Avertir le modérateur

11/07/2009

Xinjiang, Asie centrale, Iran… opération chaos avant le prochain krach

Brèves /

 

Xinjiang, Asie centrale, Iran… opération chaos avant le prochain krach
7 juillet 2009 - 16:45

swisstxt20090706_10919322_3.jpg7 juillet 2009 (Nouvelle Solidarité) - Les émeutes au Xinjiang, à l’extrême ouest de la Chine, qui ont fait 156 morts dimanche, interviennent dans un contexte de tension croissante en Asie Centrale. Du Caucase russe jusqu’au Xinjiang, en passant par l’Afghanistan et le Pakistan, la tension monte autour des groupes terroristes islamiques manipulés depuis Londres.

D’après différents comptes rendus, les émeutes du Xinjiang semblent revêtir d’étranges similitudes avec les émeutes tibétaines de mars 2008. Le Xinjiang est une province autonome de la Chine où vivent 19 millions de Chinois, dont 8 millions de Ouïghours. Dimanche après-midi, différents groupes de Chinois ouïghours se sont rassemblés simultanément en plusieurs points de la ville et ont commencé à agresser les passants et commerçants de l’ethnie Han, mettant à sac de nombreux magasins et brûlant de nombreux véhicules. Ces évènements, qui ont fait 156 morts et plus de 1000 blessés, semblent être nés de tensions accrues depuis les incidents survenus en juin à Shaoguan, au sud du pays, qui avaient opposé travailleurs ouïghours et habitants de la région.

Pourquoi-des-emeutes-ethniques-ont-explose-en-Chine_img_234_199.jpgLes émeutes interviennent alors que des milliers de combattants musulmans extrémistes ont été forcés de se replier sur le Tadjikistan, le Kirghizistan et l’ouest de la Chine, suite aux offensives de l’armée pakistanaise dans la zone transfrontalière. Parmi eux, un millier de combattants ouïghours favorables à l’indépendance du Xinjiang. Les autorités chinoises accusent la mouvance ouïghour en exil d’avoir attisé les flammes de ces émeutes. L’an dernier, cette dernière avait profité des émeutes de Lhassa au Tibet pour réveiller la cause ouïghour. Peut avant l’ouverture des Jeux Olympique de Pékin, un attentat perpétré par des combattants ouïghours avait tué 16 policiers chinois. Une grande partie des combattants ouïghours comme des combatttants des différents groupes terroristes de la région ont été recrutés et formés via le Hizb ut-Tahrir, un mouvement listé comme terroriste et interdit dans les pays musulmans et en Europe…à l’exception de la Grande-Bretagne, qui l’héberge et lui donne pignon sur rue à Londres, Birmingham ou Liverpool et dans de nombreuses universités. Cette nébuleuse terroriste qui s’étend depuis l’Afghanistan et le Pakistan vers l’Asie centrale est principalement financée par l’argent du trafic de drogue ainsi que par divers circuits saoudiens.

Face à l’afflux de Talibans et autres combattants vers l’Asie centrale, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan, dépourvus de moyens, craignent désormais pour leur sécurité, alors que des accrochages ont déjà eu lieu en juin au Kirghizistan.
D’autre part, la Russie est très préoccupée par la recrudescence d’attaques terroristes contre les autorités en Ingouchie, en Tchétchénie et au Daghestan.

Bernard Lewis.jpgEn réalité, alors que l’Empire financier centré à Londres s’apprête à entrer dans une phase accélérée d’effondrement dans les mois et semaines à venir, l’on assiste non seulement à la réactivation de l’« Arc de crise » défini par l’idéologue britannique Bernard Lewis (à qui l’on doit aussi le concept de « choc des civilisations »), mais à une véritable « opération chaos » allant du Honduras à l’Iran, derrière laquelle on retrouve le même modus operandi.

 

source:

http://www.solidariteetprogres.org/article5581.html

31/01/2009

ETRANGE POLITIQUE ETRANGERE

Je trouve bien étrange l'approche de B.Kouchner pour regler le conflit entre le jeune maire: Andry Rajoelina et le president Marc Ravalomanana, car pourquoi appelle t'il aussi au téléphone, Roland Ratsiraka (neveu de l'ancien president dictateur de Madagascar pendant 25 ans : Didier Ratsiraka) ???

ravalomanana200.jpgMarc Ravalomanana (actuel President)
photo_1233041646502-1-0_w350.jpgandry "TGV"Rajoelina (Maire d'Antananarivo)
Roland-Ratsiraka.jpgRoland Ratsiraka (ancien maire de Tamatave et neveu de l'ancien president)

Quid de la France et de Ratsiraka ?

À examiner les guerres de communiqués entre diverses entités qui se sentent impliquées dans la résolution de la crise politique actuelle, on ne peut demeurer insensible à l’attention accordée à l’issue de la crise. Les deux protagonistes usent de tous les stratagèmes pour avoir le plus de côte auprès de la population et des bailleurs de fonds, et le maximum d’alliés extérieurs. Les communiqués de la communauté internationale ont confirmé les appréhensions d’une partie de l’opinion. Cette communauté internationale ne peut rester indifférente à ce qui se produit dans le pays car elle a des intérêts à préserver plus que tout autre.

Pourquoi Roland Ratsiraka est-il soudain un interlocuteur du ministre Bernard Kouchner ? Le neveu de l’amiral Didier Ratsiraka a curieusement et comme par enchantement accédé au rang des protagonistes de la crise alors que les collaborateurs du Maire tel Ny Hasina Andriamanjato ou Nirhy-Lanto Andriamahazo ou encore le chef du FCD, Alain Ramaroson, qui sont tous avec Andry Rajoelina n’ont pas eu le privilège du coup de téléphone du ministre français des Affaires étrangères ? Ou bien le patrimoine Ratsiraka doit-il être préservé par la France ou vice-versa ?

Beaucoup d’intérêts étrangers

La Banque mondiale et le Fonds monétaire ont investi au même titre que l’Union européenne. De même les compagnies pétrolières chinoise, française, canadienne, norvégienne, américaine. Les investissements de Sheritt et de Rio Tinto ne sont pas des moindres.

Lequel des deux protagonistes dans la crise actuelle peut assurer de manière durable, la sécurité des investissements réalisés et à venir de cette communauté internationale dans le pays ? Quelle structure et quelle institution doivent encore être mises en place pour assurer cet avenir des investissements étrangers que tous souhaitent serein ? Car pour l’instant, les deux protagonistes pensent que les investissements étrangers sont indispensables dans la mesure où ils créent des richesses et des emplois. De plus pour aller plus vite dans le développement du pays et de la population, il faut davantage d’investisseurs.

Pour sa part, l’association Otrikafo demande à ses membres de consolider le mouvement populaire. Andry Rajoelina est-il d’accord avec l’insistance de cette association pour écarter Marc Ravalomanana du pouvoir ?

Le malgache encore indécis

Pour une bonne partie du commun des Malgaches, le maître mot dans ce bras de fer qui n’est pas prêt de se terminer est de s’en tenir au statu quo, c’est-à-dire au régime conduit par Marc Ravalomanana, car le système préconisé et pratiqué est identique. L’adage malgache qui dit « tano ny azo fa sarotra ny mila » (un tien vaut mieux que deux tu l’auras) est encore vivace dans les esprits. Et puis trop de promesses ont été faites lors des précédents mouvements de rues sans qu’elles n’aient été vraiment réalisées. Pire, les besoins se sont multipliés sans que les moyens de les satisfaire ne suivent.

Toutefois, il faut reconnaître que certaines des revendications démocratiques de Andry Rajoelina sont admises et acceptées tacitement par le régime Ravalomanana. Entre autres, la liberté de réunions publiques sur le jardin d’Ambohijatovo et le libre accès à la Place 13 Mai ou encore la liberté d’expression dans les médias, pour l’instant dans les médias privés.

En bref, pour lequel des deux les Malgaches vont-ils rouler ? Laissez les Malgaches régler cette affaire entre eux.


Madagascar : Bernard kouchner appelle au dialogue (30 janvier 2009)

La France se félicite des appels au calme lancés ces dernières heures par un certain nombre d’acteurs malgaches importants. Les violences de cette semaine ont déjà causé trop de morts et entraîné trop de destructions inutiles.

La France en appelle au sens de la responsabilité nationale de chacune des parties au conflit actuel. Elle souhaite qu’une volonté de dialogue sincère et constructif finisse par prévaloir entre elles, en vue de dégager rapidement une solution de sortie de crise durable, respectueuse de la légalité et répondant aux aspirations de la population malgache.

Avec les autres amis de Madagascar, la France réaffirme sa disponibilité, si les Malgaches le souhaitent, à aider, en toute impartialité, à la réussite d’un tel processus vertueux, ainsi qu’à continuer de soutenir les efforts de redressement et de développement du pays.

Bernard Kouchner, s’est entretenu le 28 janvier avec le président Ravalomanana, avec le maire de Tananarive, Andry Rajoelina, et avec Roland Ratsiraka.

20090130.jpgLe ministre a appelé tous ses interlocuteurs au dialogue, à la retenue et à l’unité nationale afin de trouver une issue pacifique et durable à la crise que vit actuellement Madagascar.

Il a souligné que la France était attachée à ses liens d’amitié avec Madagascar et au respect de la légalité, et entendait rester strictement impartiale.

Il a exprimé à ses interlocuteurs ses condoléances pour les victimes et souligné l’importance d’assurer la protection et la sécurité des populations malgaches et étrangères.

Notre ambassade et nos consulats restent en contact très étroit avec la communauté française. Par précaution, les établissements scolaires ainsi que les instituts de recherche restent fermés aujourd’hui. Des consignes de prudence ont été prodiguées à nos compatriotes. Nous déconseillons tout déplacement à Madagascar.

Source :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_833/madag...

30/01/2009

infos TV du 29/01/09

INFO TV SUR LA SITUATION A MADAGASCAR 29/01/09

INFO TV DU 28/01/09

28/01/2009

Le lundi noir de la Révolution orange de Andry TGV

LE PEUPLE MALGACHE SE REBIFFE !

P1100139.jpgQue Andry TGV veuille prendre le pouvoir, il est clair que c'est son objectif et cela le regarde. En meme temps, il n'avait pas prevu que de chauffer à blanc le peuple, avec tous ses discours contre le pouvoir, qu'ils se lacheraient comme ca, contre les biens presidentiels. A moins que si, histoire d'affaiblir le president. Est-ce que c'etait les intentions de Andry TGV ? En tout cas, c'est la tournure qu'ont pris les évènements d'hier qui feront du 26 janvier une date noire pour Tana. Une journée de chaos qui a commencé par des des actions ( Tvm, Magro, auditorium...) où Andry Rajoelina a littéralement pris de court un pouvoir un peu trop sûr de lui mais qui ont fini en pillage généralisé de la capitale : 67 ha, analakely, Ankonrondrano...Njk-013.jpg

Que de biens dévalisés et partis en fumée, grace a l'inexistence de force de l'ordre. Aujourd'hui, c'est le chaos. Qui est capable de dire qui gouverne le pays ? Hier , la capitale était sous l'emprise de bandits et de dahalo. Antanimora a été libérée de ses prisonniers et on n'a pas vu l'armée, ni la police pouvoir assurer la sécurité. L'armée a refusé de suivre le pouvoir laissant libre cours aux excactions.

En 24h, Marc Ravalomanana à perdu une grande partie de ses biens, ses soutients, même diplomatique car il est obligé ce jour de se mettre a la table des négociations avec son ennemi Andry Rajoelina, qu'il s'est fabriqué lui même, et les bailleurs internationaux !! Hier dans la nuit, il y avait un homme dans les rues de Tana, c'était Andry Rajoelina. Mais où étaient les ministres de l'intérieur, de la défense, le premier ministre, le président, l'armée, la police...Ils ont déserté ?

n1645231920_124424_4529.jpgMais attention ! Ce n'est pas un blanc seing pour autant pour le Maire ! Aux vues de ce qui s'est passé, des nombreux témoignages recus, très peu de gens cautionnent ces actes violents qui sont de la responsabilité du maire. La population a envoyé un message au président qu'il n'a jamais voulu entendre causant sa perte, elle commence a en envoyer un au Maire et il ne faudra pas qu'il fasse la même erreur. " Stoppez les violences, rétablissez l'ordre et la sécurité

Ou est la fameuse sagesse malgache dans tout ca ? 27012009742.jpgcertainement pas dans le camp de Andry ou de la presidence, qui a force de penser qu'à leur interet personnel, leur soif de pouvoir, qu'ils en ont oubliaient les conditions de vie difficile du petit peuple, qui aura eu raison de profiter de cette guerre entre les 2 hommes, pour se servir un peu au passage dans les magasins. En tout cas ce type de politique pour atteindre le pouvoir en manipulant les masses peuvent avoir de lourde consequences et peuvent aussi se retourner à tout moment ! Ravalomanana à déjà oublier que c'est par la rue, qu'il avait pris le pouvoir ? Et Andry TGV avec sa revolution orange, pense t'il vraiment à son peuple et aux consequences de ses actes ?

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu