Avertir le modérateur

11/07/2009

Xinjiang, Asie centrale, Iran… opération chaos avant le prochain krach

Brèves /

 

Xinjiang, Asie centrale, Iran… opération chaos avant le prochain krach
7 juillet 2009 - 16:45

swisstxt20090706_10919322_3.jpg7 juillet 2009 (Nouvelle Solidarité) - Les émeutes au Xinjiang, à l’extrême ouest de la Chine, qui ont fait 156 morts dimanche, interviennent dans un contexte de tension croissante en Asie Centrale. Du Caucase russe jusqu’au Xinjiang, en passant par l’Afghanistan et le Pakistan, la tension monte autour des groupes terroristes islamiques manipulés depuis Londres.

D’après différents comptes rendus, les émeutes du Xinjiang semblent revêtir d’étranges similitudes avec les émeutes tibétaines de mars 2008. Le Xinjiang est une province autonome de la Chine où vivent 19 millions de Chinois, dont 8 millions de Ouïghours. Dimanche après-midi, différents groupes de Chinois ouïghours se sont rassemblés simultanément en plusieurs points de la ville et ont commencé à agresser les passants et commerçants de l’ethnie Han, mettant à sac de nombreux magasins et brûlant de nombreux véhicules. Ces évènements, qui ont fait 156 morts et plus de 1000 blessés, semblent être nés de tensions accrues depuis les incidents survenus en juin à Shaoguan, au sud du pays, qui avaient opposé travailleurs ouïghours et habitants de la région.

Pourquoi-des-emeutes-ethniques-ont-explose-en-Chine_img_234_199.jpgLes émeutes interviennent alors que des milliers de combattants musulmans extrémistes ont été forcés de se replier sur le Tadjikistan, le Kirghizistan et l’ouest de la Chine, suite aux offensives de l’armée pakistanaise dans la zone transfrontalière. Parmi eux, un millier de combattants ouïghours favorables à l’indépendance du Xinjiang. Les autorités chinoises accusent la mouvance ouïghour en exil d’avoir attisé les flammes de ces émeutes. L’an dernier, cette dernière avait profité des émeutes de Lhassa au Tibet pour réveiller la cause ouïghour. Peut avant l’ouverture des Jeux Olympique de Pékin, un attentat perpétré par des combattants ouïghours avait tué 16 policiers chinois. Une grande partie des combattants ouïghours comme des combatttants des différents groupes terroristes de la région ont été recrutés et formés via le Hizb ut-Tahrir, un mouvement listé comme terroriste et interdit dans les pays musulmans et en Europe…à l’exception de la Grande-Bretagne, qui l’héberge et lui donne pignon sur rue à Londres, Birmingham ou Liverpool et dans de nombreuses universités. Cette nébuleuse terroriste qui s’étend depuis l’Afghanistan et le Pakistan vers l’Asie centrale est principalement financée par l’argent du trafic de drogue ainsi que par divers circuits saoudiens.

Face à l’afflux de Talibans et autres combattants vers l’Asie centrale, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan, dépourvus de moyens, craignent désormais pour leur sécurité, alors que des accrochages ont déjà eu lieu en juin au Kirghizistan.
D’autre part, la Russie est très préoccupée par la recrudescence d’attaques terroristes contre les autorités en Ingouchie, en Tchétchénie et au Daghestan.

Bernard Lewis.jpgEn réalité, alors que l’Empire financier centré à Londres s’apprête à entrer dans une phase accélérée d’effondrement dans les mois et semaines à venir, l’on assiste non seulement à la réactivation de l’« Arc de crise » défini par l’idéologue britannique Bernard Lewis (à qui l’on doit aussi le concept de « choc des civilisations »), mais à une véritable « opération chaos » allant du Honduras à l’Iran, derrière laquelle on retrouve le même modus operandi.

 

source:

http://www.solidariteetprogres.org/article5581.html

18/05/2009

Crise systémique : le chaos

Crise systémique : le chaos

percent_in_poverty.gif

La faim menace plus de 3,5 millions d’enfants de moins de cinq ans. Dans quel pays d’Afrique ? Tout simplement aux USA. Source : http://feedingamerica.org/newsroom/press-release-archive/.... Dans le tiers monde, ce sera une véritable « boucherie » !

Le Dr. Ellen Bassuk présidente du National Center on Family Homelessness a ainsi déclaré que 1,5 millions d’enfants étaient SDF aux USA.

Source : http://mwcnews.net/content/view/29970.

sdf2.jpgEn effet, le taux de chômage est désormais là-bas de 8,9%. Il y a donc 13,7 millions de chômeurs (avril 2009). Il faut ajouter à cela 5,5 millions de personnes non comptabilisées (Le Monde du 6 mars 2009) et 9,3 millions de personnes contraintes de travailler à temps partiel.

Or, avec 650 000 chômeurs par mois en moyenne, les USA auront 19 millions de chômeurs à la fin de l’année (si tout va bien !), soit 11% de chômeurs.

Si l’on ajoute les 2,3 millions d’américains en prison, (record du monde puisque la Chine ne détient « que » 1,6 millions de personnes) et 3,5 millions de SDF nous obtenons le chiffre de 40,2 millions de personnes.

USA_home.jpgIl faudrait aussi ajouter les retraités qui ont perdu l’essentiel de leur retraites. La Pension Benefit Guarantee Corporation (PBGC) qui a déjà un déficit de 13 milliards de dollars (évaluation de la cour des comptes américaines : GAO) devra garantir les pensions de millions d’américains, ce qui lui est impossible. Par exemple, General Motors doit verser 12,3 milliards de dollars pour les retraites avant 2014 (source : Moneynews.com du 6 mars 2009). L’état devra là aussi intervenir pour éviter l’effondrement de son système de retraite. Source : rapport GAO du 17 janvier 2008.

D’ailleurs, comme l’indique Paul Jorion sur son blog le 9 mai, « le nombre des Américains toujours employés bien qu’ayant atteint l’âge de la retraite continue de croître, pour atteindre pour la première fois les 16,9 % ».

Je pense pour ma part (et je ne suis pas le seul) que ces chiffres sont sous-évalués. Au final, à la fin de l’année, les USA vont se retrouver avec plus de 50 millions de personnes en très grande précarité. La guerre civile et la dictature ne sont pas à exclure.

Cyborg-Barack-Obama--25331.jpgCeux qui croyaient que Barack Obama allait changer les choses se sont trompés. Entre le peuple et la finance, il a choisi et le masque est tombé. Je signale au passage que les problèmes des banques proviennent des difficultés des américains à rembourser leurs crédits. Au lieu de résoudre le problème à sa racine, Barack Obama a continué d’alimenter le système financier, ce qui est une catastrophe car l’on est en train de remplir une baignoire dont la vidange est ouverte.

Bien sûr, des solutions politiques seront trouvées. La North American Union se met en place, un nouveau dollar (donc une dévaluation) verra le jour. L’association des USA et de l’Europe dans un vaste marché Transatlantique a par ailleurs été votée en secret par le parlement européen. Il sera effectif en 2015.

(http://www.dailymotion.com/relevance/search/melenchon/vid...).

Pourtant, le chômage de masse perdurera, ce que Bernard Kouchner a résumé en affirmant : « Il y a peu de travail et beaucoup trop de population sur la terre. Extrait « Le Malheur des autres. »

Le conseiller et mentor d’Obama, Zbigniew Brzezinski, est allé plus loin dans son analyse. Basé sur le principe de la loi de Pareto, il a créé un nouveau concept qu’il a dénommé la Société 20/80, dans laquelle il n’y aura du travail que pour 20% de la population, 80% des humains devenant donc inutiles. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tittytainment).

En effet, les 1% les plus riches touchaient 10% du PIB en 1979 et 23% aujourd’hui, il y a donc de plus en plus « d’inutiles ».

D’ailleurs, ce système « craque » de toutes parts et de plus en plus d’intellectuels se révoltent.

Cynthia Fleury, philosophe et professeur à l’Institut des Sciences de la Communication du CNRS a ainsi déclaré : « Il y a comme un déshonneur des élites ».

taleb_19635t.jpgNassim Nicholas Taleb, un des plus grands esprits actuel, qui a prouvé que les mathématiques financières ne pouvaient rien prévoir, et donc que l’ensemble du système était voué à l’échec, nous laisse une analyse que tout le monde devrait lire :

« Les gens qui ont conduit un bus scolaire les yeux bandés (et ont eu un accident) ne devraient jamais se voir confier à nouveau un autobus. Les institutions et les élites du monde économique ( universités, organismes de régulation, banques centrales, responsables gouvernementaux, organisations diverses employant des économistes) ont perdu leur légitimité avec l’échec du système. Il est irresponsable et stupide de placer notre confiance dans la capacité de ces experts pour nous permettre de sortir de ce pétrin. Au contraire, il convient de rechercher des gens intelligents, ayant les mains propres. »

Source : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2643

Quand on parle à nouveau de régulation, il faut comprendre ce que nous sommes plusieurs à expliquer encore et encore : elle est impossible ! Cela reviendrait à prévoir le temps qu’il fera dans 6 mois ou un an. D’ailleurs, nous sommes de plus en plus nombreux à penser et dire qu’il faut bâtir un nouveau modèle.

La crise systémique, en détruisant le travail, car notre société est basée sur la consommation à crédit, nous oblige à trouver une autre voie, à mettre en place une constitution pour l’économie.

Il faut le rappeler, et Jean Baudrillard l’a très bien démontré, « on revient avec le crédit à une situation proprement féodale, celle d’une fraction de travail due d’avance au seigneur, au travail asservi. » Auguste Detoeuf, avec humour, nous éclaire : « Le capital est du travail accumulé. Seulement, comme on ne peut pas tout faire, ce sont les uns qui travaillent et les autres qui accumulent. »

Gilles Bonafi

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu