Avertir le modérateur

24/07/2009

INTERVIEW DE GERALD CELENTE PAR PIERRE JOVANOVIC (juillet 2009)

INTERVIEW DE GERALD CELENTE PAR PIERRE JOVANOVIC (juillet 2009)
du 23 au 24 juillet 2009

celente-fox0.jpg

Pierre Jovanovic: Gerald Celente, vous êtes l'un des rares à avoir annoncé la crise. On vous appelle Mr Doom... Ce matin, le gouvernement allemand a pourtant annoncé que leur crise s'est terminée à la fin du second trimestre. Qu'en pensez-vous?

Gerald Celente : Les gens sont comme des enfants : quand vous leur dites des choses qu'ils n'aiment pas entendre, ils vous donnent des surnoms, Dr Funeste...

Pierre Jovanovic: Alors que pensez vous des propos du gouvernement allemand ?

Gerald Celente : Nous sommes toujours impressionnés que les gens qui n'ont pas vu la crise arriver nous disent ce qui va arriver maintenant... Ils n'ont aucune crédibilité. Pourquoi quelqu'un irait-il croire des gens qui n'ont pas vu la crise arriver ou qui ne l'ont pas anticipée et qui nous disent maintenant ce qui va se passer ensuite ? Franchement, ça nous dépasse que des gens puissent les croire.

Pierre Jovanovic: Comment expliquez-vous que vous êtes l'un des rares dans le monde entier ( avec Roubini, Shieff et le Leap2020) à avoir publiquement prédit l'arrivée de la crise avec 2 ans d'avance ?

Gerald Celente : Parce que nous sommes des « athées politiques », nous ne croyons pas à la politique, on ne s'incline pas devant les politiciens, on ne s'agenouille pas devant les autels politiques, et contrairement aux politiques et aux institutions financières, on ne cherche pas à être élus et nous n'avons rien à vendre. On ne vend pas des services d'investissements.
Eux, ils font toujours quelque chose pour eux, et en quelque sorte ils l'amplifient pour faire croire qu'il y aura toujours des green shots, des conséquences prospères de leurs idées. Et pour ça, il faut que les gens restent confiants, parce que si les gens ne croient plus le gouvernement, ou en ce qu'il fait, alors... Et le peuple Français sait mieux que tout autre ce que cela veut dire.

Pierre Jovanovic:
Vous parlez toujours des USA. Que pouvez-vous nous dire sur la crise en France et en Europe ?

Gerald Celente :
C'est une dépression globale. Il n'y a aucune issue. Regardez ce qui se passe en Irlande, qu'ils appellaient le Tigre Celtique ! Ce n'est pas un Tigre Celtique, c'est un mort!! Regardez leur PNB il décline de plus 10%... Au Japon c'est de 14% En Allemagne, ils annoncent avec un malin plaisir que leur production et les exportations ont baissé de 26%. L'Angleterre a la tête sous l'eau. La Lettonie, la Lithuanie... Le PNB de l'Ukraine a baissé de 23% . Ce sont les pressions qui vont faire tomber. Ils essaient d'empêcher les gens de tomber dans la panique parce qu'ils vont commencer alors à sortir des pires devises qu'ils impriment pour acheter de l'or... Vous ne pouvez pas sortir de cette situation simplement en imprimant encore plus d'argent. Seul un imbécile peut croire ça. Vous ne pouvez pas imprimer de l'argent fantôme basé sur rien, juste de l'air, et qui ne produit rien. Angela Merkel, la chancelière allemande, a été la seule à s'opposer aux colossaux « stimulus packages » parce qu'ils savent ce que cela avait fait juste avant la 2e guerre mondiale, avec la république de Weimar.

Pierre Jovanovic: Alors justement, vous avez parlé de l'or. Comment expliquez-vous que le prix de l'or ne bouge pas trop ? Il baisse même en ce moment.

Gerald Celente : Parce que le prix de l'or est manipulé sur le marché des commodities par tous les vendeurs à court terme et bien sûr par les banques centrales. Si le prix de l'or commence à monter et arriver au niveau où il devrait vraiment être, à nouveau ce serait alors la panique dans les rues, et les gens abandonneraient leurs devises. Aux Etats Unis par exemple, le gouvernement est endetté, et cela pour chaque foyer fiscal de 546.000 dollars pour divers services comme la sécurité sociale et la santé. Il n'existe aucune solution dans le monde pour que cette dette soit payée.

Pierre Jovanovic : Selon vous quel sera le premier pays à tomber ?

Gerald Celente : Oh, on a déjà commencé à voir les premiers pays tomber en Europe de l'Est. L'Autriche en particulier, et l'Europe en général avec la Suède notamment seront sous grande pression à cause de leurs banques qui ont tellement financé la croissance des pays de l'Est, une croissance qui ne s'est jamais matérialisée. L'économie russe est au bord de l'effondrement, on a vu leur marché boursier baisser de 20% en simplement quelques jours. C'est difficile de dire lequel va tomber en premier. L'empire américain est en train de tomber, il est en pleine déliquescence et cela devant les yeux du monde entier.
Vous savez, lorsque les géants tombent, c'est ressenti dans le monde entier. On dit que quand l'Amérique éternue, le reste du monde attrape un rhume. Aujourd'hui c'est l'Amérique qui a un rhume et c'est le reste du monde qui va avoir une pneumonie. Les Etats Unis ont seulement 5% de la population globale mais ils consomment 25% de l'énergie mondiale et presque 3.000 milliards des exportations mondiales. Si les USA ne consomment pas, la Chine ne vend plus rien. C'est une crise globale. Le pays qu'il faut observer en priorité est l'Amérique et vous pouvez voir ce qui se passe en Chine avec les émeutes dans les provinces occidentales du pays. Et ce n'est que le début. La Chine a 1,3 milliard d'habitants et des millions de problèmes, donc si les USA ne consomment pas, le reste du monde décline.
Cependant, cela ne sera pas aussi grave pour les gens en Europe qu'aux USA parce que vous avez des filets de sécurité sociale, vous avez des programmes gouvernementaux qui aident les gens, et les gens savent se débrouiller tout seuls. Les Américains eux, ne savent que traverser la rue pour manger au MacDonald ou aller faire leurs courses au Wall Mart. Pour la grande majorité d'entre eux, c'est tout ce qu'ils savent faire par eux-mêmes, du moins pour la grande majorité de la population.

celente-fox.jpg

Pierre Jovanovic: Donc vous pensez que le filet de sauvetage de la Securité Sociale, comme par exemple en France, va aider la France à ne pas tomber totalement dans la crise ?

Gerald Celente: La France a le meilleur système de protection sociale avec la Suède, Norvège et Danemark. Les Européens savent se débrouiller, ils savent faire pousser des plantes, ce n'est pas le cas des Américains. Les Européens mangent le mieux, hormis les Anglais. Le vrai problème qui va se poser pour l'Europe et le reste du monde, c'est l'immigration. On peut voir les nouvelles lois très dures qui sont passées en Italie pour empêcher l'immigration. Ce sera le gros problème.

Pierre Jovanovic:
Pouvez-vous nous expliquer pourquoi les grands média américains comme le new York Times, CNN, etc., n'aiment pas du tout ce que vous dites. Vous n'intervenez que sur Fox News... Etes-vous censuré ?

Gerald Celente :
Ce que je dis ils l'appellent du « porno-pessimiste ». Comme je l'ai dit, ils sont comme des petits enfants ils veulent se cacher, ne pas voir la dure réalité et les faits. Rappelez-vous, c'est l'Amérique ici, c'est Hollywood, Ici ils veulent une fin heureuse. En Amérique vous épousez une personne très riche, Vous vivez trés heureux après Et vous ne mourrez jamais...
Personne n'est jamais malade, Il y a une pilule pour toutes les maladies. Ils veulent s'accrocher à la couverture Obama. Ils vont se coucher et veulent faire de doux rêves. Avec le président Bush s'était la même chose, ils avaient un président qui ne pouvait même pas se défaire d'un sac en papier et ils pensaient qu'il allait les protéger des méchants terroristes.
Les Américains sont comme des petits enfants qui se cachent dans les jupes de leur mère plutôt que de regarder les vraies données. Alors quand vous regardez le New York Times, ce sont les gens qui ont menti au public et qui l'ont entraîné dans la guerre irakienne en publiant de faux reportages sur les armes de destruction massive de Saddam Hussein et ses attaches avec AlQaida. Les médias n'ont pas de place pour les vraies informations, ils traitent en ce moment les signes de vie de Michael Jackson après sa mort... C'est des crétins, des crétins médias. Ils n'ont rien pour montrer leur niveau d'excellence....

Pierre Jovanovic:
Dans votre dernier numéro de Trends-Report, vous avez titré « Obamaggedon 2012 », comme Armaggedon. On dirait que vous parlez d'un événement apocalyptique et c'est une référence à l'Apocalypse de Jean. Pensez-vous que tout ça va se passer en 2012 ?

Gerald Celente :
Oui, c'est ce que nous croyons, et cela va se révéler sans doute même avant. La grande différence avec l'adminstration Obama est que... (pause) A nouveau, nous, nous sommes des athées politiques, la criminalité était déjà très élevée ici, mais l'administration Obama l'a amenée à un nouveau niveau... avec ses programmes de bailout, de sauvetages, de stimulus, qui ne créent que de nouveaux monopoles, que ce soit pour Wall Street, Wall Mart, les agricoles...
L'argent a été volé aux gens et donnés aux gros qui soi-disant étaient trop gros pour tomber. Mussolini a dit que la fusion des pouvoirs politiques et des entreprises était le fascisme. Le fascisme est arrivé aux USA avec un visage différent, et un sourire plus agréable que celui de Bush. C'est la même chose, mais une nouvelle partie.
On l'a appelé Obamageddon car tout les programmmes qu'il pousse vont mettre les USA en faillite et il n'y aura aucune issue. Vous ne pouvez pas imprimer de l'argent fantôme basé sur rien, garanti par rien sans détruire l'économie. 2012, bien-sûr... avec le calanderier Maya... mais on ne dit pas que le monde arrive à sa fin à cause d'une révélation chrétienne ou autre.
Il ne reste plus de temps. D'ici la prochaine élection, personne ne croira en l'espoir, ou en la confiance, ou en l'optimisme... Le bateau est en train de couler et aucune bonne volonté ou pensée positive ne va le remettre d'aplomb.

Pierre Jovanovic: Il y avait un sondage hier dans la presse française disant que 54% des Français ne voyaient pas ou ne sentaient pas la crise. Vous avez éventuellement une explication pour ça ?

Gerald Celente : Les Français vivent mieux que les Américains. J'ai passé du temps en France. Il y a toujours ces choses magnifiques là bas. Ici nous sommes une société « au rabais » une société où la publicité vous dit que vous pouvez tout acheter pas cher. La qualité de la vie est beaucoup plus élevée en France... Les gens ne sentent pas la douleur autant qu'ici.

Pierre Jovanovic :
Pensez-vous que les médias soient contrôlés par votre gouvernement au point de dire tous ensemble « tout est ok, ne vous inquiétez pas, il n'y a pas de crise ? »

Gerald Celente : Regardez qui sont les gens dans les médias. Ce sont des chaises musicales, je peux en parler avec autorité ici aux USA où je vois des gens de la télé prendre ensuite des postes au Pentagone, au Departement d'Etat et ailleurs. Oui, et c'est le même club, ils sont tous sortis de Princteon, Yale et Harvard.
Il y a un point que les gens ne comprennent pas, et qui me fascine : c'est que quand vous êtes au collège ou au lycée: vous avez les jeunes qui veulent être les représentants de la classe, ou autre, et vous avez ceux qui veulent être les journalistes du lycée. Et c'est justement ceux que les autres n'aiment pas !
Et, Mesdames et Messieurs, ils sont tous là dans les médias et au gouvernement ! Ce sont ceux que vous n'aimiez pas en classe qui vous disent ce que vous devez penser, croire et comment vous comporter. Le slogan de notre journal c'est « Pensez par vous-même »

Pierre Jovanovic: Gerald Celente, tous ceux qui vous écoutent veulent savoir que faire avec leur argent à la banque ? Est-ce qu'ils doivent tout sortir ? Quel est votre conseil ?

Gerald Celente : Nous ne donnons pas de conseils d'investissements mais je vais vous dire ce que je fais moi : pourquoi devrais-je garder mon argent à la banque pour ce petit pourcentage qu'ils donnent ? Ici les banques ont emprunté à presque 0% et elles vous le prêtent à 6%. Pourquoi devrais-je leur donner mon argent ?
Je peux investir mon argent chez moi et dans mon entreprise. Ensuite j'achète de l'or. Plus de 80% de mes avoirs sont en or et dans l'immobilier celui que j'ai c'est de l'immobilier productif.

Pierre Jovanovic:
C'est une question qui revient souvent ici sur la radio... Est-ce que vous gardez votre or à la banque ?

Gerald Celente : Non !

celente-fox3.jpg

Pierre Jovanovic: Qu'est ce qui vous rend si certain (et cela contre l'opinion des journalistes des médias américains) que tout va se terminer en émeutes et des révoltes anti-impôts vers 2011 ou 2013 ?

Gerald Celente :
Vous savez, je suis un garçon du Bronx. Et je dis que quand les gens ont tout perdu, et qu'ils n'ont plus rien à perdre... Là les gens ont commencé à tout perdre... Vous en France vous avez inventé ça... Quand les gens ont tout perdu ils commencent à se révolter. Et ça va commencer ici. Regardez le niveau du chômage, je veux dire tous les chômeurs, y compris ceux sortis des statistiques, des travailleurs à tiers temps, etc. Le chômage est en réalité à 18,7 %

Pierre Jovanovic: Cela va monter a 30%, 40%, comme en Espagne ?

Gerald Celente :
Selon nos médias, d'ici deux ans cela va monter à 25%

Pierre Jovanovic: Votre dernier conseil aux Français ?

Gerald Celente :
Ne pas acheter de la culture américaine et aider toutes vos entreprises locales, agricoles, tournez votre dos à la globalisation qui est une farce. Il y a suffisamment de gens dans votre communauté pour cela. Pas besoin d'enrichir les multinationales.

Lien sur le site de Gerald Celente Trends report et sur son canal video YouTube

Propos recueillis et traduits par Pierre Jovanovic (c) juillet 2009

Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

Source :

www.jovanovic.com 2008-2009

20/07/2009

Ça sent le brûlé !

Ça sent le brûlé !

Je sais que mes propos peuvent paraître anxiogènes et pessimiste, mais il me semble que les événements qu’il y a eu en Grèce, en Chine ou en Iran , ne sont malheureusement que les prémisses d’un très grand bouleversement de notre civilisation en Europe, et dans le reste du monde.

436866_5478603-igeiranblesse-t103a.jpgLa mort malheureuse du jeune grecque,ou de la jeune Iranienne NADA, n’est qu’un prétexte pour le peuple, afin de dénoncer le malaise, le laxisme, ainsi que la décadence d’une société agonisante, tant par la dégradation des droits et de la liberté de chacun, que le déclin du système financier, monètaire et par déclinaison de l’économique.

Il est clair aujourd’hui que la crise financière, aura sonné le glas et engendré le début d’un écroulement économique généralisé et par voie de conséquence, un terrible effondrement des bases même des droits sociaux et démocratique de nos sociétés, "dites modernes".

je ne suis pas certain que nous réagissions très bien à tout cela, quand tous nos repères, propre à chacun d’entre nous, auront définitivement disparus. Nous pourrons alors, nous rendre compte que nous sommes peut être pas aussi civilisé et conscient, que nous le pensions.

leap2020-guerrecivile.jpgEn vue d’un avenir sombre, je suis certain que beaucoup de gouvernements, ont déjà prévu ce genre de scénario et se préparent à faire face à des soulèvements de leurs peuples respectifs, de plus en plus important, voir même (et je pèse mes mots) des guerres civiles.
Je pense aux Etats-unis, à l’Angleterre, à l’Italie mais aussi à la France.

Ce qui expliquerait l’accéleration des réformes et des lois liberticides, du gouvernement UMP ; non pas qu’ils les font votés à l’assemblée nationale par des moyens honnêtes, mais qu’ils les imposent par tous les nouveaux moyens, qu’ils inventent chaque jours, pour les faire passer en force, via l’hémicycle.

Est-ce démocratique de réduire les droits de l’opposition par des lois ? Est-ce démocratique de détruire tout contre pouvoir, comme la justice ? Est-ce démocratique que de ruiné l’image politique de quelqu’un, via les médias, par des abus policier ? La démocratie en France a donc perdu ses lettres de noblesse, alors même que nous sommes le pays des droits de l’homme, il semblerait que cette notion est disparu de la têtes de tous.

fillon-guerre-civile.pngAttendons-nous alors, à de forte représailles de leurs parts, croyant malgré tout et en dépit du bon sens, qu’ils pourront sauver notre société par la répression, la diffusion de peurs pour accentuer les divisions et que l’ordre absolu serait la solution au désordre, qu’ils ont pourtant créée. Solution de dingue, pensait par des dingues !

Pour l’instant les agissements et les décisions prisent par le G20 et les gouvernements sur les futurs problèmes économique qui nous attends pour les prochaines années, ne sont pas du tout suffisante, à mon humble avis. Pourquoi ?

Je pense que les responsables de l’effondrement du système financier et par déclinaison de l’économie mondiale, ne veulent pas voir ou reconnaître qu’ils ont eux-mêmes tués la poule au oeufs d’or (le capitalisme), par leurs agissements immoraux et ne veulent absolument pas revenir en arrière ou juste changer.

En effet, ils s’étaient habitués à d’énormes gains générés facilement, par ses jeux de hasard et de spéculation boursière, qui aujourd’hui retourne plus de la roulette ruse pour le monde, que d’un grand casino libéral comme ils le pensaient. D’autant qu’ils n’ont rien créer, rien produit à part leur propre enrichissement, sauf peut être, la création déstructrice à venir du monde !

capitalism.jpgÉtant les maîtres du monde, par cette dictature économique du soit-disant libre échange et d’auto-régulation depuis maintenant plus de 30 ans ; ces oligarques, non content de manipuler les états par leurs pressions financières, aveuglaient par leur avidité toujours plus croissante, ne voit finalement plus qu’ilsdétruisent la structure même de notre société, au délà de l’économie ; ils ont peut être oubliés, que sans le peuple le monde ne pourrait plus tourner.

Car enfin, sur quoi vont t-ils spéculer, quand le monde sera plus capable de produire et encore moins de consommer ? Une autre guerre mondiale ? Pas impossible, d’autant que pour ces gens tout est prétexte à faire du profit, par n’importe quel moyen.
De plus, vous remarquerez en ce moment, que le rééquilibrage des puissances du monde, ne se passe pas forcement bien et que chacun essai de tirer son épingle du jeu, au cas où justement une nouvelle guerre mondiale éclaterait. Tous pensent entre autre, à l’approvisionnement en pétrole et gaz, ce qui est indispensable pour faire tourner les machines, en cas de guerre.

Peut être pensent-t-ils que ce mal est nécessaire pour régulé la démographie mondiale ? Peut être que tout ça était prévu ? Et grâce à leurs milliards, ils pourront se mettre à l’abri et être en sécurité, pendant que les gens s’entre tueront un peu partout, pour avoir juste de quoi manger. Ce qui est très probable quant on connaît le peu de moralité de ses personnes, qui ne sont plus vraiment des êtres humains, d’ailleurs.

coohsqos.jpgje sais que vous pensez ou que vous vous dites : ce mec est très pessimiste, ou dépressif ,voir complément dingue. Et bien, c’est tout le contraire, car j’espère que cela amènera la construction d’une nouvelle civilisation, plus humaines, spirituelle et sans religion. D’ailleurs, je vous ferai part de ma vision d’un monde nouveau, lors d’un prochain article, pour ce qui souhaite garder espoir.

Mais en attendant le départ d’un nouvel ère, je pense ne pas être très loin d’une triste vérité, qui pourrait être bientôt une réalité pour nous tous. Car au cas où vous ne l’auriez pas remarquer, le monde baigne déjà dans le chaos et nous avons atteint aujourd’hui un point de non retour, qui annonce comme toute chose dans l’univers : la fin d’un cycle.

Mais rassurez vous, ça ne sera pas la fin du monde, mais seulement la fin de ce type de civilisation, basé sur la division, le chaos....

Monté Cristo

21/04/2009

L’Armée US se prépare

 

Brèves /
L’Armée US se prépare à un « effondrement économique imprévu »
20 avril 2009 - 19:27

 

 

68-chicago.jpg20 avril 2009 (Nouvelle Solidarité) — Aux Etats-Unis, des plans de contingence en cas de crise extrême sont discutés et visent à préparer les militaires à faire face à l’insurrection sociale qui vient.

Le 12 février le Director of National Intelligence, l’amiral Dennis Blair, parlant devant le Comité sur le renseignement du Sénat américain, a affirmé que la crise économique posait « la menace la plus grave à notre stabilité et notre sécurité nationale ». Cette crise, dit-il peut provoquer de « l’extrémisme violent » du même type que celui des années 1920 et 1930.

center_03.jpgLe spectre des troubles sociaux fut évoqué dès novembre 2008 devant l’Académie de guerre de l’armée de terre. Une étude militaire, « Les inconnus connus : Chocs non conventionnels dans le développement de la stratégie de la défense », affirme que l’Armée américaine doit être prête à affronter une « dislocation stratégique violente, à l’intérieur des Etats-Unis », provoquée par « un effondrement économique imprévu », « une résistance nationale engagée » et « d’envahissantes situations d’urgence sur le plan de la santé publique ».

Tous ces événements, poursuit l’étude, pourraient provoquer « la disparition d’un ordre politique et juridique fonctionnel ». Des « violences civiles généralisées », poursuit le texte, « forceraient l’appareil militaire de réorienter in extremis ses forces afin de préserver les fondements de l’ordre public et de la sécurité des personnes ».

2008-09-02T062935Z_01_NOOTR_RTRIDSP_2_OFRWR-USA-CONVENTION-MANIFESTATION-20080901.jpgEn clair, le chaos social et l’explosion de mécontentement provoqué par la non-résolution de la crise économique pourraient conduire le gouvernement américain à imposer, à l’aide de l’Armée, la loi martiale. Cet état d’exception « pourrait inclure l’emploi de la force militaire contre des groupes hostiles à l’intérieur des Etats-Unis ».

Alors, après la planche à billets et les récettes Keynesiennes des années 1920, veut-on réellement reprendre les « solutions » des années 1930 ?

 

Source :

http://www.solidariteetprogres.org

10/12/2008

Mais où va-t-on?

 

Ca sent le brûlé !

 

Je sais que mes propos peuvent paraître anxiogènes et pessimiste, mais il me semble que les événements en Grèce, ne sont malheureusement que les prémisses d'un très grand bouleversement de notre civilisations en Europe, et dans le reste du monde.

La mort malheureuse du jeune homme, n'est qu'un prétexte pour le peuple, que de dénoncer le malaise, le laxisme, ainsi que la décadence d'une société agonisante, tant par la dégradation des droits et de la liberté, que le déclin du système financier et capitaliste.

Il est clair aujourd'hui que la crise financière, aura sonné le glas et engendré le début d'un écroulement économique généralisé et par voie de conséquence, un terrible effondrement des bases même des droits sociaux et démocratique de nos sociétés, "dites modernes".

 

En vue d'un avenir sombre, je suis certain que beaucoup de gouvernements on déjà prévu ce genre de scénario et se préparent à faire face à des soulèvements de leurs peuples, de plus en plus important, voir même (et je pèse mes mots) des guerres civiles. Ils se trompent d'ennemis et ils le savent, alors attendons nous donc à de forte représailles de leur part, croyant malgré tout en dépit du bon sens, qu'ils pourront sauver notre société par la répression.

 

Pour l'instant les agissements et les décisions prisent par les gouvernements sur les futurs problèmes économique qui nous attends sur les 3 prochaines années, ne sont pas du tout suffisante, à mon humble avis. Pourquoi ?

 

Je pense que les responsables de l'effondrement du système financier et par déclinaison de l'économie mondiale, ne veulent pas voir ou reconnaître qu'ils ont eux-mêmes tués la poule au oeufs d'or, par leurs agissements immoraux et ne veulent absolument pas revenir en arrière.

 

En effet, ils s'étaient habitués à d'énorme gain fait facilement, par ses jeux de hasard et de spéculation boursière, qui aujourd'hui retour plus de la roulette ruse pour le monde, que d'un grand casino libéral comme ils le pensaient.

 

Etant les maîtres du monde par cette dictature économique du soit-disant libre échange et d'auto-régulation depuis maintenant plus de 30 ans; ces oligarques, non content de manipuler les états par leurs pressions financières, aveuglaient par leur avidité toujours plus croissante, ne voit finalement plus qu'ils detruisent la structure meme de notre société ; ils ont peut être oubliés, que sans le peuple le monde ne pourrait plus tourner.

Car enfin sur quoi vont t'ils spéculaient quand le monde sera incapable de produire et encore moins de consommer , à cause du chaos total qui s'annonce à nous ?

 

Peut être pensent-t-ils que ce mal est nécessaire pour régulé la démographie mondiale et que grâce à leurs milliards, ils pourront se mettre à l'abris et être en sécurité, pendant que les gens s'entre-tueront un peu partout, pour avoir juste de quoi manger. Ce qui est très probable quant on connaît le peu de moralité de ses personnes, qui n'en sont plus vraiment des êtres humains, d'ailleurs.

 

je sais que vous pensez ou que vous vous dites : ce mec est très pessimiste, ou dépressif ,voir complément dingue. Et bien, c'est tout le contraire, car j'espère que cela amènera la construction d'une nouvelle civilisation, plus humaines et spirituelle.

Mais en attendant le départ d'un nouvel ère, je pense ne pas être très loin d'une triste vérité, qui pourrait être bientôt une réalité pour nous tous, car au cas où vous ne l'auriez pas remarquer, le monde baigne déjà dans le chaos et nous avons atteint aujourd'hui un point de non retour, qui annonce comme toute chose dans l'univers : la fin d'un cycle.

Mais rassurez vous, ca ne sera pas la fin du monde, mais seulement la fin de ce type de civilisation.

Monté Cristo

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu