sans jugement et sans limite de délai pour votre jugement), si on pense que vous "pourriez" commettre un acte de terrorisme. Par exemple, posséder des livres sur l'écologie peut faire supposer que vous "pourriez" commettre des actes de terrorisme écologique. La notion d'acte terroriste peut être ainsi étendue à des faits qui n'ont rien à voir avec le terrorisme.

Cette dérive inquiétante du Droit consiste en la pénalisation des INTENTIONS et non des ACTES.

Elle est absolument contraire à l'état de droit, à la démocratie, et aux droits de l'homme les plus élémentaires. La pénalisation des actes ou des intentions est exactement ce qui différentie la démocratie du fascisme.

La pénalisation des intentions est l'outil juridique qui va permettre aux Maitres du Monde de passer à la prochaine étape de leur plan: emprisonner des personnes pour leurs opinions.

© Syti.net, 2002

Source:

http://www.syti.net/Criminalisation.html

Lire aussi :

http://codedo.blogspot.com/2008_11_01_archive.html

Mystérieux phénomène dans le ciel Français

Mystérieux phénomène dans le ciel Français

Voici un bien étrange document, filmé par une famille en ce mois de juillet, qui s’interroge sur la nature du phénomène, au fil de la descente de l’objet mystérieux.

Il est d’ailleurs assez visible et net sur l’image, à vous de voir et de me dire ce que vous en pensez !!

Monté Cristo

00:09 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ovni, meteorite, mysterieux

22/07/2009

« La guerre au terrorisme est un mythe »

« La guerre au terrorisme est un mythe »
Interview de Webster Tarpley

par Webster Tarpley

Webster TARPLEY, historien et journaliste états-unien, travaille sur les formes modernes d’ingérence, en particulier sur l’exploitation de la menace terroriste. Il s'est spécialisé dans l'étude des false flag operations , c'est-à-dire des opérations commandos ou terroristes utilisant de fausses revendications pour provoquer un engrenage conflictuel.

« On ne peut pas comprendre la politique actuelle des États-Unis si l’on mésestime la portée réelle du 11 Septembre. Les attentats du 11 Septembre ont été un coup d’État. La guerre contre le terrorisme est basée sur un mythe et est devenue une religion d’État obligatoire depuis ces événements. La seule façon de lutter contre les néo-conservateurs est de détruire ce mythe. L’ouverture d’une commission de vérité comme celle de Russell-Sartre lors de la guerre du Vietnam pourrait contribuer à le détruire. »
Son expertise de la géopolique est incontestable et sa connaissance des rouages complexes de la politque mondiale nous ont naturellement incités à lui demander son avis sur la situation actuelle. Les questions ont été co-rédigées par ReOpen911 et le site GeoPolIntel qui réalisé une analyse extensive du bouclier ABM.

Avant d'aborder l'interview proprement dite, M. Webster G. Tarpley, auteur entre autres de l’extraordinaire ouvrage La Terreur Fabriquée, Made in USA [1] nous a demandé de complèter son interview avec le paragraphe suivant.

« Le principal projet américano-britannique du moment est de balkaniser le Pakistan, de façon à ce qu'il ne puisse devenir un corridor énergétique pour la Chine, l'Iran, et le reste du Moyen-Orient, comme on le voit avec le port de Gwadar. La folle escalade de violence en Afghanistan, qui porte la marque d'Obama, n'a de sens que si l'on comprend que le but est de détruire le gouvernement central du Pakistan et de provoquer l'éclatement de ce pays en cinq parties selon le prolongement du plan de Bernard Lewis.

Le Pakistan est un objectif bien plus important que l'Iran. Il y a également un plan américano-britannique pour détruire la chaîne des pays prochinois le long de l'océan Indien. Mais le Sri Lanka a évacué l'armée de la terreur (soutenue par) les États-Unis et le Royaume-Uni : des terroristes ayant leurs quartiers généraux à Londres et connus sous le nom des Tigres tamouls. Comme il était grotesque de voir Kouchner et Milliband (les ministres des Affaires étrangères français et britannique) tenter désespérément de sauver les Tigres tamouls, pour que les bouchers puissent combattre encore !
Les endroits comme le Zimbabwe, le Soudan, la Thaïlande, le Cambodge, le Bengladesh et divers groupes d'îles sont aujourd'hui un champ de bataille entre (l'alliance) États-Unis/Royaume-Uni et la Chine, cette dernière faisant pression en faveur d'un commerce et d'un développement pacifique, et l'alliance États-Unis/Grande-Bretagne tentant de les saborder et de maintenir le Consensus discrédité de Washington contre l'émergence du consensus de Beijing qui rejette l'intimidation impérialiste de type FMI-Banque Mondiale-OMC. »


ReOpen911 : La lettre d'Obama à Medvedev, demandant aux Russes de négocier l'abandon du nucléaire iranien, ne serait-elle pas le moyen diplomatique d'attiser une nouvelle guerre au Moyen-Orient?

Webster G. Tarpley : Comme je l'ai écrit dans Obama, The Postmodern Coup [2], la politique générale de l'administration Obama est de fomenter des conflits entre l'Iran et la Russie. Ils appellent cela le jeu de la patate chaude - jouant un État ennemi contre un autre, espérant que les deux puissent être endommagés ou détruits au cours du processus. Le régime Obama voudrait pousser la Russie dans une position d'hostilité envers l'Iran, en jouant sur la crainte de la Russie par rapport à ce que pourrait finalement faire l'Iran avec des armes nucléaires s'il en possédait. Avec des gens comme Poutine et Lavrov, les Russes ne sont pas prêts de tomber dans un tel traquenard. La récente expérience des émeutes et de la mobilisation en Iran est intiguée par des gens de la CIA, une révolution colorée, ou une révolution de velours qui ne semble pas particulièrement bien réussie.
Si une marionnette anglo-américaine venait à prendre le pouvoir en Iran, l'une des premières choses qu'elle ferait serait de couper l'approvisionnement en pétrole de la Chine, car c'est là le principal intérêt des États-Unis et de la Grande-Bretagne au Moyen-Orient ces temps-ci. Le discours d'Obama au Caire n'est rien de plus qu'une tentative de jouer le monde arabo-islamique du Moyen-Orient contre la Russie et la Chine.

L'Inde est aussi l'un des principaux candidats pour devenir le second couteau eurasien des États-Unis et du Royaume-Uni, mais là encore, les Indiens peuvent s'avérer trop intelligents pour tomber dans ce piège. Tout le monde sait que le Congrès américain a adopté des lois récurrentes demandant le changement de régime en Iran, avec le financement de 400 millions de dollars, et depuis cinq ans et plus Seymour Hersh a décrit dans le New Yorker le rôle actif des équipes d'espionnage et de déstabilisation US en Iran, qui essayent de fomenter des rébellions avec des Arabes, des Azéris, des Kurdes, des Baloutches, des Pachtounes, et d'autres, dans le but final de partitionner et de balkaniser l'Iran, de la même manière que la Yougoslavie et l'Irak l'ont été, et que le Soudan pourrait l'être bientôt. La couleur de la révolution en Iran est en grande partie l'oeuvre du groupe "soft power" (NdT: prônant une politique extérieure "de basse intensité") inspiré par les écrits de Joseph Nye, et qui comprend les cercles de Brzezinski à la Rand Corporation, ainsi que l'International Crisis Group et d'autres opérateurs qui pour arriver à leurs fins utilisent la gauche comme couverture, les slogans humanitaires, et les droits de l'homme.

Si j'ai bien compris Jacques Sapir, il semble dire que les slogans sur les droits de l'homme ont été si malmenés par les impérialistes occidentaux au service de leurs propres objectifs prédateurs que ces slogans ont étés complètement discrédités en raison de l'hypocrisie et de leur effet « deux poids, deux mesures ». Si ce sont bien les propos de Sapir, ils sont justifiés. Je dirais qu'il est temps de souligner les droits économiques des pays en développement, en commençant par l'industrialisation, le plein emploi, et en mettant fin à la pauvreté, à la maladie, à l'analphabétisme, et à une situation où nous voyons un milliard de personnes souffrant de la faim ou au bord de la famine, selon les derniers rapports des Nations Unies, et probablement 2 milliards de personnes réduits à une existence misérable, disposant de moins d'un dollar par jour. Voilà les vraies questions auxquelles doit faire face l'humanité aujourd'hui.


ReOpen911 : Le plan Gates-Brzezinski prévoit une nouvelle approche avec l'Iran. Si ce plan ne fonctionne pas, les États-Unis peuvent-ils frapper l'Iran avec l'arme atomique comme le précisait Schneider JR?

Webster G. Tarpley : La base tout entière du régime Obama, dans les cercles impérialistes US, est de plus en plus consciente que les États-Unis sont bien trop faibles, bien trop détestés, bien trop en faillite pour entreprendre de nouvelles aventures au Moyen-Orient dès maintenant. C'est pourquoi ils se rétractent en refilant la responsabilité (à d'autres, NDT), en faisant la guerre par le biais de mandataires ou de marionnettes kamikazes, comme la façon dont l'Ethiopie a été jouée contre la Somalie il y a quelques années.


ReOpen911 : Si les États-Unis et la Russie échouent à faire accepter à l'Iran l'arrêt de son programme nucléaire, Israël peut-il frapper l'Iran comme il a frappé l'Irak de Saddam Hussein ?

Webster G. Tarpley : Successivement, Gates, Panetta, Biden et Obama lui-même ont ordonné à Israël de laisser tomber, d'abandonner toute idée d'attaque en solo contre l'Iran, en se coupant de ses alliés. J'ai écrit à ce sujet dans "Barack H. Obama: la biographie interdite". Je crois que les Anglais sont sur la même ligne. Le sénateur Kerry et Obama ont également dit que l'Iran a droit à un programme d'énergie nucléaire pacifique. Tout ceci renforce l'idée que les USA tentent désespérément de faire de l'Iran une marionnette kamikaze contre la Russie et/ou la chine. Ceux qui persistent à ignorer cette tendance vivent dans le monde tel qu'il était avant décembre 2007, quand les estimations officielles des services de renseignement US annonçaient qu'il n'y avait pas de programme d'armes nucléaires iraniens. Je doute que les Israéliens amorcent une telle attaque. S'ils le font, ce serait évidemment une réelle catastrophe mondiale. Nos ami du Quai d'Orsay devraient faire leur possible pour dissuader Netanyahu & co.


ReOpen911 : Étant donné que les services de renseignement US ont indiqué que l'Iran a stoppé son programme nucléaire militaire depuis 2003, doit-on accepter un Iran avec un nucléaire civil ?

Webster G. Tarpley : Bien sûr, malgré la démagogie belliciste de Sarkozy et de Kouchner sur ce point, quand ils ont essayé de monter au front. Chaque pays a un droit inhérent et inaliénable à la science, à la technologie, à l'industrie et à la production d'énergie moderne, et dans le monde d'aujourd'hui, cela ne peut que signifier l'exploitation pacifique de l'énergie nucléaire. C'était la base de la politique étrangère américaine durant la majeure partie de la guerre froide, l’initiative "Atome pour la paix" de Eisenhower.

Tous les pays du monde qui tiennent à affirmer leur souveraineté et leur droit au développement considèrent désormais sérieusement l'examen d'une application importante de l'énergie nucléaire, à commencer par la Chine, l'Inde, la Russie, la Jordanie, et beaucoup d'autres. Ils suivent en cela l'exemple français très réussi, bien plus éloquent que les discours de Sarkozy. Après les violations massives du régime de non-prolifération, scellé par l'accord USA-Inde sur le nucléaire, les États-Unis n'ont aucun scrupule quand il s'agit d'intimider et de harceler les autres sur cette question.


ReOpen911 : La colonne vertébrale de la politique étrangère américaine en Europe, c'est le Traité ABM et l'élargissement de l'OTAN. Que pensez-vous de cette provocation envers la Russie et du risque de voir s'affronter des alliés européens?

Webster G. Tarpley : L'élargissement de l'OTAN est au mieux inutile et très dangereux dans la plupart des scénarios probables. Quelle personne de bon sens voudrait s'engager à se battre et à mourir pour un individu dément comme Saakashvili, après qu'il a démontré son instabilité mentale lors de son attaque kamikaze contre la Russie en août 2008? Quelle personne de bon sens voudrait être engagée dans la dernière aventure de cette bande de kleptocrates du FMI à Kiev? Lorsque l'Allemagne de l'Est a été ré-intégrée à l'Allemagne de l'Ouest, les États-Unis ont donné des engagements spécifiques à la Russie, à savoir que les forces de l'OTAN n'entreraient pas dans l'ancienne Allemagne de l’Est. Maintenant, elles ont pénétré beaucoup plus loin. Il est temps d'inverser cette tendance. J'invite instamment la France à reconsidérer l'idée de réintégrer la structure de commandement de l'OTAN.

Compte tenu de l'engagement américain dans les régimes instables et agressifs à la porte de Russie, la France court le risque d'être entrainée dans une guerre catastrophique dans le sillage anglo-américain. Ce n'est pas l'avenir d'une grande nation comme la France. Nous pouvons aussi voir qu'une deuxième série de pays provocateurs composée de la Lettonie, de la Lituanie, de l'Estonie, de la Pologne, de l'Ukraine, et de quelques autres peuvent être jetés dans la lutte contre la Russie pour des questions telles que l'arrêt des livraisons de gaz naturel en Europe de l'Ouest à peu près chaque hiver.


ReOpen911 : À propos du traité ABM, que pensez vous de l'implantation du bouclier anti-missiles dans des pays de l'Europe de l'Est comme la République Tchèque, sans aucun accord du parlement européen? Voir http://fr.rian.ru/world/20081110/118227844.html

Webster G. Tarpley : J'ai à maintes reprises sollicité Obama en public pour qu'il prenne des engagements précis, s'il veut prouver qu'il est vraiment l'ange de la paix qu'il prétend être. Le premier est d'annoncer qu'il n'y aura pas de déploiement de systèmes ABM en Pologne, car ils peuvent être facilement mis en œuvre lors d'une première frappe nucléaire préventive stratégique contre la Russie, jetant ainsi à nouveau le monde dans le contexte explosif de l'ancienne guerre froide. Obama pourrait simplement annoncer : « La crise des missiles polonais ne se produira pas ». L'autre engagement qu’Obama pourrait prendre serait de retirer tout soutien des États-Unis à l'élargissement de l'OTAN. C'est ce que tout Européen sensé exigerait qu'il fasse. Au lieu de cela, nous avions 200 000 fans allemands dupés par Obama à la porte de Brandebourg l'été dernier.


ReOpen911 : Dans ce contexte actuel, comment voyez-vous l'intégration de la France dans l'OTAN, et de sa participation à la guerre contre le terrorisme ?

Webster G. Tarpley : Je recommanderais à la France de ne pas se soumettre au commandement de l'OTAN. Le Président de Gaulle avait absolument raison d’expulser de Versailles les quartiers généraux de l'OTAN et de retirer la France de la structure de commandement de l'OTAN. Cela n'a pas terni les relations amicales franco-américaines, mais a empêché les éléments anarchiques au sein de la structure de l'OTAN de provoquer de sérieux problèmes en France.
Je pense en particulier au général Lyman Lemnitzer qui est monté au créneau avec l'idée de l'opération Northwood lorsqu'il était au Pentagone et qu'il allait devenir le Commandeur de l'OTAN, faisant tout pour installer Gladio en Italie et dans la plupart des pays de l'OTAN. Pour résumer, De Gaulle avait raison, l'Ouest a besoin que la France préserve son indépendance intellectuelle et son aptitude à développer une critique responsable et réaliste sur les excès des Anglo-Américains. C'est ce qu'a fait de Gaulle, et c'est ce que l'on attend des leaders français dans le futur.


ReOpen911 : À propos du 11 septembre 2001, pensez-vous qu'une enquête indépendante puisse voir le jour ? Si oui, serait-elle issue d'une décision de justice américaine ou d'une action internationale comme les "Politics for 9/11 Truth" (Dirigeants politiques pour la vérité sur le 11/9, NDT) ?

Webster G. Tarpley : L'importance du mouvement pour la vérité sur le 11/9 qui a débuté dans la société américaine fin 2006 et en 2007, s'est largement fragmentée jusqu’à devenir impuissante. Tandis que la campagne des élections primaires commençait à rassembler des énergies en 2007, de nombreux anciens activistes du 11/9 ont fait la grave erreur de sacrifier leur propre activité à des politiciens professionnels promettant de faire quelque chose pour enquêter sur le sujet. Dennis Kucinich, candidat de gauche au parti libéral démocratique, a promis publiquement qu'il enquêterait sur le 11/9 tout comme sur l'affaire du B-52 « voyou » survenue en août-septembre 2007, juste après qu'un groupe d'activistes dont je faisais partie ait émis l'avertissement de Kennebunkport, mettant l'accent sur le fait que Cheney était en train de faire une dernière tentative pour amorcer la guerre contre l’Iran. C'était au moment où les Israéliens lançaient leur raid aérien sur la Syrie. Mais Kucinich n'a pas tenu sa promesse. Une section plus grande encore du 9/11 Truth Movement a été engloutie par Ron Paul, le député du Texas et candidat libertaire républicain. Ron Paul n'a pas avancé de telles promesses publiques comme Kucinich l'avait fait, mais il assura en privé les activistes du 11/9 Truth Movement qu'il partageait leurs points de vue et qu'il le dirait publiquement le moment venu. Sur ces certitudes, de nombreux activistes ont donné de leur temps, de leur argent et leur soutien à la campagne présidentielle de Ron Paul. Mais, lorsque, dans un débat national sur la télévision câblée auquel assistait toute la presse nationale, l’on interrogea Ron Paul, il affirma avec véhémence qu'il considérait que les idées du 9/11 Truth Movement étaient absurdes et l'embarrassaient, ajoutant que les activistes devraient abandonner leurs efforts. Il affirma aussi que son scepticisme à l'égard du rapport de la Commission du 11/9 était égal à son scepticisme à l'égard des documents du gouvernement, ni plus, ni moins. Finalement, lorsqu'il fut clair qu'Obama avait une réelle chance de devenir Président, le reste des libéraux de gauche renonça pour rejoindre la quête messianique et utopique présentée par Obama.

Comme une conséquence, le mouvement pour la Paix, le mouvement pour la destitution (et le procès de Bush, NdT) et le Mouvement pour la vérité sur le 11/9 ont littéralement été balayés. Ceci illustre le rôle important tenu par Obama dans la suppression des protestations et la protection de l'Establishment (l’élite, NdT) de Wall Street contre l'agitation populaire. Maintenant, il faudrait l'implication décisive d'un ou de plusieurs leaders mondiaux hors des États-Unis pour réaliser l'indispensable enquête internationale indépendante de la commission pour la vérité sur le 11/9.


ReOpen911 : Beaucoup de citoyens ont découvert la géopolitique et les coulisses des conflits en tentant d'en apprendre plus sur le 11 septembre 2001. Que diriez-vous à tous ces gens qui découvrent, souvent horrifiés, que bon nombre de guerres et d’attentats sont fabriqués par des États et/ou des groupes d'intérêt contre les intérêts des peuples ?

Webster G. Tarpley : À ce propos, le problème de la politique étrangère US ne se situe pas essentiellement au sein du gouvernement fédéral, mais résulte du fait que la politique étrangère US est largement fabriquée par les intérêts bancaires de la très puissante Wall Street qui opère à travers des organismes tels que le Conseil des Relations étrangères, la Commission Trilatérale, le groupe Bilderberg, et la très insidieuse Société du Mont-Pèlerin qui s'occupe d'économie. Obama, Biden, Holbrook et bien d'autres sont les valets de ces banquiers de Wall Street. Ces forces ne suivent pas une politique américaine nationale qui dicterait par exemple les bonnes relations entre les États-Unis et la Russie, comme elles étaient maintenues durant la Révolution Américaine lors de la Guerre Civile américaine et durant l'administration de F.D. Roosevelt.

Plutôt qu'une politique nationale américaine, nous avons une politique favorable aux financiers et aux impérialistes. C'est également la mentalité de la City de Londres et d'une partie de la Commission Européenne et de la Banque Centrale. Nous vivons un âge de prépondérance oligarchique à travers le globe. La seule façon d'y remédier est d'augmenter la politisation et l'activisme d'une partie de la société moderne qui tend généralement à être réduite à une stupeur passive, à de l'apathie, à une aliénation via la culture populaire.


ReOpen911 : Internet joue un rôle très important dans la mise à disposition d'informations et donc à ce qu'on pourrait appeler une « éducation des masses » ; selon vous, une action concertée débouchant sur une censure sur ce réseau est-elle à l'ordre du jour ?

Webster G. Tarpley : L'un des aspects positifs du système US a été la forte protection de la liberté d'expression incarnée par le Premier Amendement de la Constitution américaine. Vous pouvez la comparer avec la terrible situation d'un pays tel que la Grande-Bretagne. Les libéraux totalitaires du régime Obama sont clairement très hostiles à la poursuite de cette tradition de libre expression. Ils aimeraient réduire le domaine de la liberté d'expression en utilisant le prétexte de la législation du crime destinée à déclarer illégal non pas des actes criminels, mais plutôt les opinions entretenues par ceux qui commettent de tels actes criminels - déclarer illégales des opinions est une idée très étrange en jurisprudence.
Le Parti Démocrate semble également vouloir réduire au silence ou intimider l'aile droite ou les commentateurs radio réactionnaires très en vue dans ce pays, et qui représentent l'une des forces principales critiquant le régime Obama. Ceci est tenté sous le prétexte d'obliger les diffuseurs se servant des ondes publiques à offrir une large variété d'opinions politiques, ou à représenter des groupes de communautés locales. Il aurait mieux valu interdire à une corporation la détention totale des mass media dans une ville donnée et ainsi laisser le discours évoluer.


ReOpen911 : Vous qui êtes souvent pessimiste quant à l'avenir (cf. votre dernier livre où vous expliquez votre peu d'espoir en Obama) avez-vous des espoirs pour un avenir plus pacifié ?

Webster G. Tarpley : Ne pas croire à la démagogie des marionnettes de Wall Street tels qu'Obama ne fait pas de moi un pessimiste, simplement un réaliste. Obama a passé son apogée; il est maintenant sur la pente descendante, bien que le danger de nouvelles opérations sous fausse bannière visant la Russie, la Chine, le Soudan, le Pakistan ou d'autres nouvelles cibles augmente certainement maintenant. Ayant étudié Platon, Leibniz et Machiavel, je suis optimiste en ce qui concerne les perspectives d'actions dans ce monde. Je suis avec Leibniz et contre Voltaire sur ces points. J'approuverais également ce que dit Dante sur le point essentiel de sa Divine Comédie dans le Canto de Marco Lombardo où l'accent est mis sur le fait que l'état du monde ne tient pas de la responsabilité de Dieu, de la prédestinée ou d'un mauvais sort, mais qu’il s’agit plutôt d’une tâche déléguée aux êtres humains qui doivent exercer leur libre arbitre.
Les gens doivent comprendre que l'action historique mondiale est plus réalisable dans l'instant présent qu'à n'importe quel autre moment de l'histoire; il est temps de tirer avantage de ces possibilités avant que la porte des opportunités ne se ferme, ce qui peut survenir n'importe quand.


ReOpen911 : Pour terminer, vous qui connaissez si bien les rouages des Machiavels de notre temps, qu'est-ce que nos lecteurs et les citoyens peuvent faire pour aider le monde à être meilleur et plus en paix ?

Webster G. Tarpley : Il n'y aucune raison de subir une dépression économique mondiale, ni une prochaine guerre mondiale qui pourrait suivre la même séquence d'événements que nous avons connus dans les années 1930.

Avant tout, les lois de l'économie ne sont absolument pas mystérieuses. Je les expose dans mon nouveau livre, Surviving the Cataclysm (Survivre au cataclysme). Pour sortir d'une dépression, on a d'abord besoin de faire ce qu'il faut pour réduire le fardeau du capital fictif et des revenus spéculatifs de l'économie mondiale.

Cela signifie faire des choses comme interdire la bulle des dérivés de 1,5 million de milliards de dollars ($1,5 quadrillion), ou taxer les dérivés jusqu’à disparition, interdire les prêts hypothécaires à taux ajustables, déclarer illégaux les « fonds de couverture » hautement spéculatifs (hedge funds), arrêter la saisie des maisons, des fermes et des commerces, taxer les spéculateurs par la taxe Tobin de 1%, réguler de nouveau les marchés pétroliers, saisir et fermer les banques zombies en banqueroute qui dominent Wall Street et la City de Londres.

Nous devons saisir la Réserve Fédérale américaine, la Banque Centrale Européenne et les banques centrales contrôlées par le privé et les nationaliser. Elles devraient commencer par faire des prêts à 0% pour les activités productives, par lesquelles j'entends la création de biens physiques tangibles sous forme d'industrie, d’agriculture, de construction, de transports, du bâtiment, des mines, de la recherche scientifique, des équipements de santé et autres préalables nécessaires à l'existence humaine.

Ceci est particulièrement aigu ici aux États-Unis, car toute l'économie approche le point d'un effondrement physique ou thermodynamique. Dans ce pays, nous devrions construire un millier d'hôpitaux, construire cent réacteurs nucléaires haute température de quatrième génération à lit de boulets, construire 170 000 km de rails Maglev (NDT, pour train à sustentation magnétique), reconstruire le système autoroutier inter-États, et reconstruire toutes les installations d'eau et d'épuration. Il nous faut un programme percutant en physique de haute énergie pour résoudre les problèmes actuels de la fusion de l'énergie thermonucléaire. Il nous faut un programme percutant en recherche biomédicale pour trouver les remèdes aux maladies terribles qui affectent l'humanité. Ce sont des efforts, qui par définition devraient être internationaux. 

Bien sûr, nous devons totalement financer et restaurer le réseau de sécurité sociale qui sera important pour les victimes de la dépression dans les deux ou trois ans à venir. Pour couronner le tout, on aura besoin d'une nouvelle conférence monétaire mondiale pour créer un système monétaire mondial viable pour redémarrer le commerce mondial et promouvoir le développement économique et technologique de l'Afrique, de l'Asie du Sud, la plupart des pays d' Amérique Latine, l'Europe de l'Est et d’autres zones dont le développement économique a été empêché.

Il faut s'intéresser aux grands projets d'infrastructure mondiale comme le Maglev de Dakar à Djibouti, le Maglev du Cap au Caire, des ponts et des tunnels le long de la Méditerranée à Gibraltar et entre la Sicile et la Tunisie, un système Maglev Eurasien, un pont tunnel pour le détroit de Béring, un nouveau Canal Thaï (NDT: l'isthme de Kra en Malaisie), une « Tennessee Valley Authority » pour le Gange, le Brahmapoutre, le Mekong, l'Amazone et d’autres systèmes fluviaux dans le monde (NDT, Tennessee Valley Authority : entreprise américaine chargée de la navigation, du contrôle des crues, de la production d'électricité et du développement économique de la vallée du Tennessee), et le développement du transport fluvial en Afrique avec un système d'écluses et de canaux entre le haut Nil et le haut Congo.

Nous devrions faire ceci avec la pleine conscience que si nous ne réalisons pas ces étapes progressives nécessaires de notre vivant, la civilisation mondiale pourrait sombrer dans une période de chaos, des horreurs qu'il est difficile de concevoir pour le moment, mais qui devraient être suffisamment claires. Ma litanie favorite reste celle d'un mineur espagnol de la région au nord de l'Espagne, les Asturies, qui me disait que son credo personnel était : « Ton choix dans le monde moderne est clair. Soit actif avant de devenir radioactif. Alors, choisis. » Cette alternative n'a pas autant changé qu'on le croit. Mon espoir est que de plus en plus de gens choisissent d'être actifs.


Articles de Webster Tarpley publiés par Mondialisation.ca

source:

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid...

L’argent dette, de Paul Grignon

L’argent dette, de Paul Grignon ou le système monétaire pour les nuls

argentdette.jpgUne vidéo circule de plus en plus sur le web, ces dernier temps, « l'argent dette » de Paul Grignon. Extrêmement pédagogique, elle explique comment l’argent est créé par les banques, en contrepartie d’une dette, c'est-à-dire d’une promesse de remboursement. Les titres qui circulent dans les marchés, et en particulier les titres hypothécaires, correspondent donc à des « promesses » dont la valeur est, comme toute promesse, intimement liée à la foi qu’on leur accorde. Cela permet de mesurer à quel point la confiance est au cœur du système monétaire et financier. Sans confiance, ces promesses de remboursement n’ont aucune valeur et la monnaie créée n’est la contrepartie de rien.

L’autre intérêt de cette vidéo est qu’elle montre que les ménages, les entreprises et les administrations sont tous endettés. Mais auprès de qui ? En réalité, personne ne prête l’argent qui augmente la dette globale, vu qu’en général, le niveau d’épargne d’une économie est toujours inférieur au volume de la dette. L’argent est donc créé par les banques au moment des emprunts. Conséquence : si l’argent est créé par la dette globale, cela signifie que la dette globale est nécessaire à la croissance économique. Sans augmentation de la dette, pas de création monétaire et donc pas de croissance. Dès lors, il est absurde de vouloir réduire la dette publique, et dangereux, même, de vouloir la rembourser. Cela reviendrait à détruire de la monnaie. D’ailleurs, comme le montre le tableau suivant, les pays qui ont cherché à réduire les déficits publics (l’Espagne, le Royaume-Uni notamment), sont aussi ceux pour lesquels la dette privée a le plus augmenté, la seconde devant nécessairement se substituer à la première pour qu’il n'y ait pas destruction monétaire.

Endettement comparé en % du PIB en 2006

Dette_Europe

Source: Sapir 2008

La seconde partie de la vidéo (après la première demi heure), plus politique et polémiste, doit être considérée avec prudence. Deux raisonnements sont en effet incomplets. Tout d’abord, l’idée selon laquelle la dette globale augmente de façon exponentielle est fausse. Deux mécanismes viennent réduire les mécanismes de création monétaire : la faillite des emprunteurs (dont le volume n’est pas négligeable) et l’inflation (qui n’est pas évoquée à ce moment-là de la vidéo). En effet, si les taux d’intérêt sont égaux à l’inflation, alors le volume de la dette globale reste stable en valeur. Si l’on prend en compte les faillites, il faudrait alors que les taux d’intérêt bancaire soient légèrement supérieurs au taux d’inflation pour empêcher la croissance de la dette. Au total, il n’y a aucune raison pour considérer que sur le long terme la croissance monétaire est exponentielle. La période actuelle montre qu’on peut détruire massivement de la monnaie lorsque la sphère financière décroche trop de la sphère réelle.

L’autre analyse infondée concerne la relation entre croissance économique et limites écologiques. L’argument selon lequel il ne peut y avoir de croissance durable dans un monde fini est fallacieux. En effet, la croissance économique n’est pas nécessairement une croissance matérielle qui suppose un prélèvement supplémentaire de ressources naturelles. En réalité, la dimension matérielle de la croissance est faible. Les services sont nettement majoritaires dans la production d’une économie et ceux-ci ne sont pas consommateur de ressource. Par ailleurs, il ne faut jamais oublier que la croissance n’est jamais qu’une création de valeur. Or, il n’y a pas nécessairement corrélation entre la valeur d’un bien et son impact écologique ou sa consommation de ressources. Je ne suis pas sûr par exemple, qu’un écran LCD soit plus consommateur de ressources qu’un écran à tube cathodique. Les voitures d’aujourd’hui sont plus économes en ressource que celles d’il y a 30 ans. Cela ne les empêche pas d’avoir davantage de valeur. Enfin, le recyclage, est une matière de créer de la valeur supplémentaire en diminuant l’exploitation des ressources de la planète.

Au total, cette vidéo est extrêmement intéressante et pédagogique, mêmes si certains raisonnements sont incomplets dans sa deuxième partie. Pour avoir enseigné les mécanismes de création monétaires, je sais à quel point c’est difficile à faire comprendre. La première demi-heure est à ce titre un chef d’œuvre sur le plan pédagogique.

Source:


21/07/2009

FERMETURE PLANIFIÉE DES BANQUES AMÉRICAINE POUR SEPTEMBRE ?

Le gouvernement des États-Unis pourrait ordonner la fermeture des banques américaines en Septembre

par Kurt Nimmo

media_xl_885405.jpgBob Chapman spécialiste financier, réputée pour sa fiabilité en matière d’information économique et financière prévoit que le gouvernement américain pourrait annoncer la fermeture des banques américaines. Cette décision pourrait intervenir en Septembre.

Des sources bien placées ont indiqué à Bob Chapman que certaines ambassades américaines se débarrassent du dollar américain par l’achat massif de devises locales.(en rapport avec la situation géographique de l’ambassade)

« Certaines ambassades américaines sont invités à acheter des quantités massives de devises locales » a indiqué Harry Schultz. « suffisamment pour que ces ambassades puissent tenir un an »

Harry Schultz, qui dirige la publication d’une revue financière, économique, et géopolitique sur Internet pensent que l’élite mondial est en train d’orchestrer la fermeture des banques, dont la durée serait indéterminée , et ce dans le but de remettre de l’ordre dans le secteur bancaire et d’imposer de nouvelles règles financières.

Le 5 Mars 1933, alors que la situation économique américaine avait plongé dans la Grande Dépression, le Président Franklin Roosevelt, fraichement élu, avait ordonné la fermeture des banques pour 4 jours. Roosevelt avait ainsi entériné une loi d’urgence financière. Adoptée par le congrès américain, la loi avait conféré au gouvernement des pouvoirs d’exception pour restaurer le bon fonctionnement des établissements financiers.

Cette loi avait aussi permis au secrétaire d’etat au trésor américain d’obliger les citoyens et les entreprises à renoncer à l’utlisation de l’or, pour l’adoption obligatoire de la monnaie papier pour les achat et les échanges commerciaux.

11septdesbanques.jpgLe 10 mars de cette même année, Rossevelt avait émis un arreté présidentiel, visant à interdire tout envoi et exportation d’or à l’étranger. L’arrêté présidentiel visait aussi à prohiber les opérations d’échanges de quantités d’or contre de l’argent (papier).

En clair, cette loi était la plus grande escroquerie de l’histoire, jusqu’à maintenant.

Comme le fit remarquer Schultz, une nouvelle fermeture des banques serait susceptible de mener aussi à une dévaluation du dollar américain. « Mais le dévaluer contre quoi ? l’euro ? j’en doute !. L’or ? peut-être ! ou peut être contre les droits de tirages internationaux du FMI ?(qui constituent un panier de devises internationales, une sorte de monnaie d’échange internationale déjà en vigueur)

Ce n’est pas un secret ! l’élite ambitionne d’établir une monnaie mondiale depuis longtemps. En 2007, Ben Steil, le directeur du bureau« économie internationale » auprès du CFR(Council on Foreign Relations) avait indiqué que le dollar et l’euro sont des devises temporaires « Ce sont les marchés financiers qui permettent au dollar américain d’être une monnaie utilisé dans le monde entier. Ce que les marchés financiers donnent, les marchés financiers peuvent aussi le reprendre !. Si les marchés décident d’abandonner le dollar américain, le dollar américain s’effondrera alors les marchés décideront de privatiser la monnaie sur leurs propres décisions ».

Les Banksters veulent aussi mettre un terme aux souverainetés nationales parce qu’une monnaie mondiale exige la suppression des politiques monétaires nationales qu’adoptent chaque pays.

Richard Haas, président du CFR, avait déclaré : « Les états doivent être préparé à abandonner leurs souverainetés au profit des institutions internationales, dès que ces dernières seront prêtes à prendre la relève »

M. Schultz pense qu’une fermeture des banques américaines ne serait que la suite logique du programme établi par l’élite crapuleuse international. Lorsque Roossevelt avait décidé de fermer les banques, « Des milliers de banques n’ont plus jamais rouverts ! C’était un moyen détourné de les fermer définitivement. Je pense que la même chose se produirait aujourd’hui. Des milliers de banques ont peu ou pas de valeurs, et sont criblés de dettes »

DownDol.jpgL’administration Obama, a proposé un plan qui confère à la Réserve Féderale américaine des pouvoirs de régulation totale sur l’économie américaine. Les nouvelles règles de la Réserve federale permettront de briser toutes les entreprises ou activités qui menaceraient les intérêts monopolistiques des Banques américaines.

Le plan de régulation financière d’Obama n’est rien d’autre que la prise d’assault des états unis par le cartel des banques privées et ces dernières usurperont les pouvoirs des institutions existantes, qui sont actuellement accusés d’être les responsables de la crise financière. Elles sont vouées à être supplanter par la Réserve Fédérale qui fera la pluie et le beau temps, comme bon lui semble.

La fermeture des banques mènerait tout droit à la dévaluation du dollar américain, et la mise en place d’une monnaie supranationale qui permettra l’asservissement de bon nombre d’entre nous.

Si les prédictions de Monsieur Schultz s’averent réelles, alors nous devrions nous attendre à des émeutes de grande importance et à ce que la loi martiale soit décrétée.


Article original en anglais : Bankster “Holiday” Planned for September?, publié le 22 juin 2009 sur Infowars.com..

Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr.


Articles de Kurt Nimmo publiés par Mondialisation.ca

9000 fioles contenant des agents pathogènes ont disparu

9000 fioles contenant des agents pathogènes ont disparu d’un laboratoire de l’armée américaine

par Nelson Hernandez

h

Plus de 9000 fioles contenants des agents pathogènes se sont avérées manquantes lors d’un inventaire effectué par l’armée américaine. Ces fioles qui étaient entreposées au Fort Detrick et contenaient toutes des toxines extrêmement dangereuses.

Après quatre mois de recherche, les enquêteurs ont constaté que 9220 échantillons n’ont pas été référencés dans la base de données, qui en répertorient 66.000.

Les fioles contenaient des agents pathogènes dangereux tels que le virus Ebola, le Charbon, les toxines botuliques, le virus de l’encéphalite équine du Venezuela qui cause la tularémie.

Les fioles étaient entreposées dans un dispositif réfrigéré dédié à la conservation d’agents pathogènes. La plupart de ces fioles n’étaient pas utilisées depuis des années.

Un officiel de l’armée américaine a indiqué : « Je ne peux pas vous dire si les fioles ont quitté le laboratoire, nous pensons que c’est une situation inédite »

ebola.jpgRichard Ebright, professeur à l’université de Rutgers, spécialiste en bio-sécurité est extrêmement choqué par la disparition de ces fioles « 9000 fioles (disparues dans un laboratoire de l’armée)…c’est extraordinaire…si un petit nombre avait disparu, cela aurait été angoissant…mais là 9200…dans une institution qui prétend assurer une sécurité maximale à ce sujet. C’est profondément inquiétant …c’est inacceptable »



Article original en anglais :
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/story/2009/0..., publié le 18 juin 2009.

Traduction : Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr.


Articles de Nelson Hernandez publiés par Mondialisation.ca

20/07/2009

REVUE DE PRESSE DE CHEZ JOVANOVIC

MARC FABER: LA CRISE ULTIME VA ARRIVER
du 17 au 20 juillet 2009 : Marc Faber a refroidi les déclarations de Roubini (le pire de la crise est derrière nous). Faber, lui, a martelé: "Ultimate Crisis Is Still Coming", ce qui a le mérite d'être clair et net. Selon lui, toutes ces masses de planches à billets déversées sur les banques a créé un faux marché et des fausses augmentations. A le résumer, ce que nous voyons est en réalité une pure illusion, due à la présence des 55.000 milliards de prêts toxiques comptabilisés dans les bilans. Pour lui, Wall Street va remonter pendant encore 18 mois maximum et ensuite seulement le système s'effondrera totalement (oui vous avez bien lu...). Pressé de dire quand, sa réponse a été : "it may be 5 years time, 10 years, mais ce n'est pas la dernière crise (...) Dans l'Histoire de l'Humanité nous n'avons jamais expérimenté la planche à billets à ce niveau, tous les gouvernements jetant de l'argent dans le système". Bref, selon Faber, comme Evans-Pritchard, Celente et Schieff, le pire de la crise est à venir. Mais on a encore quelques années: il faut bien que les banquiers continuent à s'engraisser... Lire CNBC. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LES OPINIONS DIVERGENTES SUR LA FIN DE CRISE
du 17 au 20 juillet 2009 : Attention tout le monde, nous voici à un carrefour! Nouriel Roubini, lui, a parlé hier soir à Reuters et a déclaré que "le pire de la crise sera derrière nous en décembre 2009". Cela a suffi aux Vampires (qui n'osaient pas bouger attendant la faillite de CTI -voir plus bas) pour se remettre à acheter par milliards. Alors comme Roubini est un poids dans le domaine ( il fait partie des rares à l'avoir calculée et annoncée) je vais vous donner un tableau des opinions de ceux qui l'ont annoncé, et ils ne sont pas nombreux.

Nouriel Roubini: Lors de sa fameuse conférence du FMI, il avait glacé les banquiers en leur annonçant leur chute. Hier il a déclaré que le pire de la crise était derrière nous et tout le monde attend son analyse dans son RGE Global Monitor.

Gerald Celente: Avec son TrendsReport, il a annoncé la crise des subprimes mieux que quiconque. Jamais il n'a été pris en défaut sur la crise, et les médias américains le détestent, sauf Fox News, voir ma page vidéos. Pour Celente, ils ont tellement imprimé d'argent monopoly que le système va s'effondrer, et il ne peut en être autrement. N'oubliez pas d'écouter l'interview que j'ai faite avec lui.

Ambrose Evans Pritchard: Le journaliste le mieux informé du monde anglo-saxon dit que nous nous préparons à vivre la crise seulement maintenant et que cela va être très grave. Pour lui, nous sommes comme en 1932 (voir plus bas).

Leap2020: Leurs analyses avaient 2 ans d'avance, et selon eux 3 vagues scélérates vont cisailler l'économie mondiale entre maintenant et l'année prochaine.

Marc Faber: L'investisseur ronchon du fameux Doom and Gloom Report dit la même chose que Celente, ajoutant qu'on va vers l'hyper inflation à la Zimbabwe et que le système va s'effondrer peu importe maintenant le temps que cela prendra...

Peter Schieff: Le conseiller économique avait prédit avec 3 ans d'avance l'effondrement de l'économie US à cause des subprimes. Il pense la même chose que Celente et Faber.

 

Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

UNE CHANCE SUR DEUX
du 17 au 20 juillet 2009 : Alors que penser de cette déclaration de Nouriel  ? Si je puis me permettre, et cela de mon modeste perchoir de maître-nageur observant le spectacle surréaliste des informations économiques, je dis exactement comme Ambrose Evans Pritchard: ce qui est certain, c'est que nous sommes en 1932; la bonne nouvelle est qu'il reste 8 ans avant 1940 !!! Et je peux même vous faire une confidence : du point de vue de mon prochain livre, cette future banqueroute universelle est même annoncée depuis longtemps, confirmant l'analyse de Faber donnée hier soir sur CNBC.
Ce qui est sûr à 100%, et retenez-le bien : aujourd'hui l'économie mondiale a 1 chance sur 2 de s'effondrer. Notez que ce n'est pas 1 sur 5, ou 1 chance sur 10, non, c'est pile ou face, ce qui est énorme. Avec une chance sur deux, il faut prendre ses précautions et relire les livres d'histoire qui parlent de 1932 et de 1939... "Une chance sur deux" mérite aussi de prendre toutes les précautions d'usage. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LA CRISE VA FINIR: MASSACRE DE L'EMPLOI A NEW YORK !
du 17 au 20 juillet 2009 : Le New York Post a fait une "Une" choc : le chômage est à 9,3%, 850.000 chômeurs dans le seul Etat de New York, et cela ne compte pas les mi-temps, quart-temps et ceux qui sont sortis de la période d'indemnités ! Le NYPost note que ce taux EST LE DOUBLE du mois de juin 2008 ! Et ça ne fait que commencer ! Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

DANGER: RECORD DE SAISIES IMMOBILIERES
du 17 au 20 juillet 2009 : Le deuxième semestre a vu 890.000 maisons appartements être saisis par les autorités, un record selon Marketwatch. Le mois de juin a été particulièrement meurtirer avec 340.000 maisons, soit environ 1.000.000 de gens mis à la rue. Et les US ne savent pas ce qu'est un HLM. Dans la majorité des cas, cela est dû aux pertes d'emplois. Le record est au Nevada avec 1 maison sur 16 saisie !!! Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

CALCULEZ LE NOMBRE DE LA BETE: 666 GOLDMAN SACHS
du 17 au 20 juillet 2009 : Je traite les financiers de Wall Street de vampires. Dans mon nouveau livre qui va sortir en septembre, je vais plus loin, mais d'un autre point de vue. Eh bien je suis même en-dessous de la vérité. Regardez ce site www.goldmansachs666.com/ dédié uniquement à Goldman Sachs et à tout le mal qu'il fait dans le monde avec ses manipulations financières selon son auteur, très bien informé. Goldman Sachs a essayé d'interdire le site, mais n'a pas réussi. Ce qui est fou, c'est que sans le savoir il confirme à lui seul mon livre. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

source:

www.jovanovic.com 2008-2009

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu