Avertir le modérateur

21/08/2009

Revue de presse de chez Jovanovic

SHEILA BLAIR: CA GONDOLE A VENISE
du 21 au 24 Août 2009 :

NA-AZ231_FINREG_G_20090724164138.jpg

La patronne du FDIC, l'organisme qui garantit les dépôts dans les banques US et qui est en faillite (voir plus bas), tente de sauver les apparences. Reuters rapporte qu'elle va essayer de faire voter divers articles pour avoir de l'argent gratuit et des changements de règles comptables pour faire briller l'actif, sans parler des frais d'assurance qui vont considérablement augmenter pour les banques survivantes et alourdir de fait leur barque. Mais la vrai info, hyper technique, est que la FDIC est totalement cuite comme l'expliquent divers banquiers américains eux-mêmes, terrorisés par le prix des nouvelles cotisations qu'ils vont être obligés de payer et qui va étouffer encore plus rapidement leurs comptes moribonds. En clair, plus les banques tombent, et plus les autres doivent, c'est le cas de le dire, banquer. Il est évident qu'on va vers une fermeture de toutes les banques, comme en 1933, pour clarifier la situation car 720 autres banques régionales sont en train de couler... Si votre banquier vous ennuie avec votre découvert de 400 euros, lisez ce papier de Mike Shedlock dans lequel les banquiers US confirment que leur système va exploser dans un immense feu d'artifice de billets verts: "The entire US banking system is insolvent". Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

CE TALF POUR MIEUX TE BERNER MON ENFANT
du 21 au 24 Août 2009 :

Le TALF est un fonds que la presse a oublié. Pourtant, je tiens à la souligner, c'est grâce à ce fonds peu médiatique, ou médiatisé (et pour cause), que Wall Street a remonté ARTIFICIELLEMENT les cours, ou certains cours, par exemple les actions des banques afin de redonner confiance à l'idiot de petit porteur... Vous comprenez pourquoi la presse n'en parle pas de ce TALF: ils achètent les actions avec l'argent de la planche à billets donné par la Fed! Et, tragédie, les investisseurs étaient "inquiets": "Investors’ fears are eased on Talf" car les milliards qui leur ont été donnés arrivent à leur fin! Mais, ouf, soyez rassuré, le Financial Times nous apprend que la Fed a décidé cette semaine de prolonger "a $200 billion programme designed to revive the securitisation market, bringing relief to investors concerned that the supply of cheap government financing was set to end. The Term Asset-backed securities Loan Facility (TALF), in which the Fed lends to investors wanting to buy securitised loans, is to be extended by 3 to 6 months from the original year-end expiry date". C'est beau la vie. Lire aussi Reuters. Et vous avez été plusieurs à me signaler cette intervention d'Elisabeth Warren, celle qui préside le comité de surveillance, cette fois du TARP. Et ce qu'elle dit est clair: l'économie court toujours un très grave danger.




Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

DANGER: L'ANGLETERRE AUSSI FAUCHEE QUE LA ROUMANIE
du 21 au 24 Août 2009 :

2140610051.jpg

Le gouvernement anglais a dépensé 800 milliards de livres de plus que prévu (!) à cause de la crise et des impôts et taxes qui ne rentrent pas et il a emprunté 8 milliards de livres pour le seul mois de juillet afin de payer les salaires! Cela veut tout dire, et personne ne sait combien de temps les Anglais vont tenir ainsi. Du coup, on monte les taxes sur les canettes de bière. Lire le FT et le Daily Mail. Ce que dit la presse anglaise est qu'au mois de juillet, le compte bancaire de l'Etat a toujours été créditeur, genre 5 milliards, à cause de l'impôt société qui rentre à ce moment. Mais pas en juillet 09. Du coup, il lui a fallu emprunter de toute urgence, et aussi imprimer de l'argent en planche à billets (voir plus bas). Si l'Angleterre fait comme la Roumanie, emprunter pour payer les salaires, c'est pire que grave. On devrait délocaliser les Anglais en Roumanie et les Roumains en Angleterre, juste pour voir ce que ça donne... (par exemple des banquiers anglais dans le métro et aux feux rouges et des mendiants roumains comme banquiers à la City). Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LA LETTONIE JUMELEE AVEC LE ZIMBABWE
du 21 au 24 Août 2009 :

hopital.jpg

Amis optimistes, soyez rassurés, tout va bien. Ainsi le plus grand hôpital de Lettonie, un pays vaguement touché par un phénomène qui s'appelle crise, a fait savoir le 10 août 2009 que ce n'est plus la peine de venir se faire soigner aux urgences, après 18h. Les accidentés de la route, les crises cardiaques, etc. arrivant après ne seront pas reçus faute de médicaments et de produits de première nécéssité, comme par exemple des compresses. Et s'ils n'ont plus rien, c'est parce que le gouvernement est fauché, et ensuite muselé comme un forcené par le FMI. On peut même lire cette déclaration du directeur Andrejs Pavars dans le Baltic Times: "We will not accept patients at the Accident and Emergency Department outside of set working hours anymore". Donc, n'oubliez pas: si vous devez être renversé par camion en Lettonie, c'est uniquement aux heures d'ouverture. Au Zimbabwe, c'est mieux: il n'y a plus d'urgences ! Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

NOTRE CRISE DANS LE SILLAGE EXACT DE 1929
du 21 au 24 Août 2009 :

f.png

Un dessin vaut tous les discours. Donc voici un lien qui vous permet de voir où nous en sommes par rapport à 1929, et croyez-moi, c'est impressionnant, d'autant que vous avez aussi les courbes de 1929, 1974 et 2002. Cliquez ici pour le BI. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LA MAIRIE DE CHICAGO FERME POUR ECONOMISER
du 21 au 24 Août 2009 :

La mairie a décidé de fermer 3 jours ouvrables dans l'année pour économiser 8 millions de dollars, une goutte d'eau par rapport à son déficit de 300 millions... Selon Reuters, plus de 12 Etats ont adopté ce plan, comme l'Etat du Michigan qui "ne paiera pas ses 37.400 employés pendant 6 jours". Ca s'appelle aussi des "baisses de salaires". Il n'y a qu'à Wall Street où on ne voit pas de baisses de salaires. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

LA JPMORGAN FINANCE LA CALIFORNIE
du 21 au 24 Août 2009 :

6a00d83451b18369e200e54f75552c8833-640wi.jpg

Il faut relire L'Argent d'Emile Zola, ou bien la saga de la famille Rothschild. L'histoire se répète. La banque JP Morgan a prêté 1,5 milliard de dollars à Terminator pour qu'il cesse d'émettre des reconnaissances de dette... Quand les banques commencent à contrôler les Etats, c'est le début de la fin... Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

YOUPI: HP GAGNE DE L'ARGENT (tu parles...)
du 21 au 24 Août 2009 :

hp.jpg

Ovation de la presse financière: "Hewlett-Packard Meets Estimates". Euh, oui, HP a fait le chiffre que les "analystes" attendaient, sauf qu'entre temps, HP a aussi viré des milliers de gens. Donc, c'est sûr qu'en allégeant la masse salariale de la somme exacte pour terminer l'exercice comme le veulent les analystes, c'est du pur pipeau. D'ailleurs, en ce moment la reprise est telle que Sony a décidé de baisser le prix de sa Playstation3 de carrément 100 dollars, tellement ils en vendent. Quant à Porsche, ses ventes sont en baisse de 30% (entre-nous, je n'en reviens pas qu'ils ne soient pas à -70%, bravo au marketing). Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

MADOFF: LA P... CONTINUE SES REVELATIONS (1)
du 21 au 24 Août 2009 :

Human_Micropenis.png

J'avais rappporté ici la sortie d'un livre écrit par la maîtresse de Madoff, Sheryl Weinstein (voir plus bas). Sachez que c'est la consternation à Wall Street: l'homme qui valait 56 milliards de dollars a un micro-pénis, révélation reprise dans toute la presse, c'est vous dire qu'il n'y a aucune reprise à l'horizon pour qu'une information aussi minimale prenne autant de place. Une forme de méga-compensation donc qui expliquerait pourquoi certains financiers veulent toujours 100 millions de plus sur leur compte. Rappelez-vous de mon papier sur "Le Secret de Goldman Sachs" (voir plus bas -si j'ose dire, ou ici): des banquiers de la Salomon Brothers Bank s'étaient surnommés les "bites tournantes". Madoff les a tous battus, même si c'est de quelques millimètres! Bref, cette dame qui était la directrice financière de l'oeuvre de charité Hadassah n'a pas eu à se plaindre puisqu'elle explique que malgré cet handicap de Madoff, elle partait au 7e ciel. Elle a aussi expliqué que Madoff a transformé ses 40 millions de dollars en 120 millions. Ca a sans doute dû aider la propulsion. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

MADOFF: UN DONATEUR PAR INTERMEDIAIRE (2)
du 21 au 24 Août 2009 :

1642445012.jpg

Là où ca devient intéressant c'est qu'elle raconte avoir rencontré Madoff à New York grâce à un très généreux donateur parisien, un certain monsieur Albert I. qui a offert 7 millions de dollars au Hadassah "à condition que l'argent soit managé par Madoff". STOP. Réflechissez une seconde. Si vous donnez 10.000 euros aux Petites Soeurs des Riches (les soeurs de Bethleem, place Victor Hugo, Paris XVIe) vous n'allez pas dire à la supérieure "Soeur Priscille, je vous donne ces 10.000 euros, à condition que vous les placiez en Sicav chez LCL". Vous lui donnez cet argent afin qu'elle le distribue à ses pauvres, point. Là c'est autre chose: en effet, pourquoi ce donateur parisien exige-t-il que "son argent" soit placé chez Madoff à New York? Ce n'est plus son argent puisqu'il l'a donné. Voilà une bonne question... Et là, on ne peut s'empêcher de faire le rapprochement avec d'autres affaires récentes aux USA, où des rabbins ont été arrêtés parce qu'ils lavaient de l'argent sale avec justement des oeuvres de charité (voir plus bas ou archives juin). Bref, cette affaire Madoff continue à dévoiler bien des choses par ricochet car cette Sheryl Weistein semble avoir des "comptes" à règler avec son ancien employeur. Lire, entre-autres, Bloomberg. Dans tous les cas, la presse américaine a donné au Hadassah une publicité dont elle se serait bien passée. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

MISSION IMPOSSIBLE CHEZ AIG
du 21 au 24 Août 2009 :

mission-impossible.jpg

AIG, vous savez la plus grosse compagnie d'assurance du mooonde, trop grande pour faire faillite, a embauché un nouveau PDG. Salaire: 3 millions de dollars en liquide, ou par virement, ou mandat cash, et 4 millions en stock options. Lire le New York Times si vous voulez savoir où passe vraiment votre prime d'assurance! Le patron précédent a sans douté été payé au SMIC. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

INDICE NIKKEE: LA SUISSE
du 21 au 24 Août 2009 :

3283148757-ubs-face-la-justice-americaine-05959.jpg

Les Américains ont coupé la tête du secret bancaire, et ils ont, en plus, fait payer la note juridique, 780 millions, à l'UBS. Les noms des 4450 personnes ayant des comptes à numéro vont être donnés aux impôts US, et 4450 personnes doivent se ronger les ongles en ce moment. Les Suisses ont perdu ce qu'ils avaient de plus précieux, leur secret bancaire. Selon les Suisses, cela ne concerne que l'UBS et pas les autres banques. Mais personne n'est dupe: n'importe quel pays pourra désormais faire un procès aux banques suisses sous le même prétexte que les Américains pour récuperer le cash. Du coup, la Suisse vend sa "participation-sauvetage" de 5,6 milliards de dollars dans UBS. Ca c'est la partie visible de l'iceberg. Inutile de vous dire que les Américains, grâce à un "espion", avaient un dossier tellement betonné, qu'il a fait plier le gouvernement helvétique. Lire le NYTimes et les autres. Que les Suisses se consolent: il leur reste encore la Convention de Genève. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

Source:

www.jovanovic.com 2008-2009

13:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : revue de presse, jovanovic

Commentaires

Je suis mort de rire par votre vision de la Suisse, qui correspond à la préhistoire. La Suisse a bien d'autres atouts pour continuer à prospérer. L'industrie suisse est plus importante que l'industrie française, proportionnellement au nombre d'habitants.Et dans des domaines à très haute valeur ajoutée. Le secteur financier ne représente que 11% de son PIB. Informez-vous au lieu de faire part de votre arrogance de franchouillard moyen, donnant son avis sur tout, en méconnaissance de cause.

Par ailleurs, si vous faites appel à ce qui vous reste de cerveau, ça n'est pas très malin de la part de l'Etat français d'ennuyer ses contribuables fortunés en essayant d'extirper des infos sur leurs comptes en Suisse. Si vous lisez la presse, vous comprendrez que beaucoup de riches Français ne vont pas hésiter à s'établir en Suisse... Et là, le fisc de Sakozyland ne pourra rien faire...

Écrit par : Ardisson | 29/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu