Avertir le modérateur

31/01/2009

ETRANGE POLITIQUE ETRANGERE

Je trouve bien étrange l'approche de B.Kouchner pour regler le conflit entre le jeune maire: Andry Rajoelina et le president Marc Ravalomanana, car pourquoi appelle t'il aussi au téléphone, Roland Ratsiraka (neveu de l'ancien president dictateur de Madagascar pendant 25 ans : Didier Ratsiraka) ???

ravalomanana200.jpgMarc Ravalomanana (actuel President)
photo_1233041646502-1-0_w350.jpgandry "TGV"Rajoelina (Maire d'Antananarivo)
Roland-Ratsiraka.jpgRoland Ratsiraka (ancien maire de Tamatave et neveu de l'ancien president)

Quid de la France et de Ratsiraka ?

À examiner les guerres de communiqués entre diverses entités qui se sentent impliquées dans la résolution de la crise politique actuelle, on ne peut demeurer insensible à l’attention accordée à l’issue de la crise. Les deux protagonistes usent de tous les stratagèmes pour avoir le plus de côte auprès de la population et des bailleurs de fonds, et le maximum d’alliés extérieurs. Les communiqués de la communauté internationale ont confirmé les appréhensions d’une partie de l’opinion. Cette communauté internationale ne peut rester indifférente à ce qui se produit dans le pays car elle a des intérêts à préserver plus que tout autre.

Pourquoi Roland Ratsiraka est-il soudain un interlocuteur du ministre Bernard Kouchner ? Le neveu de l’amiral Didier Ratsiraka a curieusement et comme par enchantement accédé au rang des protagonistes de la crise alors que les collaborateurs du Maire tel Ny Hasina Andriamanjato ou Nirhy-Lanto Andriamahazo ou encore le chef du FCD, Alain Ramaroson, qui sont tous avec Andry Rajoelina n’ont pas eu le privilège du coup de téléphone du ministre français des Affaires étrangères ? Ou bien le patrimoine Ratsiraka doit-il être préservé par la France ou vice-versa ?

Beaucoup d’intérêts étrangers

La Banque mondiale et le Fonds monétaire ont investi au même titre que l’Union européenne. De même les compagnies pétrolières chinoise, française, canadienne, norvégienne, américaine. Les investissements de Sheritt et de Rio Tinto ne sont pas des moindres.

Lequel des deux protagonistes dans la crise actuelle peut assurer de manière durable, la sécurité des investissements réalisés et à venir de cette communauté internationale dans le pays ? Quelle structure et quelle institution doivent encore être mises en place pour assurer cet avenir des investissements étrangers que tous souhaitent serein ? Car pour l’instant, les deux protagonistes pensent que les investissements étrangers sont indispensables dans la mesure où ils créent des richesses et des emplois. De plus pour aller plus vite dans le développement du pays et de la population, il faut davantage d’investisseurs.

Pour sa part, l’association Otrikafo demande à ses membres de consolider le mouvement populaire. Andry Rajoelina est-il d’accord avec l’insistance de cette association pour écarter Marc Ravalomanana du pouvoir ?

Le malgache encore indécis

Pour une bonne partie du commun des Malgaches, le maître mot dans ce bras de fer qui n’est pas prêt de se terminer est de s’en tenir au statu quo, c’est-à-dire au régime conduit par Marc Ravalomanana, car le système préconisé et pratiqué est identique. L’adage malgache qui dit « tano ny azo fa sarotra ny mila » (un tien vaut mieux que deux tu l’auras) est encore vivace dans les esprits. Et puis trop de promesses ont été faites lors des précédents mouvements de rues sans qu’elles n’aient été vraiment réalisées. Pire, les besoins se sont multipliés sans que les moyens de les satisfaire ne suivent.

Toutefois, il faut reconnaître que certaines des revendications démocratiques de Andry Rajoelina sont admises et acceptées tacitement par le régime Ravalomanana. Entre autres, la liberté de réunions publiques sur le jardin d’Ambohijatovo et le libre accès à la Place 13 Mai ou encore la liberté d’expression dans les médias, pour l’instant dans les médias privés.

En bref, pour lequel des deux les Malgaches vont-ils rouler ? Laissez les Malgaches régler cette affaire entre eux.


Madagascar : Bernard kouchner appelle au dialogue (30 janvier 2009)

La France se félicite des appels au calme lancés ces dernières heures par un certain nombre d’acteurs malgaches importants. Les violences de cette semaine ont déjà causé trop de morts et entraîné trop de destructions inutiles.

La France en appelle au sens de la responsabilité nationale de chacune des parties au conflit actuel. Elle souhaite qu’une volonté de dialogue sincère et constructif finisse par prévaloir entre elles, en vue de dégager rapidement une solution de sortie de crise durable, respectueuse de la légalité et répondant aux aspirations de la population malgache.

Avec les autres amis de Madagascar, la France réaffirme sa disponibilité, si les Malgaches le souhaitent, à aider, en toute impartialité, à la réussite d’un tel processus vertueux, ainsi qu’à continuer de soutenir les efforts de redressement et de développement du pays.

Bernard Kouchner, s’est entretenu le 28 janvier avec le président Ravalomanana, avec le maire de Tananarive, Andry Rajoelina, et avec Roland Ratsiraka.

20090130.jpgLe ministre a appelé tous ses interlocuteurs au dialogue, à la retenue et à l’unité nationale afin de trouver une issue pacifique et durable à la crise que vit actuellement Madagascar.

Il a souligné que la France était attachée à ses liens d’amitié avec Madagascar et au respect de la légalité, et entendait rester strictement impartiale.

Il a exprimé à ses interlocuteurs ses condoléances pour les victimes et souligné l’importance d’assurer la protection et la sécurité des populations malgaches et étrangères.

Notre ambassade et nos consulats restent en contact très étroit avec la communauté française. Par précaution, les établissements scolaires ainsi que les instituts de recherche restent fermés aujourd’hui. Des consignes de prudence ont été prodiguées à nos compatriotes. Nous déconseillons tout déplacement à Madagascar.

Source :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_833/madag...

30/01/2009

LA QUETE DU POUVOIR CONTINUE POUR ANDRY RAJOELINA

LA QUETE DU POUVOIR CONTINUE POUR ANDRY RAJOELINA

Voici le triste constat que je fais, sur l'instrumentalisation evidente par Andry Rajoelina, d'une mort affreuse d'un jeune homme tué par balle , lors des emeutes et des pillages à Antananarivo.

Cela montre bien que les veritables intentions du jeune maire quant à la quete du pouvoir est absolument personnel.  Son ambition politique n'a d'egal que le mepris de la ville dont il est le maire, et dont il est responsable de sa destruction. De plus, les revendications pour le droit d'expression sont en realité dans le fond, pour sa société audio visuelle de radio et TV VIVA et non une demande du peuple, comme il le pretant. Car bien sur le peuple pense surtout à avoir accés aux soins , au travail ou encore à la nourriture grace aux droits sociaux, plutot qu'au droit d'expression.

Comment peut-on parler de démocratie et de droits, losque que finalement les methodes employées sont de retourner le pays contre son dirigeant, pour prendre soi meme le pouvoir ???

il me semble qu'un coup d'etat n'est pas la democratie ou alors j'ai rien compris. Et le peuple dans tout ca?? il se fait manipuler comme toujours, par des personnes de tout bord politique, qui ont finalement tous en communs, une avidité du pouvoir et de l'argent. Voilà !!!

la preuve en image

reportage local TV+ en malgache puis en francais.



podcast

Reportage audio RFI

Tana ville morte


podcast

Reportage audio RFI

Interview : Les projets de Andry "TGV"Rajoelina

29/01/2009

MADAGASCAR Terre de désolation

MADAGASCAR Terre de désolation......Tena mahasosotay !!( pour rester poli !)

n752372542_1435020_6310.jpgTout cela a été planifié très soigneusement, et seule les gasy kely saina se sont fait duper par Andry TGV et ses commanditaires. Dans cette planification diabolique il n'a jamais été question de négociations avec Ravalomanana. Ce qu'ils veulent c'est une révolte entre les Tananariviens, détruire Tana et le départ de Ravalomanana, voir même son élimination. Mais qui est vraiment derrière tout ca?

P1100177.jpgCette épreuve arrive plutôt mal pour le pays déjà trés pauvre, qui de surcroit, sur fond de crise  financière et économique internationale, ne va pas arranger les affaires des malgaches. Mais il faut croire que l'ambition de Andry de prendre le pouvoir, soit bien plus grande que sa soit disant affection et désir de démocratie pour le peuple malagasy. Le jeune maire au dents trés longue, n'a surement pas mesuré l'ampleur et les conséquences par son action anti-gouvernementale, du drame qui s'abat aujourd'hui sur tout le territoire et de son association avec Roland Ratsiraka (ancien maire de Tamatave et neveu de l'ancien président). D'ailleurs Tamatave est la ville la moins touchée du territoire (fief des ratsiraka), bizarre, non!? Peut être pour reprendre le pouvoir de la bas, quand Roland se retournera ensuite contre Andry TGV?! Qui manipule qui finalement?

encore-photos.jpgAndry a joué à un jeu dangereux et risquerait de bientôt le regretter. De plus, a-t'il un programme pour relancé l'activité économique dans le pays, maintenant que l'empire industriel de Ravalomanana est détruit ? Peut etre veut il construire le sien maintenant. Dans ce cas, en quoi serait-il différent de Ravalomanana ? De plus les investisseurs VAZAHA (étrangers) ont confirmation de l'instabilité fréquente du pays, qui va encore plus les faire reculés, quant à leur envie d'aider au développement de Madagascar, en investissant leur VOLA (argent).

Décidément le Maire de la ville des mille, n'avait surement pas penser à tout ça, et qu'il allait faire plongé son propre pays 15 ans en arrière, dans une crise, dont les malgaches auront sans aucun doute, du mal à se relever. Elle est belle la sagesse malgache !! Andry l'orgueilleux, Andry l'égocentrique, Andry l'ambitieux, Andry le merina ratsy fanahy, et finalement le traitre !

P1100251.jpgAndry possède deja la radio, télévision (VIVA), une société de panneau et support publicitaire (DOMA Pub) et une autre société qui est une imprimerie sur grand support (INJET). Pas étonnant qu'il est pu manipulé autant de monde avec tous ses moyens médiatique à sa disposition. Il est maintenant entrain instrumentalisée la mort du jeune Toky (mort pendant les émeutes du 26), pour asseoir encore plus ses pseudos revendications et prendre définitivement le pouvoir.

Aaaah le Kabary Gasy,.... ca c'est sur, les merinas sont les meilleurs dans cette discipline. Ils parlent beaucoup mais jamais rien au bout, sauf une gloire personnelle.

La révolte démocratique ou plutôt comme l'a appelé Andry TGV, (la révolution orange) s’est transformée en émeutes et en pillages. De nombreuses familles malgaches et étrangères vivent aujourd’hui dans la peur, la panique et l’incertitude. Le sang a coulé. L’Etat malgache est désormais discrédité. La ville d'Antananarivo est aujourd'hui une ruine.
Même du temps de la colonisation et du neo-colonialisme, ni même au cours des autres révolutions, on n'a jamais vécu pareil circonstances.
Tana est presque détruit à 100% et Andry TGV a auto-mutilé ses partisants.

Qui va payer pour tout les dégâts qui sont de toute façon irréparable, tant moralement, que matériellement ????

une drôle d'idée me vient à l'esprit : et si Tamatave (plaque tournante de l'économie du pays par son port) devenait la nouvelle capitale du pays? Vous voyez où je veux en venir!?

28/01/2009

Le lundi noir de la Révolution orange de Andry TGV

LE PEUPLE MALGACHE SE REBIFFE !

P1100139.jpgQue Andry TGV veuille prendre le pouvoir, il est clair que c'est son objectif et cela le regarde. En meme temps, il n'avait pas prevu que de chauffer à blanc le peuple, avec tous ses discours contre le pouvoir, qu'ils se lacheraient comme ca, contre les biens presidentiels. A moins que si, histoire d'affaiblir le president. Est-ce que c'etait les intentions de Andry TGV ? En tout cas, c'est la tournure qu'ont pris les évènements d'hier qui feront du 26 janvier une date noire pour Tana. Une journée de chaos qui a commencé par des des actions ( Tvm, Magro, auditorium...) où Andry Rajoelina a littéralement pris de court un pouvoir un peu trop sûr de lui mais qui ont fini en pillage généralisé de la capitale : 67 ha, analakely, Ankonrondrano...Njk-013.jpg

Que de biens dévalisés et partis en fumée, grace a l'inexistence de force de l'ordre. Aujourd'hui, c'est le chaos. Qui est capable de dire qui gouverne le pays ? Hier , la capitale était sous l'emprise de bandits et de dahalo. Antanimora a été libérée de ses prisonniers et on n'a pas vu l'armée, ni la police pouvoir assurer la sécurité. L'armée a refusé de suivre le pouvoir laissant libre cours aux excactions.

En 24h, Marc Ravalomanana à perdu une grande partie de ses biens, ses soutients, même diplomatique car il est obligé ce jour de se mettre a la table des négociations avec son ennemi Andry Rajoelina, qu'il s'est fabriqué lui même, et les bailleurs internationaux !! Hier dans la nuit, il y avait un homme dans les rues de Tana, c'était Andry Rajoelina. Mais où étaient les ministres de l'intérieur, de la défense, le premier ministre, le président, l'armée, la police...Ils ont déserté ?

n1645231920_124424_4529.jpgMais attention ! Ce n'est pas un blanc seing pour autant pour le Maire ! Aux vues de ce qui s'est passé, des nombreux témoignages recus, très peu de gens cautionnent ces actes violents qui sont de la responsabilité du maire. La population a envoyé un message au président qu'il n'a jamais voulu entendre causant sa perte, elle commence a en envoyer un au Maire et il ne faudra pas qu'il fasse la même erreur. " Stoppez les violences, rétablissez l'ordre et la sécurité

Ou est la fameuse sagesse malgache dans tout ca ? 27012009742.jpgcertainement pas dans le camp de Andry ou de la presidence, qui a force de penser qu'à leur interet personnel, leur soif de pouvoir, qu'ils en ont oubliaient les conditions de vie difficile du petit peuple, qui aura eu raison de profiter de cette guerre entre les 2 hommes, pour se servir un peu au passage dans les magasins. En tout cas ce type de politique pour atteindre le pouvoir en manipulant les masses peuvent avoir de lourde consequences et peuvent aussi se retourner à tout moment ! Ravalomanana à déjà oublier que c'est par la rue, qu'il avait pris le pouvoir ? Et Andry TGV avec sa revolution orange, pense t'il vraiment à son peuple et aux consequences de ses actes ?

 

22/01/2009

Ravalomanana, en disgrâce, tombe du mauvais côté de l’histoire !

Ravalomanana, en disgrâce, tombe du mauvais côté de l’histoire !

Antananarivo en feu : La Radio nationale, RNM et La Télévision Nationale TVM - La station MBS .....

Antananarivo en feu

Plus de 500.000 personnes ont répondu « présent » à l’appel du Maire d’Antananarivo, Andry Rajoelina, ce samedi 24 janvier dernier à la « place de la démocratie » nouvellement créée à Ambohijatovo.

Poussées par une soif avérée de la liberté, ces personnes ont même exigé au jeune Maire à ce que soit mis fin la dictature de Ravalomanana à travers la mise en place d’une période de transition au cours de laquelle l’assainissement des affaires nationales, noyées jusqu’alors dans une corruption nauséabonde et un abus de pouvoir insupportable, se doit d’être le principal objectif.

A travers cette démonstration de force grandeur nature initiée par Andry TGV, on y décèle un message clair à l’endroit de Marc Ravalomanana : Le peuple en a assez de sa gouvernance dictatoriale.

Les « rancoeurs » d’un peuple trop longtemps tenus dans la terreur, ont fini par exploser au grand jour.

Si les centaines de milliers de personnes ont, ainsi, osé braver l’interdit, ce n’est pas seulement par sympathie, certes réels, qu’elles éprouvent envers le Maire, Andry Rajoelina, mais d’abord, d’une part, par leur ras le bol d’un système de gouvernance fait d’oppression, d’arbitraire et de violation des lois orchestrés par le régime actuel depuis, 7 ans, et d’autre part, par leur ferme détermination à dire « Non », une bonne fois pour toute, à cette gouvernance déviante, c'est-à-dire leur refus de subir les conditions inhumaines que les dirigeants leurs infligent quotidiennement.

Pourtant, au lieu d’être attentifs aux revendications de la population qu’ils sont censés satisfaire, les dirigeants malgaches, Marc Ravalomanana en tête, n’ont fait qu’à leurs têtes, et, au contraire, ont choisi l’option de la répression comme réponse.

Pire, pour justifier sa brutalité, Marc Ravalomanana évoque (inconsciemment ?) le « respect de la Constitution ». Il dit, sans rire, que : « «J'ai juré de veiller sur la Constitution, je suis le premier garant de son respect et j’ordonne au gouvernement de rétablir l'ordre public», sic.

De quelle Constitution donc Marc Ravalomanana parle-t-il ? Car, à l’entendre, on a l’impression qu’il existe à Madagascar une Constitution qui permet aux dirigeants de « céder » une partie ou l’intégralité du territoire national aux étrangers ayant comme vocation de recoloniser les pays pauvres comme le nôtre, comme le disent, eux-mêmes, les experts de la FAO sur la cession de 1,3 millions d’ha de terre malgache à la firme Daewoo logistics; comme s’il existe également une Constitution qui prône la dictature (donc interdiction totale de la liberté d’expression, saccage gratuit des radios et télévisions privées appartenant à ceux qui ne sont pas de même bord politique que le parti présidentiel, à l’emprisonnement des leaders d’opposition…) comme principe fondamentale de la gouvernance du pays ; comme s’il existe, encore, une Constitution qui autorise un chef d’Etat à se servir librement dans la caisse de l’Etat pour satisfaire ses intérêts personnels et particuliers comme l’achat d’un avion VIP coûtant la bagatelle de 60 millions de dollars aux contribuables malgaches alors que 80% d’entre eux survivent avec moins de 1 dollar par jour….

Au contraire, c’est pour stopper ces « dérives » et cette « violation permanente » de la Constitution malgache par Marc Ravalomanana que le peuple se lève en ce jour, comme un seul homme, derrière Andry Rajoelina et exige l’instauration de la transition.

Ravalomanana semble ignorer qu’il « n’est pas la loi », et qu’au contraire, celle-ci, comme le stipule noir sur blanc la Constitution malgache, est « l’expression de la volonté générale (de la population) », et non la volonté d’un homme quand bien même chef d’Etat, et qu’il impose arbitrairement au peuple malgache au détriment de l’intérêt de ceux-ci.

Il est donc aussi bien légale (car conforme à la Constitution malgache) que légitime (incarne la volonté générale) que le peuple malgache se soulève actuellement pour mettre fin à ces dérives dictatoriales dans lesquelles les prestiges des dirigeants priment devant les intérêts de la Nation, ou que la répression est édifiée comme principe de gouvernance.

Si donc, Ravalomanana, subit actuellement, et ce à juste titre et comme il le mérite, le courroux du peuple malgache, ce n’est pas auprès de la communauté internationale qu’il trouvera du soutien pour avaliser sa sale besogne envers le peuple malgache. Le discours du chef d’Etat le plus puissant du monde, récemment élu, le président des Etats-Unis d’Amériques, Barak Hussein Obama, à l’adresse des chefs d’Etat de la même trempe que Ravalomanana est clair et sans bavure : « A ceux qui s’accrochent au pouvoir par la corruption, la tromperie et en écrasant l’opposition, sachez que vous êtes du mauvais côté de l’histoire ». Que Ravalomanana est donc ainsi averti. Ce message sonne comme un signe d’espoir pour le mouvement populaire actuel. Car, le temps de l’impunité des « autocrates », même issu des urnes, est révolu.

Ces centaines de milliers de malgaches arborant la couleur orange, signe de la démocratie, continueront à chanter à tue-tête leur désir de démocratie dans les creux des oreilles de Ravalomanana jusqu’à ce que cette pratique brutale et dictatoriale trépasse à jamais.

Madagascar a besoin de cette victoire contre la dictature car elle est la seule qui est à même de sauver Madagascar de la destruction que les tenants du pouvoir actuel ont sournoisement programmé pour notre pays.

C’est bien parce que Ravalomanana (imbus de lui-même et complètement déconnecté du peuple malgache), a choisi de se ranger du mauvais côté de l’histoire que le peuple malgache a décidé de s’en séparer et, donc, de l’évincer de la tête de la Nation.

liens sites infos madagascar :

http://www.13mai.com/

http://madagate.com/

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu