Avertir le modérateur

25/07/2009

A-t-on peur d’être libre ?

A-t-on peur d’être libre ?

ailes-de-la-liberté-thumb1894625.jpgJ’aimerai vous exposer un des plus grands problèmes de l’homme : c’est à dire, la liberté. C’est un problème très complexe, qui nécessite une étude et une compréhension approfondies. On entend beaucoup parler de liberté, de liberté religieuse et de liberté d’agir à sa guise. De nombreux ouvrages ont été écrits à ce sujet par des spécialistes. Mais je crois que nous pouvons aborder la question de manière très simple et très directe, et peut être cela nous apportera-t-il la véritable solution.

Je me demande si vous ne vous êtes jamais arrêté en chemin pour observer la beauté de la nature. Or pour observer, pour regarder, pour être pleinement attentif à ce qui est beau, votre esprit doit être libre de toute préoccupation, n’est-ce pas ?

Il ne doit pas être accaparé par des problèmes, des soucis, des spéculations. Ce n’est que lorsque l’esprit est très calme et silencieux que vous pouvez réellement observer, car alors il est sensible à la beauté des choses qui l’entoure ; peut-être tenons-nous là une des clefs de notre problème de liberté.

Mais finalement que signifie être libre ? La liberté consiste-t-elle à faire ce qui nous plait, à aller où bon nous semble, à penser à notre guise ? De toute façon, c’est ce que nous faisons déjà, non !?

La liberté est-elle simplement synonyme d’indépendance ? Bien des gens dans le monde sont indépendants, mais pourtant très peu libre.

La liberté suppose une grande intelligence, ne croyez-vous pas ?

Être libre, c’est être intelligent, mais l’intelligence ne naît pas simplement du désir d’être libre ; elle ne peut voir le jour que lorsque vous commencez à comprendre l’ensemble de votre environnement, les influences sociales et religieuses, celle des parents et de la tradition, qui vous enserrent perpétuellement.

peur.jpgMais pour comprendre ces diverses influences – celles de nos parents, de notre gouvernement, de la société, de la culture dans laquelle nous baignons, de nos croyances, de nos dieux et de nos superstitions, de la tradition à laquelle nous nous plions sans même y songer , pour comprendre toutes ces influences et nous en libérer, il faut une intense lucidité, mais en général nous cédons à ces pressions parce que, au fond de nous, nous avez peur.

Nous avons peur de ne pas réussir dans la vie, peur de ce que dira nos amis, peur de nous écarter des traditions, de la famille, peur de ne pas agir comme il faut. Mais la liberté est en réalité, un état d’esprit dans lequel n’entre ni peur, ni contrainte, ni désir de sécurité.

Ce désir d’être en sécurité, ne l’éprouvons-nous pas tous ou presque ? N’avons-nous pas envie d’entendre dire à quel point nous sommes merveilleux, beaux, ou extraordinairement intelligents ? Si tel n’était le cas, nous ne ferions pas figurer à la suite de notre nom les sigles de nos titres et diplômes. Ce genre de pratique nous donne de l’assurance, un sentiment d’importance. Nous voulons tous être célèbres ou simplement reconnu ; or, des l’instant où nous désirons être quelque chose, nous cessons d’être libre.

Percevez bien cela, car c’est la véritable clef de la compréhension de ce problème de liberté. Que ce soit dans la sphère des hommes politiques, du pouvoir, de l’influence et de l’autorité, ou dans la sphère prétendument spirituelle,ou religieuse où l’on aspire à être vertueux, noble, saint, dés lors que vous voulez être quelqu’un, vous cessez d’être libre. Si vous comprenez la simplicité de la démarche, vous en verrez aussi la beauté et la profondeur.

Après tout, les examens n’ont d’autre but que de vous donner accès à une situation, de faire de vous quelqu’un. Les titres, le prestige social et le savoir vous incitent à être quelque chose.

N’avez-vous pas remarqué que vos parents et vos professeurs vous disent que vous devez devenir quelqu’un dans la vie, réussir comme votre oncle ou votre grand-père ?

A moins que vous essayiez d’imiter l’exemple d’un maître, d’un saint, d’un professeur, d’un parent, ou que vous restiez fidèles à une tradition particulière, tout cela sous-entend de votre part l’exigence d’être quelque chose, et ce n’est que lorsque vous comprenez vraiment ce fait que la liberté est là, pour ainsi etre tout simplement vous.

prejuge.jpgL’éducation a donc pour fonction de nous aider dès notre tendre enfance à n’imiter personne, mais à être nous-même en permanence. Et il est clair, que c’est extrêmement difficile, dans un monde comme le notre, avec les méthodes éducative actuelle.

Que vous soyez beau ou laid, que vous soyez envieux ou jaloux, soyez toujours ce que vous êtes, mais comprenez-le. Il est très difficile d’être soi-même, car vous pensez que ce que vous êtes est ignoble et que, si seulement vous pouviez changer cela en quelques chose de noble, de meilleur ce serait merveilleux ; mais cela n’arrive jamais.( Ne soyez pas hypocrite avec vous même, nous avons tous pensée ça un jour)

Si au contraire vous regardez en face ce que vous êtes vraiment et que vous le comprenez, alors cette compréhension même provoque une transformation.

La liberté ne consiste donc pas à vouloir devenir autre, ni à faire tout ce que vous pouvez avoir envie de faire, ni à vous soumettre à l’autorité de la tradition, de vos parents ou de votre religion, mais à comprendre ce que vous êtes d’instant en instant.

Or votre éducation ne vous prépare pas du tout à cela ; elle vous encourage plutôt à devenir ceci ou cela – mais la connaissance de soi, c’est autre chose.

Notre "moi " est très complexe, ce n’est pas simplement cette entité qui va à l’école, qui se dispute, qui joue, qui a peur, c’est aussi quelques chose de plus secret, de moins évident à appréhender.

Ce "moi" est fait non seulement de toutes les pensées qui nous traversent, mais aussi de toutes les notions qui ont été imprimées dans notre esprit par les autres, par les livres, par les journaux, par vos leaders,par vos profs, par vos parents et il n’est possible de comprendre tout cela que si vous n’éprouvez pas le désir d’être quelqu’un, que si vous n’imitez pas, si vous ne vous conformez pas, mais au contraire vous êtes en révolte contre toute cette tradition à vouloir devenir quelqu’un.

Là est la seule vraie révolution, qui mène à une extraordinaire liberté.
Et je crois que cultiver cette liberté est le rôle véritable de l’éducation.

Vos parents, vos professeurs et vos propres désirs vous poussent à vous identifier à une chose ou à une autre afin d’être « heureux », d’être rassuré. Mais, pour être intelligent, ne faut-il pas nous dégager de toutes influences qui nous asservissent et nous broient ?

cerveau_intro.jpgL’espoir d’un monde nouveau repose sur ceux d’entre nous qui commencent à voir où est le faux et se révoltent contre cet état de fait, non seulement en paroles, mais en actes.

Voilà pourquoi nous devons aspirer à une éducation vraie ; car ce n’est qu’en grandissant dans la liberté que nous pourrons créer un monde nouveau qui ne soit pas fondé sur la tradition ou modelé en fonction des critères propres à quelque philosophie, quelque idéaliste ou quelque politique. Mais il ne peut y avoir de liberté tant que vous cherchez uniquement à devenir quelqu’un ou imiter un noble exemple.

Ce monde est un monde fou, en proie à la confusion totale, un monde où les communistes combat le capitaliste, où le socialiste résiste à l’un comme l’autre et où chacun a un adversaire, et lutte pour parvenir en lieu sûr et atteindre une situation de pouvoir, de confort. A l’intérieur même de chaque camp politique, il y a des divisions, comme en ce moment avec le PS ou encore dernièrement avec le libéralisme qui aura eu raison du système capitaliste, aujourd’hui agonisant. Le monde est écartelé entre croyances contradictoires, distinctions de caste, de religion et de classe, nationalités qui divisent, stupidités et cruauté de tous ordres - et c’est dans ce monde-là que l’on vous apprend à vous intégrer. On vous encourage à entrer dans le cadre de cette société désastreuse et perverse ; c’est ce que souhaitent vos parents, et vous aussi vous voulez vous y insérer.

Le rôle de l’éducation est-il donc simplement de vous aider à vous plier aux schémas de cet "ordre" social pourri ou au contraire de vous donné accès à la liberté – la liberté totale de grandir en âge et en sagesse et de créer une autre société, un monde neuf ?

liberte3.jpgCette liberté, nous la voulons – pas dans les temps à venir, mais là, maintenant, sinon nous risquons tous l’anéantissement. Nous devons dans l’immédiat, créer une atmosphère de liberté, de tolérance afin que nous puissions vivre et découvrir par nous-mêmes ce qui est vrai, devenir intelligents et capables d’affronter le monde et de le comprendre, au lieu de nous y soumettre, de sorte que psychologiquement parlant il y ai en nous, au plus profond de nous, un esprit de révolte permanent. Car seuls ceux qui sont constamment en révolte découvrent la vérité – contrairement au conformiste qui obéit à une tradition. Ce n’est qu’en étant perpétuellement en recherche, ce n’est qu’en observant sans cesse, en apprenant sans cesse que nous trouverons la vérité, "Dieu", ou l’Amour ; et nous ne pouvons ni chercher, ni observer, ni apprendre, ni être profondément conscient des choses si nous avons peur. La fonction de l’éducation est donc assurément d’éradiquer en soi et en dehors de soi cette peur qui détruit
la pensée humaine, les rapports humains et l’Amour.

Alors si l’on veut changer ce monde, c’est par l’intérieur de chacun d’entre nous, qu’il faudra commencer !!

(extrait en partie du livre "le sens du bonheur" de Jiddu Krishnamurti)

Voici une chanson de Keny Arkana, qui porte ce même message, que je souhaite faire passer au plus grand nombre, même s’il est exprimé de façon un peu différente. Bon, je ne suis pas fan, mais son texte n'est pas inintéressant.

Monté Cristo

25/06/2009

Prévoir, c’est aller contre la logique de notre monde

voyance.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici un très bonne article, où je suis, tout à fait d’accord sur le principe de l’évolution libre, pouvant être castrée, par la volonté de vouloir la contrôlée.

Cela sucite justement, beaucoup d’autres questions.

Par exemple, ne croyez vous pas, que le type de société dans lequel nous vivons, puisses justement pervertir notre libre arbitre, par le conditionnement sociale,religieux,culturel..., au point d’aliénés les masses ?

Ainsi, cela nous expliquerai peu être, la raison du désordre total, de notre civilisation actuellement, et qui est due, en partie, par l’écart entre l’évolution technologique exponentielle qu’il y a eut, depuis quelques années ,et l’évolution psychique des hommes stagnante, voir rétrograde, puisque contrôlé par la société. Les médias, et cette évolution technologique seraient apriori les vecteurs aggravant, que dis-je, l’ultime outil, afin d’asseoir un contrôle total, sur les peuples du monde entier.

Bon dieu, mais qu’allais-je faire dans cette galère ? Si cela peut vous rassuré, en eliminant une première peur; Nous sommes tous dans la meme galère. Non, vous n'etes pas seul !!!

47488a047520c9ed2ac8515424d7bff7.jpgJe crois que le retour à la conscience collective et donc de soi-même, pourrait débloquer ou contrecarré, l’accroche hypnotique conditionné, que tente de nous faire subir, un certain nouvel ordre mondial, qui est imminent, et d'ailleurs encore officieux pour certain.

Leurs meilleures armes contre nous, sont nos propres peurs et celle qu’ils nous créent, nous insère, tout au long de nos vies. Une révolution intérieure, une prise de conscience aiderai probablement, à l’emergence de ce XXIe siecle spirituel, dont malraux suggere la venue ; la menace de la disparition pouvant surgir, dans le cas contraire .

Aura-t’on ce sursaut de conscience, pour nous sortir de cette société anxiogène, qui ce sert de nos peurs, pour mieux nous manipuler ?

fascisme02.jpgRéussirons-nous a dépassé ces peurs conditionnées, et finir par les maitrisées, les contrôlées, afin qu’elles s’évanouissent et nous libèrent de cet esclavage psychique, qui est malgré tout intrinsèque au fonctionnement de l’homme ?

Autant de questions qui demandent, a être développées, ne croyez vous pas !?

bonne lecture

Monté Cristo

Lire la suite

14/01/2009

Élimination systématique de tout contre pouvoir en France

 

logo_dictature.gif

Élimination systématique de tout contre pouvoir en France.

dictature_moderne.pngSi c'est pas de la dictature, ça y ressemble beaucoup, non !?
Ça en a le gout, ça en a la couleur, alors à qui veut-on faire croire, que ce n'en est pas ?

C'est pourtant ce qu'on peut constater depuis un moment, sur les différentes actions menées par  sarkozy et sa majorité.

Commençons tout d'abord par l'indépendance financière et la liberté d'expression perdu, du service publique de l'audiovisuel, qui aujourd'hui n'existe plus. En effet, toutes décisions sur la mise en place ou le limogeage du patron de France télévision et du directeur des programmes et de l'information, se fera maintenant par le président de la république, lui même .De plus, le financement budgétaire de France télévision dépendra uniquement du secteur privé audio visuelle et des opérateurs de téléphonie, et donc des amis personnels de sarkozy. Sans compter qu'à ce jour, le groupe est devenu un nouvel outil de propagande pour sarkozy, contrôlé par lui même.(lire dans ce blog: fin de la pub et début de la propagande)

justice.jpgPassons à la justice, qui aujourd'hui va perdre son indépendance, à cause de la suppression des juges d'instructions. Il est vrai qu'il y a eu quelques erreurs judiciaire, ou encore quelques abus de la part de certains juges, un peu trop zélés. Mais l'erreur est humaine, de plus ça n'a jamais était une généralité. Par contre, aujourd'hui nous assistons à l'élimination pur et simple du contre pouvoir judiciaire, qui pouvait encore mettre en examen certain politique ou grand patron. Ce qui ne sera bientôt plus le cas, puisque la justice dépendra maintenant du ministère, du procureur de la république et donc de l'État. fini l'impartialité , fini la neutralité judiciaire, sarkozy a tous pouvoirs pour mettre en examen ou jeter en prison qui il veut !!Et ca, s'est sans parlé de ce nouveau système basé sur le modèle americain, qui permettra seulement au gens qui ont de l'argent, de se defendre, payés leurs cautions....Faisons une minute de silence pour la mort de notre justice !

Passons maintenant aux droits réduits du parlement, qui se voient limités dès "demain", sur le temps de débat et l'interdiction d'émettre des amendements "non justifiés", qui soit-disant font obstruction à la bonne marche du pays!! mais alors ou est la liberté d'exprimé une opposition à certain projet de la majorité? si au niveau du travail législatif, l'opposition se voit retirer toute l'attitude d'argumentée leurs idées contraire; est ce que cela veut dire que la majorité pourra faire passer ce qu'ils veulent, non plus de force, mais de façon naturel ?
Dans ce cas, pourquoi avoir une opposition? En même temps, elle n'est pourtant pas si présente que ça, mais faut croire que c'est encore trop pour cette majorité, qui à pourtant main basse sur la présidence, sur le gouvernement, sur l'assemblé, sur le sénat, enfin bref sur l'ensemble de nos institutions.dictature-democratie.gif

hopital.jpgInutile d'en dire plus, sur les agissements de cette majorité, qui me semble très inquiétante, qui en gros impose tout à tous les niveaux.
Sans parler des prochains projets sur la reforme de l'éducation, ou des milieux hospitalier......on est mal barré, c'est moi qui vous le dit !!!
Bienvenue dans Sarkoland ,bye bye la démocratie et bonjour la dictature!!

04/12/2008

Sarko le manipulateur

 

Mort de nos libertés, La Démocratie n'est plus !

 

Coup d'état sur l'informationsarkozy_police_journal_20h_.jpg

 

Les medias sont sous pressions (avec des arrestations musclés et arbitraires de journalistes pour les intimidés), le service publique de l'audio-visuel en voie d'asphyxie (suppression de la publicité, et tous pouvoirs donnés au président de la république)

Mais que ce passe-t'il dans notre pays par rapport à la liberté d'expression, où allons-nous et que cherche à faire réellement Nicolas Sarkozy?

Et si c'était pour prendre le contrôle de l'information, pour mieux nous cacher la réalité d'un avenir très sombre et surtout les agissements réels de la gouvernance de Nicolas Sarkozy.

sarko-obsede-mediatique-enzo.jpgPlus que probable quant on connaît l'affection que notre président a pour la manipulation médiatique sur les masses, et son amour de ré-inventer sa propre image à chaque minute qui passe.(tiens ca rime !!)

C'est typiquement ce qu'a déjà fait G. W. Bush avec sa propre chaîne de télévision « la Fox » lors du conflit Irakien, pour ainsi manipulé et faire accepter à son peuple la légitimité de ses projets en Irak; qui aujourd'hui, nous savons qu'ils étaient non justifiés, sauf pour ses propres intérêts personnel.

Nicolas Sarkozy étant lui même un Pro-Américain, tant par ses convictions sur ultra libéralisme, de l'auto régulation des marchés et le modèle de la politique marketing de ce pays qui le fascine, je ne m'étonne pas outre mesure qu'il veuille en prendre l'exemple.

On reconnaît bien là son pragmatisme, comme il ose l'avouer lui même. Vouloir contrôlé l'information et conditionné le peuple pour justifier ou cacher ses agissements, notre Sarko est un vrai Bushiste, voir pire, un Sarkosiste, car finalement il n'a rien à envier à Bush, puisqu'il va encore plus loin que lui !!

Il l'applique et en joue déjà très bien par son attitude schizophrénique, qui d'une part lui fait avoir aujourd'hui un langage presque de socialiste démocrate dans les medias et d'autre part, la réalité de ses agissements dans les solutions prisent concrètement, sur la situation de la crise mondiale actuelle; qui sont bien sur, contraire à tout ce qu'il peut nous dire, dans notre poste de télévision.

Ne nous leurrons pas, ce n'est donc pas un retournement de veste de sa part, mais bien du pragmatisme et juste une façon de nous plaire en disant ce que nous voulons entendre, mais bien sur toujours en agissant de la façon contraire dans ses actes.

Bref, tout simplement nous manipulés pour continuer à faire tout ce qu'il veut, pour sauver ses petits copains du medef et un système qui est pourtant déjà voué à une mort certaine.

En psychologie, on appelle ca le langage paradoxale, c'est à dire, qu'il nous dit qu'il nous aimes avec un sourire plein d'affection, tout en nous giflant trés violemment. Pour le coup notre société pourrait vraiment devenir schizo, car ce sont les conséquences psychiatrique de ce type de langage.

Tout le monde ne regarde pas la TV, et beaucoup font leur propre zapping sur le web (comme moi par exemple)

Une chose est sur, c'est que Sarkozy ne pourra jamais contrôler le web,et ca il le sait très bien (rappelez-vous du buzz internet sur le fameux : casse toi pauv'e con !)

Mais il semble penser qu' en contrôlant la télévision et en faisant pression sur les journalistes de tous bords, il pourra bloquer, voir castrer certaines informations à la base, qu'on ne retrouvera plus sur le web.

C'est qu'il n'est pas bête notre président, et dans ses conditions, c'est bien ce qui m'inquiète!

Je pense que nous assistons , sans même pouvoir agir, à la mort de nos libertés fondamentale, purement et simplement , car ils vont faire passer de force les decrets !

Qui a dit que la France était le pays des droits de l'homme, de la liberté, de l'égalité et de la fraternité? Sûrement pas Sarkozy !

Puisqu'il se retrouve aujourd'hui à la tête de l'audio-visuel et de la presse privée française, grâce à ses amis du CAC40 et en même temps à la tête du paysage audio-visuel du service publique. Et ca, c'est sans parler des nouveaux moyens développés par le gouvernement sur l'information privé et personnel des français, comme les fameux dossiers Edvige des RG.

Sarkozy est devenu le grand manitou de l'information, de la manipulation et de la propagande en France, chapeau l'artiste !  Le terrorisme du pouvoir absolu sur les medias, ca marche puisque même Libération n'a pas voulu ouvrir un droit au commentaire sur leur site, a propos de l'affaire de son ex directeur de l'information!

En tout cas, Il peut dejà  preparer le travail pour les elections presidentielles de 2012, il est tranquille puisque Bush à reussi à etre elu pour un deuxieme mandat , alors pourquoi pas lui

Vive le pouvoir de l'image!

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu