Avertir le modérateur

12/01/2009

Contre la régression démocratique et pour l’indépendance des médias… Un Appel de 6 titres de la presse

Contre la régression démocratique et pour l’indépendance des médias… Un Appel de 6 titres de la presse

C’est une première ! Six titres de presse (Marianne, Le Nouvel Observateur, Charlie Hebdo, Les Inrockuptibles, Mediapart et Rue 89) lancent un Appel commun pour l’indépendance et le pluralisme des médias et contre ce qui s’apparente à une succession de régressions démocratiques. A commencer par la nomination des patrons de l’audiovisuel public par le chef de l’Etat…

Lire la suite

Le retour du vacarme sarkozyen

Le retour du vacarme sarkozyen

Cette 88ème semaine de Sarkofrance a peut-être été supportable pour les sourds et les malentendants. Mais pour les autres, le vacarme orchestré (si on peut dire…) par le président a atteint un degré de décibels inégalé. Pour quoi faire? Rien. Comme d'habitude.

Lire la suite

07/01/2009

Les économistes ne donnent pas cher de notre peau

Les économistes ne donnent pas cher de notre peau

Avec France Inter, la chronique économique de Bernard Maris, journaliste et écrivain, qui revient sur le coût de l'environnement. Car certains économistes se sont tout de même essayés à calculer sa valeur. Ils ont même évalué le prix de la vie humaine. Résultat? N'importe quoi.



(photo : David G. Romero - Flickr - cc)
(photo : David G. Romero - Flickr - cc)
Retour sur la valeur de la nature : l’Union Européenne a chargé un financier de fixer le prix de la biodiversité. Il s’agit d’un financier iranien, Pavan Sukhdev. M. Sukhdev doit évaluer la facture de la dégradation des écosystèmes. Il a une petite idée : il dit que ça représente 7% du PIB mondial. Il rappelle que 60% des écosystèmes sont dégradés, que 10% des espaces naturelles sont voués à la disparition d’ici 2030, et que le rythme de disparition des espèces est infernal. Comment évaluer ces dégradations ? Et bien, si un récif corallien disparaît, on peut évaluer les coûts des digues à construire pour suppléer aux digues naturelles. C’est un exemple entre mille.

C’est totalement arbitraire, d’autant qu’on ne peut évaluer le coût de ce qui n’en a pas. Quel est le prix de la disparition des tigres blancs, par exemple ? Monsieur Sukdev a pour habitude de dire que le prix de la perte des écosystèmes est infini. Mais il faut absolument donner une valeur à leur dégradation, ne serait que pour frapper les esprits.


Les économistes ne donnent pas cher de notre peau

Un cadre sup vaut deux smicards
On se souvient que Nicolas Stern, ancien chef économiste de la Banque mondiale, avait évalué les effets du réchauffement climatique, si on ne faisait rien, à 5500 milliards de dollars. Ce qui ne signifie rien, mais ce qui a eu le mérite de faire peur aux hommes d’argent, les hommes politiques et les banquiers. D’une certaine manière, Stern les frappait enfin au portefeuille. Dans ce monde mercantile qui est le nôtre, tout a une valeur.

La vie humaine aussi. C’est ce qui est le plus simple à calculer. C’est l’économiste et démographe Alfred Sauvy qui a initié ce genre de calcul. Vous faites le total de ce qu’un individu est susceptible de gagner au long de sa vie, vous le pondérez par le taux d’intérêt, vous l’actualisez disent les financiers, et vous avez le coût de la vie humaine. Un individu qui gagne le smic toute sa vie vaut deux fois moins que celui qui gagne deux fois le smic toute sa vie.
Dans ce cas pourquoi mettre la même énergie à sauver sur la route un smicard qu’un milliardaire ? Parce que c’est tout le paradoxe de l’espèce humaine. Elle fixe un prix à tout, y compris aux blessures et à la mort, mais elle sait bien que la vie n’a pas de prix. L’économie, je le crains, ne relève pas de l’humanisme.

Mercredi 07 Janvier 2009 - 08:40
Bernard Maris

Sarkozy ex-president de l'Europe et nouveau Roi des Cons

Qui peut dire à Sarkozy, qu'il n'est plus à la presidence de l'Europe?? non, serieux, y a personne?

Car quand bien meme, son initiative part d'un bon sentiment, de quoi se mêle t-il !?

De quel droit, parle-t'il au nom de l'Europe!! Croit-il que c'est à vie, la fonction de président Europèen??!!

De plus, quel manque de respect, pour l'actuel président de l'Europe. Sarkozy ne se rend pas compte, que ca fait de lui un dissident de cette soi-disant unité, en agissant de la sorte !?

Et puis s'il y a bien une personne qui sait que l'Europe est loin d'etre unis, c'est bien lui, non !?

Alors pourquoi parle-t'il d'unité Européenne, simplement justifié et incarné par sa présence ?

Ou alors il est encore plus con que je pensais !!D'ailleurs ,il n'a même pas eu la féve cette année et il veut toujours porter la couronne, il est dont vraiment le roi des cons !!!!  ALLEZ CASSE TOI PAUV'CON !!!

sarko-grimace copy.jpg

11:01 Publié dans sarkozy | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sarkozy, europe, president

06/01/2009

Le néolibéralisme est-il immoral?

Le néolibéralisme est-il immoral?

Les Etats sauvent les banques dont certains dirigeants se sauvent eux-mêmes avec des parachutes dorés confortables. Les ménages américains ayant perdu leur maison n'ont pas eu tant de chance. Et ils continueront à payer des impôts. Pour sauver les banques. Où est la morale dans ce système?

Lire la suite

Et si tout le système était une escroquerie?

Le numéro 611 de Marianne: L'arnaque. Et si tout le système était une escroquerie?

Au sommaire: l'arnaque, il n'y a pas que Madoff. Et si tout le système était une escroquerie? - Les vaches sacrées: ces icônes devant lesquelles chacun doit s'incliner, à tort ou à raison. - Gaza: après l'aveuglement, l'enfer.

888310-1049687.jpg

Banqueroute organisée ou Weimar 1923

Banqueroute organisée ou Weimar 1923

weimar.jpg Les Etats-Unis ont choisi le recours, pratiquement sans limite, à la planche à billets. En ajoutant « un plan supplémentaire » de 800 milliards de dollars (614 milliards d’euros) au plan de sauvetage de 700 milliards de dollars (537 milliards d’euros), le plan TARP de Henry Paulson, l’administration Bush continue sa fuite en avant. « Pratiquement, c’est de l’argent que la Réserve fédérale va imprimer », reconnaissent les experts. Dans ce « plan B », 200 milliards doivent servir à « dégeler le marché du crédit » (car les organismes de crédit à la consommation et de financement des investissements sont désormais menacés par la montée de l’insolvabilité de leurs emprunteurs) et les 600 milliards restants seront utilisés pour racheter les actifs des banques qui sont adossés à des prêts hypothécaires.weimar_germany_inflation2.jpg

Ainsi, le renflouement reposera à la fois sur l’aide en capital aux banques en difficulté et sur le rachat ou la garantie par les autorités fédérales des « actifs toxiques » répandus partout. Le total mobilisé, récapitulé par l’agence Bloomberg, était de 7500 milliards de dollars la semaine dernière et atteint maintenant 8500 milliards.

Barack Obama ne s’est pas opposé à ce choix et prépare un troisième plan avec Timothy Geithner, un ancien de Kissinger Associates, cette fois pour « la relance de l’économie ».

Tous les intéressés reconnaissent qu’il s’agit d’une navigation dans l’inconnu, car presque personne ne connaît la vraie valeur des engagements pris. Pire encore, certaines banques ont utilisé l’argent reçu, non pour financer l’économie, mais pour payer leurs actionnaires ou racheter d’autres banques.

La « finance folle » est aux commandes : Paulson a précisé que son « programme pourra être étendu et renforcé avec le temps ». Déjà, un Stephen King, chargé des affaires économiques à la Hong Kong Shangaï Banking Corp (HSBC), l’explique sans retenue : la baisse des taux d’intérêt et l’aide directe aux banques ne suffisent pas, l’avenir est à la planche à planche à billets sous le contrôle d’une autorité mondiale composée de banquiers centraux.

Benito Mussolini a constitué des holdings bancaires d’Etat ; cette fois, les penseurs et les acteurs du « fascisme universel » entendent créer une gouvernance financière mondiale. Que la prochaine étape du G20 ait lieu à Londres, la principale place offshore du monde, depuis laquelle chacun a fait ce que sa législation nationale lui interdisait, est significatif. Déjà, Dominique Strauss-Kahn annonce que le « Nouveau Bretton Woods II » est une illusion et prône une gouvernance mondiale sous l’autorité du FMI, assisté d’un Forum de stabilité financière qui regroupe principalement les grandes banques centrales.

Toutes les conditions d’une hyperinflation généralisée se trouvent ainsi créées – une Allemagne de Weimar 1923 à l’échelle du monde – assortie d’une destruction des conditions de travail et de vie des peuples.

La seule alternative est la nôtre : un vrai Nouveau Bretton Woods, commençant par la banqueroute organisée des intérêts spéculatifs, contre la City de Londres et Wall Street, pour dégager le terrain en vue d’une politique de grands projets mondiaux, du type de ceux de l’administration Roosevelt et de la reconstruction de l’Europe après-guerre. Continuer comme on va mènerait à la ruine de la civilisation.

29 novembre 2008 Jacques cheminade

Banqueroute organisée ou Weimar 1923

http://www.cheminade-le-sursaut.org/Banqueroute-organisee-ou-Weimar.html

05/01/2009

Ce qui nous attend à partir de 2009


Ce qui nous attend à partir de 2009, ou la situation de la crise, pour les nuls !

Je ne voudrais pas jouer les oiseaux de mauvaise augure, ou encore moins me prendre pour un oracle, mais il me semble que l'année 2009 va être le début de la fin "consciente" de notre civilisation, tel que nous la connaissons. Je m'explique; je dis consciente, car le processus à déjà commencer déjà depuis plus d'une vingtaine d' années, dans une inconscience totale et collective, ou presque.
Mais aujourd'hui, les esprits des gens dans le monde, semblent s'éveiller sur la dur réalité qui nous attends, dû à la médiatisation de cette crise, que nous vivons tous malgré nous, mais qui ne peut assurément ne plus être caché du public.
On se réveille avec la gueule de bois, après cette période des 30 glorieuses, dont il faudra d'ailleurs changer le nom, tant l'immoralité sur les marchés s'y sont installés sournoisement !

Quel est la situation réelle en ce début d'année 2009 ?
L'effondrement du système monétaire et financier international s'étend et s'accélère....

Lire la suite

02/01/2009

la creation de l'univers

Pas de permis pour les incendiaires

sarko dessin 1.jpg

 

 

 

 

 

 

Voici la nouvelle idée débile de notre president Sarkozy !!

il voudrait interdire aux incendiaires de voiture, de pouvoir passer leur permis de conduire, tant qu'ils n'auront pas remboursés les victimes.

je pensais qu'il y avait des lois, une justice qui existait déjà dans notre pays!!

Il y a d'ailleurs, me semble t'il, des sanctions prevus par la loi, comme des amendes, ou meme des peines de prison, ferme ou avec sursis.
De plus il y a aussi un suivis sur l'application des peines.

Alors pourquoi vouloir subordonnée la justice elle-meme, tout en bafouant un droit civique ?

Est-ce que de supprimé un droit elementaire de liberté d'un citoyen, comme passer son permis de conduire est juste ou approprié, à cause d'un delit ?

Pourquoi pas dans ce cas, interdire le droit de vote aussi, ou encore créer et  mettre ces jeunes sur une liste de non-citoyen ?

(Merde, faut que j'arrete là, il serait capable de le faire !!!)

j'ai vraiment l'impression de vivre en afrique depuis quelques temps, à cause du net recule des droits que nous subissons.

En tout cas, il ne crois pas ou ne comprendre rien du tout à la justice et à son fonctionnement. Etonnant pour un ex-avocat !!

Il est vraiment un mauvais homme de loi, un mauvais president et un mauvais educateur, si son intention etait de responsabilisé les jeunes sur le civisme.

En conclusion, je dirais qu'il va pouvoir encore plus marginalisé ces jeunes de cité, alors qu'ils avaient déjà du mal à se projetés dans l'avenir, en leur coupant définitivement tout moyen de pouvoir s'incerer dans la société et d'avoir un sens civique.

C'est ca son nouveau monde, faire de la France le pays qui respecte le moins les droits des citoyens??

"C'est le type même d'annonce qui est d'une inefficacité totale", a commenté le président de l'Union syndicale des  magistrats (USM, majoritaire), Christophe Régnard.
"Quand on est  capable de violer la loi au point de brûler une voiture, je pense qu'on la violera aussi en conduisant sans permis";

01/01/2009

qu'est-ce que le réel?

résumé de la situation

NO COMMENT !

 

http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid2438-c-canal-buzz.html

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu